"Il faut creuser la piste Lelandais" : Les parents de Thomas Rauschkolb rouvrent l'enquête

Suite aux dires de l’ex-compagne de Nordahl Lelandais, le lundi 14 octobre 2019, dans Le Parisien, les parents de Thomas Rauschkolb ont décidé de rouvrir l’enquête pour la mort de leur fils. Il semblerait que ce soit un autre meurtre impliquant le criminel Nordahl Lelandais.

Alors que le désormais tristement célèbre Nordahl Lelandais se trouve déjà derrière les barreaux, une plainte a été déposée par les parents de Thomas Rauschkolb contre “X”. Mais c’est Lelandais qui est clairement visé par cette plainte.

En effet, le témoignage troublant de son ex-compagne a apporté de nouveaux éléments à l’enquête sur la mort de Thomas. Le meurtre du jeune homme survenu en 2015 n’a jamais été élucidé et a d’ailleurs été classé non élucidé. En effet, il y a une quarantaine d’affaires non classées qui ont été retenues par la cellule Ariane de la gendarmerie.

La jeune femme a notamment confié au Parisien qu’elle pensait que Lelandais avait le sang d’autres victimes sur les mains.

“Il faudrait notamment creuser le dossier du jeune Thomas Rauschkolb retrouvé mort le 28 décembre 2015. À cette époque, je venais de quitter Lelandais une première fois et il était dans le même état de colère, de frustration que lorsqu'il a tué le caporal Noyer dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry”,

a-t-elle déclaré.

D’ailleurs selon Maître Bernard Boulloud, l’avocat des parents du jeune homme, le témoignage de Karine, l’ex-petite ami de ce criminel est capital démontrant ainsi que ce dernier était incapable de gérer sa colère.

En effet, le 28 décembre 2015, le jeune Thomas Rauschkolb a été retrouvé mort au bord d’une rivière à côté d’une discothèque de Grésy-sur-Aix. De plus la veille de sa mort, le jeune homme de 18 ans et Lelandais s’étaient retrouvés dans cette même boite de nuit.

En revanche, jusque-là, la mort du jeune homme a été considérée comme une mort accidentelle. Selon son père, Francis Rauschkolb, son fils fait partie des victimes de Lelandais, nul doute possible. 

De surcroît, il a déclaré : 

“Il y a trop d'éléments qui ne collent pas avec la thèse accidentelle. Le 27 décembre 2015, mon fils a laissé sa doudoune au vestiaire de la discothèque, alors qu'il faisait moins cinq degrés dehors.

Cette nuit-là, Thomas a pris à pied une direction opposée à notre domicile. Il est entré dans un lotissement, a franchi la barrière en bois d'une propriété, a traversé un jardin, puis franchit un grillage. Ma conviction, c'est qu'il tentait d'échapper à quelqu'un qui le poursuivait. On a retrouvé sa ceinture accrochée au grillage. S'il l'a enlevée, c'est sans doute pour chercher à se défendre d'un agresseur.”

Pour le père du jeune homme, le fait qu’ils étaient tous les deux dans le même boite de nuit et que son fils ait été retrouvé mort le lendemain, le 28 décembre 2018, ne peut pas être un hasard.

Les soupçons de ce père de famille envers ce criminel n’a rien d’étonnant. En effet, il est connu de tous que Lelandais a tué le caporal Noyer et la petite Maëlys. En outre, au début du mois d’octobre, le père de la petite fille avait demandé à ce qu’on requalifie le meurtre de Maëlys d’assassinat.

En termes de droit, un meurtre et un assassinat diffère sur le fait que dans le premier cas, le meurtre, est considéré comme un acte sans préméditation alors que pour un assassinat, l’acte est considéré comme prémédité. 

De ce fait, pour un meurtre, le coupable écope juste d’une lourde peine de prison et le prisonnier a la possibilité d’être libéré avant la fin de sa condamnation. Alors que pour un assassinat, la sanction est beaucoup plus drastique. Le coupable est généralement condamné à perpétuité et sans possibilité de remise en liberté.

Pour le père de Maëlys, il s’agissait d’un acte prémédité sans le moindre doute parce que selon lui on n’enlève pas une petite fille par hasard. D’ailleurs, un co-détenu de Nordahl confirme cette hypothèse car ce dernier n’a pas pu garder de tels aveux pour lui et il a tout rapporté aux autorités pénitentiaires.

D’ailleurs il confirme également les soupçons du père de la petite fille sur le fait qu’il l’ait violée avant de la tabasser à mort. De plus, Lelandais lui aurait également confié avoir tué le caporal Noyer après que ce dernier ait refusé ses avances.

Suite à la mort de la petite fille, un élan de compassion a submergé le peuple français. De ce fait, les deux chanteurs, Vitaa et Slimane ont dédié une chanson en hommage à Maëlys.

Le monde est peuplé de déséquilibrés en tout genre qui tuent pour un rien. Malheureusement, leur folie n’est détectée qu’après que ces derniers aient commis des meurtres. D’ailleurs, en 2019 un client a tué un serveur à cause d’un sandwich qui n’aurait pas été servi à temps.

Les postes connexes
twitter.com/F3FrancheComte + twitter.com/ELLEfrance
Actu France Oct 08, 2019
Nouveau combat du père de Maëlys contre Nordahl Lelandais : "Il l'a obligée à monter"
Twitter/le_Parisien
Actu France Aug 30, 2019
Affaire Nordahl Lelandais : le témoignage de son codétenu soulève des questions sur ses crimes
Twitter/bleusavoie
Actu France Aug 27, 2019
Affaire Lelandais : il a raconté à son codétenu comment Maëlys et Arthur Noyer sont morts
Célébrités Jul 01, 2019
Témoignage de la cousine de Nordahl Lelandais sur l'agression aux funérailles de son père