Paris : les personnels de santé escortés après avoir été agressés dans la rue

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le personnel soignant en première ligne pour combattre la maladie, subit des chocs de toute nature. Il est désormais sujet de représailles physiques, malgré le choc émotionnel qu’il endure quotidiennement.

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie du COVID-19, mais la situation est néanmoins en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l’OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !.

En effet, depuis l’instauration du confinement généralisé, tout le monde reste chez soi. De ce fait, les soignants de l’hôpital Lariboisière sont régulièrement victimes d’agressions qui sont le plus souvent verbales, mais aussi physique.

ILS NE SE SENTENT PLUS EN SÉCURITÉ

Depuis peu, le personnel soignant de l’hôpital Lariboisière en zone Parisienne, est victime de représailles des individus malveillants, désireux de s’accaparer de leurs biens.

En effet, Béatrice aide-soignante dans cet établissement hospitalier explique qu’une fois, un passant avait demandé à l’une de ses collègues si elle avait de l’argent et elle l’a répondu qu’elle n’en disposait pas.

 Aussitôt, elle s’est enfuie car le raquetteur a voulu garder son sac. Une autre soignante révèle que, depuis le confinement ils ne sentent plus en sécurité car, ils sont facilement abordés par des inconnus pour avoir de l’argent.

DES MESURES SÉCURITAIRES SONT MISES EN PLACE

Afin d’éviter ces prises à partie, l’établissement hospitalier a décidé de recruter plusieurs gardes du corps, chargés d’accompagner le personnel soignant jusqu’aux stations de transports en commun.

Ce système de sécurité, a été fortement salué par les soignants. Ainsi, ils avouent qu’il n’y a rien de plus rassurant, que d’avoir quelqu’un auprès de soi avec qui cheminer quand il se fait tard.  

Toutefois, les agents de sécurité engagés dans ce dispositif, estiment qu’il s’agit d’une manière pour eux, de participer à la lutte contre le coronavirus.

UNE INFIRMIÈRE SE LANCE DANS LE BÉNÉVOLAT

Plutôt que de rester cloîtrer à son domicile pendant ses congés, une infirmière du CHRU de Brest a pris l’initiative de venir en aide bénévolement aux malades de l’hôpital de Paris. Toutefois, sa main tendue n’a pas fait l’unanimité dans le milieu médical.

Accueil de l'hôpital Morvan à Brest | Source : Getty Images

Accueil de l'hôpital Morvan à Brest | Source : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Mar 27, 2020
Coronavirus : Jenifer fait don de sa robe pour le personnel soignant
Shutterstock.com
Actu France Apr 01, 2020
Covid19 : une infirmière du CHRU de Brest virée après avoir aidé l'hôpital de Paris
Twitter/Tele7
Relation Mar 27, 2020
Claire Keim et le confinement avec son mari : "On essaie d’avoir un peu plus d'indulgence"
Pixabay/iira116
Santé Apr 01, 2020
Franceinfo : des médecins qui luttent contre le covid-19 doivent réutiliser leurs masques