La maison de Christian Estrosi positif au Covid-19 victime d'une tentative de cambriolage

Si depuis la mise en place des mesures de confinement prisent par le président de la République la délinquance est en baisse, il faut croire que la généralité n’est pas universelle. En effet, dans la nuit du 30 au 31 mars 2020, des cambrioleurs ont tenté d’agir. 

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Depuis la mise en place du confinement général, il est possible de compter la baisse du nombre d’infractions, sur l’ensemble du territoire français. 

Seulement, alors que les populations du quartier du port de Nice semblaient un peu plus rassurées sur ce point, une information surprenante va arriver aux oreilles de tous. Dans la nuit du 30 au 31 mars, des cambrioleurs auraient tenté de s’introduire dans plusieurs villas du quartier.

DES DÉLINQUANTS SOUS HAUTS RISQUES

Surnommé par “Nice-Matin” comme les “Délinquants Kamikazes”, ces derniers ont effectué leur opération dans plusieurs villas.

Par ailleurs, selon les sources, les cambrioleurs auraient aussi tenté d'entrer par effraction dans un appartement de la résidence où vit le maire de la ville, Christian Estrosi. 

View this post on Instagram

Comme vous, c’est avec une grande émotion que j’apprends la mort de Patrick Devedjian, victime du Covid-19. J’ai perdu un ami, et j’en suis très affecté, très triste, vraiment. Un homme courageux, entier, généreux, sensible aux autres. Ses convictions gaullistes et sociales m’ont d’emblée rapproché de lui, au fil de notre long compagnonnage au sein du RPR puis de l’UMP. Car avec Patrick Devedjian, nous nous sommes retrouvés autour de trois choix politiques essentiels. La passion de la France, d’abord, car nous avons reçu de nos parents et de nos grands-parents - les siens qui portaient en outre toute la douleur du génocide arménien - qui ont choisi notre patrie, cette exigence et cet éblouissement. La passion du service des autres, avec au cœur de son engagement sa mairie d’Antony, puis le conseil départemental des Hauts-de-Seine, c’est-à-dire ces collectivités territoriales qui sont irremplaçables au quotidien des Français. L’engagement aux côtés de Nicolas Sarkozy, enfin, qui nous a réunis au gouvernement dans un contexte difficile, celui de la gestion de la crise financière de 2008. Aujourd’hui, Patrick Devedjian meurt des suites du Covid-19. Il est la première victime connue issue du monde politique. Sa mort souligne un fait : l’égalité absolue devant la maladie. Elle illustre terriblement la violence de ce virus. Elle rappelle à tous la nécessaire responsabilité de chacun, à sa place, dans la lutte qui va nous conduire à le combattre et à le vaincre, et les risques que tous nous encourons à nous donner absolument au service de tous. Elle est une leçon de plus : une leçon d’admiration, une leçon de devoir, une leçon d’humilité. Le meilleur hommage que nous pouvons rendre à Patrick Devedjian est d’entendre cette leçon en étant, chaque jour, plus forts, plus solidaires, plus respectueux des gestes qui protègent et qui sauvent. J'adresse mes plus sincères condoléances à son épouse Sophie et à ses 4 fils, Thomas, François, Arthur et Basil.

A post shared by Christian Estrosi (@cestrosi) on

Cependant, leur tentative n’aura pas porté ses fruits, car grâce à l’intervention des voisins, ces derniers, ont prit la fuite. 

DE JEUNES PERSONNES

Suite à leur fuite, le groupe a été interpellé par la police de la sûreté départementale, et a été placé en garde à vue. Ils étaient au nombre de quatre, dont l’un d’entre eux est un mineur. 

Ces derniers ont demandé à être jugé lundi soir, dans le cadre d’une comparution immédiate. Mais le président du tribunal constitutionnel, a estimé que le dossier n’était pas en état d’être examiné. 

Si trois des détenues sont reconnus par la justice à cause de leur casier très lourd, le quatrième, mineur, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. De ce fait, tous, seront jugés en mai. 

LA PLUS JEUNE VICTIME

Pendant que dans le quartier du port de Nice les infractions sont enregistrées, pas loin de là, un bébé dans l’Illinois est testé positif au virus, et en est décédé. Ce dernier entre dans l'histoire comme la plus jeune victime du COVID-19

View this post on Instagram

Emerging Infectious Diseases created a new spotlight topic page to make it easier for readers to locate articles about COVID-19, as well as other coronavirus diseases in both humans and animals. The April issue of EID Journal is also available, and features a cover image from the mosaic of the Emperor Justinian and his court in the Basilica of San Vitale in Ravenna, Italy. While Justinian saw himself as the “defender of the faith”, that power did not allow him to escape what historians have called the Plague of Justinian, an outbreak now thought to be due to Yersinia pestis. Thanks to scientific progress, clinicians are now able to diagnose suspected cases of plague sooner and administer life-saving treatments with commonly available antibiotics. The #EIDjournal coronavirus spotlight page is available at CDC.gov/eid (cut and paste in your browser).

A post shared by Centers for Disease Control (@cdcgov) on

Les postes connexes
Instagram/cestrosi
Actu France Mar 17, 2020
Le maire de Nice Christian Estrosi : "Je suis positif au coronavirus"
Pixabay/iira116
Santé Apr 01, 2020
Franceinfo : des médecins qui luttent contre le covid-19 doivent réutiliser leurs masques
Getty Images
Santé Mar 19, 2020
Christian Estrosi "testé positif" pour le coronavirus, donne des nouvelles de sa santé sur BFM TV
GettyImages
Célébrités Mar 26, 2020
Christian Estrosi infecté par le coronavirus : Michel Cymes le qualifie d’"irresponsable"