Christian Quesada condamné à 3 ans de prison : Tous les détails

Le verdict est enfin tombé. En détention depuis mars 2019, Christian Quesada, l’ex-star des jeux télévisés a été condamné à 3 ans de prison par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse.

L’affaire Quesada a fait les choux gras de la presse depuis 2019. Si pendant des mois, Christian Quesada était perçu comme la superstar des jeux télévisés, son image est définitivement ternie. Détenu depuis mars 2019, le quinquagénaire a écopé d’une lourde peine de prison au cours de son procès qui a eu lieu le 8 avril 2020.

Les faits reprochés à l’ancien maître de midi ont scandalisé l'opinion publique lorsque l’affaire a éclaté au grand jour. La surprise fut grande pour les téléspectateurs de TF1. Il faut dire qu’il cachait bien son jeu, présent des mois à l’antenne, il avait même conquis les téléspectateurs avec son impressionnante culture générale.

Ses connaissances lui ont même permis de remporter des gains qui s’élèvent à plus de 800 000 euros dans le célèbre jeu télévisé de TF1. Suite à sa participation, il a énormément gagné en notoriété. Plus tard, cette notoriété lui a desservi puisque ses démêlés avec la justice ont été largement couverts par les médias.

LES REBONDISSEMENTS DE L’AFFAIRE

Pour rappel, l’ancien champion des “12 coups de midi” est détenu pour “corruption de mineur” et “détention et diffusion d’images pédopornographique”. L’affaire a éclaté en mars 2019 quand une jeune fille avait porté plainte à son encontre, pour des faits qui remontent à 2017.

L’affaire s’est corsée quand les autorités ont découvert des centaines d'images et de vidéos à caractères érotiques dans son ordinateur.

Incarcéré depuis, Christian Quesada était en détention provisoire dans la prison de Bourg-en-Bresse en attendant son jugement. Cette attente est désormais révolue puisque le verdict a été rendu le 8 avril 2020.

Dès le début du procès, Christian Quesada était dans le pétrin puisque son avocat, Maître Christophe Camacho, l’avait laissé tomber quelques heures à peine avant son jugement.

Il avait pourtant pris la peine de se déplacer jusqu’au tribunal de Bourg-en-Bresse afin de s’entretenir avec son client par visioconférence. Mais coup de théâtre, son avocat s’est désisté au dernier moment

Tenu par le secret professionnel, il n’a pas voulu en dévoiler davantage devant les journalistes du Progrès présents sur place. Il a néanmoins révélé ne pas être tombé d’accord avec son ancien client, "sur la manière d’aborder le dossier”.

UNE LOURDE SENTENCE

L’ancien maître de midi s’est donc retrouvé seul pour se défendre face à trois juges d'instruction et le procureur de Bourg-en-Bresse. Comme il fallait s’en douter, il a été condamné à une lourde sentence écopant ainsi de trois ans de prison ferme et de cinq ans de suivi socio-judiciaire.

Le suivi socio-judiciaire n’est pas à prendre à la légère puisqu’il devra effectuer trois ans de prison supplémentaires en cas de non-respect du suivi.

Bien qu’il ait été jugé par visioconférence, conformément aux mesures de sécurité se rapportant à la pandémie du coronavirus, cela n’affecte en rien la validité du verdict.

Et encore, la sentence aurait pu être pire. Le Progrès a même révélé que le parquet avait requis trois ans de prison ferme et six ans de suivi psychologique.

UNE EXPERTISE PSYCHIATRIQUE

Bien avant le procès, l’homme de 55 ans avait déjà fait l’objet d'une expertise psychiatrique qui s’est avérée concluante. Si aucune maladie mentale n’a été décelée, il a été établi que le personnage souffrait d’un “léger trouble de la personnalité”.

Plusieurs de ses proches ont déjà témoigné de la personnalité malsaine de Christian Quesada. Dans un documentaire diffusé sur C8 en novembre 2019, un de ses amis d’enfance l’avait décrit comme une personne complexe et égocentrique. Pire, Jessica, une de ses ex-maîtresse a même révélé avoir été menacée de mort par l’ancien maître de midi.

LE SCEPTICISME DE JEAN-LUC REICHMANN

C’est indéniable, les penchants de Christian Quesada ont définitivement terni son image auprès du public mais ses talents de joueurs restent toute de même redoutables.

Jean-Luc Reichmann n’a d’ailleurs pas caché son scepticisme sur le fait qu’Eric, le nouveau maître de midi puisse battre le record de Christian Quesada en termes de gains. Ceci étant, le Breton a encore toutes ses chances pour pouvoir réaliser cet exploit.

Les postes connexes
twitter.com/EndemolShineFr
Les 12 coups de midi Feb 21, 2020
12 coups de midi : découvrez ce que deviennent les gagnants de ce jeu
GettyImages
Célébrités Apr 07, 2020
Affaire Christian Quesada : son procès aura lieu malgré le confinement lié à la pandémie
Twitter/francebleu
Les 12 coups de midi Apr 08, 2020
"12 Coups de Midi" : Jean-Luc Reichmann sceptique à l’idée qu’Eric batte Christian Quesada
Youtube.com/C à vous
Célébrités Apr 08, 2020
L’avocat de Christian Quesada témoigne : "Je ne suis plus son avocat"