Coronavirus : Arnauld Miguet, correspondant de France Télé en Chine, raconte leur actualité

Arnauld Miguet, le correspondant permanent de France Télévisions en Chine, se trouve dans la ville de Wuhan qui est le foyer de l'épidémie de coronavirus. Le journaliste s’est confié sur son quotidien assez particulier au cœur de l’épidémie.

Le coronavirus COVID-19 est le fléau international qui sème l’inquiétude dans le monde en ce moment. La situation est critique en Chine, plus précisément dans la vie de Wuhan où le virus est apparu pour la première fois.

Le virus a fait fuir la quasi-totalité des journalistes venus pour s’enquérir de la situation. Parmi les plus courageux, le correspondant de France Télévision Arnauld Miguet a décidé d’aller au centre de la menace pour retransmettre fidèlement la situation dans la ville.

Le journaliste a décrit la situation exacte qui prévaut à Wuhan. À l’en croire, ses conditions de travail sont rendues plus difficiles à cause des confinements et des mesures d’hygiène drastiques.

"Depuis que nous sommes arrivés le 22 janvier dernier, nous devons travailler vite, sortir masqués (c'est une obligation), ne rester que peu de temps aux alentours de lieux sensibles comme les hôpitaux, les cliniques ou le crématorium.",

a-t-il déclaré à Télé-Loisirs.

À PIED D’ŒUVRE

En compagnie de son caméraman-monteur, Gael Caron, le correspondant de France Télévisions part à la rencontre des gens et sillonne des résidences dans le but d’avoir plus d’informations. Seulement, les habitants ne sont pas toujours très accueillants car ceux-ci craignent d’être infectés.

"Depuis plusieurs semaines la quarantaine est extrêmement stricte et nous ne pouvons pas rentrer dans la plupart des résidences, n'y habitant pas. Chacun dans cette ville est un Robinson coincé dans son "île-appartement".",

confie-t-il.

Toutefois, le journaliste et son caméraman arrivent à se déplacer avec l’aide des chauffeurs disposant d’une habilitation à le faire. Avec des sorties de "2 à 3 heures tous les deux jours", le journaliste se débrouille pour ramener le maximum d’informations.

Ces déplacements sont soumis à la condition de mettre au courant les autorités locales des lieux visités.

AU FRONT MALGRÉ LE RISQUE D’INFECTION

Arnauld Miguet a confié à Télé-loisirs que leur rapatriement a été envisagé avec France Télévisions. Alors que le groupe de presse a envisagé un retour en France pour plus de sécurité, le journaliste s’est arrangé pour rester dans cité chinoise.

Il affirme qu’en tant que résidents en Chine et correspondants, son collaborateur et lui voulaient continuer leurs missions sur le continent asiatique. De plus, ils ont un suivi sanitaire quotidien et ne manquent de rien.

"C'est pour cela que nous sommes restés pour rapporter au jour le jour au plus près de la réalité ce que vivent 11 millions de personnes dans cette ville fantôme.",

affirme-t-il.

LA PRESSE ÉTRANGÈRE S’EST RETIRÉE DU FRONT

Interrogé sur le travail de la presse dans la ville en proie à l’épidémie, Arnauld Miguet confirme que d’autres correspondants étrangers étaient présents pour rapporter les nouvelles au début de l’épidémie.

Seulement, plusieurs d’entre eux ont jeté l’éponge et sont repartis dans leurs pays respectifs avec les vols de rapatriement de ces derniers. Le journaliste confirme à ce propos qu’aucune autre télévision étrangère n’est présente sur le sol de Wuhan. Il affirme :

"Cette ville est bloquée depuis le 23 janvier, personne ne rentre et personne ne sort mais j'espère que nous ne resterons pas seuls longtemps et que la ville va s'ouvrir à nouveau. Cela voudra dire qu'ici, l'épidémie a été maitrisée.".

ARNAULD MIGUET DÉCRIT LE QUOTIDIEN DES POPULATIONS

Arnauld Miguet s’occupe aussi de publier ses reportages sur le blog de France info. Le 26 février 2020, le journaliste a décrit comment les habitants de la ville de Wuhan en Chine font pour se ravitailler au quotidien avec le confinement.

Des volontaires du Parti Communiste s’occupent de livrer des denrées alimentaires à la population confinée chez elle. La stratégie du confinement semble porter ses fruits puisque le gouvernement chinois a récemment enregistré une baisse du nombre de contamination.

Cependant, la situation est loin d’être maîtrisée et le coronavirus continue de faire des victimes. Arnauld Miguet a d’ailleurs annoncé que de nouveaux hôpitaux étaient en construction près de la ville dans le but de soulager ceux qui reçoivent des cas.

LAURENT BIGNOLAS MIS À L'ÉCART DE TÉLÉMATIN

Si Arnauld Miguet est bien traité malgré sa présence sur les lieux de l'épidémie de coronavirus, ce n'est pas le cas de Laurent Bignolas. En effet, le journaliste a été mis à l'écart de "Télématin" après avoir foulé le sol italien où le virus a fait ses premières victimes récemment. 

France Télévisions a procédé à son remplacement temporaire pour assurer la présentation de la matinale.

Les postes connexes
twitter.com/le_Parisien
TV Feb 27, 2020
Coronavirus : Laurent Bignolas temporairement écarté de Télématin après un voyage en Italie
twitter.com/ChinaScience
Actu France Feb 27, 2020
Coronavirus : les chaînes de télévision changent leurs programmes à cause de l'épidémie
Twitter/larueofficiel
Célébrités Feb 06, 2020
Selon "Ici Paris", Jean-Pierre Foucault est "face au coronavirus", l'animateur répond
twitter.com/TV5MondeLatina
Célébrités Nov 29, 2019
L'histoire vraie d'une famille derrière "Marion, 13 ans pour toujours" diffusé sur France 3