Laurence Boccolini : Elle protège la tranquilité de son mari

Laurence Boccolini est une animatrice bien connue et appréciée par le public français. Figure publique de l'hexagone, cette grande dame au franc-parler légendaire tient tout de même à préserver certaines parties de sa vie privée.

Ayant officié à la radio comme à la télévision, Laurence Boccolini est devenue une présentatrice et une animatrice incontournable du paysage audiovisuel français. Sa plus grande fierté reste cependant sa famille et en particulier sa fille Willow qui est issue de son histoire d'amour avec Mickaël Fakaïlo.

UNE MÈRE ET UNE FEMME AIMANTE

La présentatrice vit une belle histoire d'amour avec Mickaël Fakaïlo depuis de longues années. Ils se sont rencontrés durant le concours Mister France de 2003, duquel son mari est arrivé deuxième dauphin. Une belle réussite pour celui qui a été élu Mister Tahiti 2003 et qui a conquis le cœur de Laurence Boccolini.

Un an après leur rencontre, au mois de juillet 2014, ils se sont dit "Oui" devant leurs familles respectives. Ensemble, ils ont fait face à de nombreuses épreuves et à des moments très difficiles, en particulier lorsqu'ils ont essayé d'avoir un enfant. 

View this post on Instagram

C'est la fête des mère ce matin tu m'as offert un collier magnifique fabriqué par tes soins à l'école (mais tu ne m'en voudras pas de ne pas le porter tout de suite car il sent encore très fort la colle et la peinture). C'est un bijou magnifique ! Si tu savais toutes les merveilles que j'ai offert à ma maman il y a longtemps tu rirais beaucoup !enfin tu riras plus tard… Elle les à accepté avec tellement de fierté et de bonheur , tout comme moi ! Ce matin je me suis cachée un peu pour pleurer parce que depuis quelques semaines Interflora me bombarde d'e-mails pour la Fête des Mères et cela me rappelle à chaque instant que ce fameux bouquet de fleurs je ne peux plus lui envoyer depuis 2003, et que je donnerais tout, sauf toi, pour entendre encore sa voix au téléphone me dire : « merci pour ce magnifique bouquet ma poupée à quelle heure arrives-tu pour le déjeuner? » ça aujourd'hui je ne t'en parlerai pas Peut-être plus tard dans quelques années… Il y a une phrase qui te fera sourire quand tu auras 15 ans et que tu détesteras que je te couvre de bisous devant tous tes copains...Tu lèveras les yeux au ciel l'air agacé (je connais) Quand je dirai : Mon plus beau cadeau c'est TOI. Alors qu'aujourd'hui l'avenir est incertain, toi seule arrives à effacer d'un coup de baguette magique ( celle avec les paillettes pas la rose qui marche moins bien tu le sais 😉) les nuages et la tristesse. Tes bras autour de mon cou, tes câlins, tes "maman toi je t'aime trop fort " me rendent l'espoir et le sourire l'espace d'un instant. Tu transforme d'un sourire l'adversité, les coups bas, le mépris, la cruauté de mon métier et soudain je réalise que seul l'amour compte. Le tien, le mien : inconditionnels, extraordinaires...Fusion absolue. Je suis si fière d'être ta maman . Chaque jour. A Chaque instant . Je suis fière de ta joie, de ta générosité, du fait que tu souhaites que tout le monde soit heureux autour de toi, de l'amour que tu portes aux autres, de ton humour qui me tue littéralement, je suis fière que tu sois émue par la beauté des choses, les ciels rouges feu et la musique de Crosby stills and Nash... Je suis reconnaissante à l'univers de m'avoir donné cette chance incroyable

A post shared by laurence boccolini (@lolobocco) on

En effet, Laurence Boccolini a découvert qu'elle était stérile et afin de pouvoir devenir maman comme elle le désirait tellement, elle a dû se tourner vers l'adoption. Un combat difficile qu'elle a mené avec le soutien indéfectible de son compagnon, Mickaël Fakaïlo et sur lequel elle est revenue dans son livre intitulé "Puisque les cigognes ont perdu mon adresse" et publié en 2008 :

"Avec mon mari, on était en pleine souffrance. Ce que nous avons vécu n'est franchement pas drôle... Sans compter les difficultés à adopter. Avoir un enfant quand on ne peut pas biologiquement, c'est très compliqué en France."

PROTÉGER SA FAMILLE

Lors de leur mariage, l'animatrice et son mari ont été pris en photo mais depuis, l'ancien Mister Tahiti fait de son mieux pour se faire discret et pas question pour Laurence Boccolini de l'exposer sur les réseaux sociaux. Bien qu'elle soit active sur Instagram et qu'il lui arrive de partager des photos de leur fille Willow, elle ne révèle jamais le visage de cette dernière et ne partage jamais de photos de Mickaël.

Cela a poussé certains internautes à se poser des questions et un internaute en particulier n'a pas hésité à le lui faire remarquer en écrivant un commentaire sur Instagram :

"Vous avez publié les photos de votre mariage. Et ensuite, vous revendiquez le respect de votre vie privée. Où est la logique ? Dans votre compte Instagram, vous montrez votre chat, votre baguette de pain, vous parlez de votre fille, vous évoquez vos problèmes de santé, mais bizarrement, vous ne mentionnez jamais votre mari. Où est-il ?"

Fidèle à elle-même, l'animatrice ne s'est pas gêné pour répondre avec franchise :

" Je parle de ma baguette de pain et de mes chats et de MA maladie. Avez-vous déjà vu des photos de ma fille dans les magazines ? Non, c’est son histoire à elle. Vous avez vu des photos de mon mariage en 2004 oui, et plus rien. Jamais. Car c’est notre histoire et son histoire et c’était le deal : vous avez vu, vous ne verrez plus."

Voilà qui est clair, pas question pour elle de briser la tranquilité et l'anonymat de son mari qui profite de leur vie loin de l'attention du public et qui entend bien que cela continue ainsi. 

Les postes connexes
Instagram/lolobocco
Célébrités Sep 30, 2019
Laurence Boccolini partage une photo d’elle sans maquillage
instagram.com/lolobocco
Célébrités Dec 14, 2019
La licorne, Laurence Boccolini a célébré sa victoire au “Mask Singer” avec sa fille Willow
Célébrités Dec 11, 2019
Mimie Mathy méconnaissable sur une photo partagée par Laurence Boccolini
GettyImages
Célébrités Oct 26, 2019
Laurence Boccolini a rencontré Elton John à 15 ans : "J’aimerais bien le revoir à nouveau"