ActualitésActu France

24 septembre 2019

France Inter : neuf enfants et leurs mères ont été rapatriés de Turquie en France

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Selon France Inter, neufs enfants ont été rapatriés de Turquie pour la France avec leurs mères. Les enfants âgés de 3 à 13 ans sont arrivés par l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

L’information de France Inter qui a été confirmée par BFMTV fait état de ce que douze personnes ont rejoint le territoire français le 24 septembre 2019 au matin. Parmi elles, neuf enfants et trois femmes adultes.

Le groupe de personnes a été accueilli à l’aéroport par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Et pour cause, les trois femmes sont visées par des mandats d’arrêt. Celles-ci doivent faire face à un juge en journée. Les enfants ont été confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance par la justice, conformément au “protocole Cazeneuve“ qui a été signé entre la France et la Turquie en 2014.

Annonces

Annonces

Lors du début du conflit syrien en mars 2011, la Turquie a été identifié comme le point stratégique de passage des étrangers vers la Syrie. La majorité des Occidentaux qui utilisait ce passage, souhaitaient rejoindre les groupes djihadistes en passant par la Turquie.

Annonces

Faisant face aux accusations de ses alliés de favoriser les groupes djihadistes en fermant volontairement les yeux sur les passages répétés des étrangers, la Turquie a décidé de fermer sa frontière avec la Syrie, surtout après avoir subi des attaques sur son sol.

Ankara a donc rejoint la communauté internationale en multipliant les arrestations et les expulsions des civils étrangers qu’elle présumait être des djihadistes. C’est ainsi que de nombreuses personnes ont été expulsées du territoire turc dont des enfants.

Annonces

C’est dans ce sens que le protocole Cazeneuve a été mis en place, pour protéger les enfants expulsés par Ankara. Le rapatriement des neuf enfants s’inscrit donc en droite ligne de cette opération, qui est différente du rapatriement d’enfants en provenance du Kurdistan syrien.

Annonces

Concernant la filiation des personnes rapatriées avec des groupes terroristes ou des personnes dangereuses, une source proche du dossier a confié à l’AFP :

“il reste à effectuer des vérifications mais c'est l'orientation".

Grâce au rapatriement des enfants en France, de nombreux enfants sont sortis du territoire de crise où ils risquent de perdre la vie.

C'est sur ce programme de rapatriement qu'une grand-mère compte pour pouvoir mettre à l'abri son petit fils. Aude a appelé le gouvernement à sauver les petits enfants détenus en Syrie et en Irak.

Annonces