Jean-Michel Blanquer évoque l’éventuelle possibilité de la rentrée scolaire au mois de mai

Le confinement bouleverse le quotidien de tout un chacun. Si les établissements scolaires ont été fermés, Jean-Michel Blanquer s'est exprimé sur la possibilité ou pas d’une éventuelle reprise des cours au mois de mai.

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Face à la pandémie du coronavirus, le monde ne peut que s'adapter aux bouleversements qui en résultent. Outre, la date de reprise du travail, la date des reprises des cours suscite aussi beaucoup d’interrogations.

Jean-Michel Blanquer, nouvellement nommé ministre français de l'Éducation nationale, arrive à l'Élysée, le 18 mai 2017 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Jean-Michel Blanquer, nouvellement nommé ministre français de l'Éducation nationale, arrive à l'Élysée, le 18 mai 2017 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Depuis le début du confinement, il se murmure que les établissements scolaires pourraient rouvrir leurs portes au mois de mai. Questionné à ce sujet, le ministre de l’Éducation nationale est resté assez évasif.

Ayant attaqué la Chine en premier, le coronavirus a fini par servir dans le monde entier et ce, dans un laps de temps très court bouleversant ainsi le bon fonctionnement de plusieurs activités.

Le confinement est certes un mal nécessaire pour restreindre la pandémie du coronavirus mais cela reste tout de même très contraignant. C’est un véritable casse-tête pour le ministère de l’Éducation.

Il paraît assez compliqué de décider du passage d’un élève à une classe supérieure étant donné que les établissements sont fermés depuis le début du confinement.

Jean-Michel Blanquer quitte l'Elysée après la réunion hebdomadaire du cabinet le 20 avril 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Jean-Michel Blanquer quitte l'Elysée après la réunion hebdomadaire du cabinet le 20 avril 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Au cours d’une précédente allocution, Jean-Michel Blanquer avait évoqué une éventuelle reprise des cours au mois de mai. L'incertitude quant à la tournure que peut prendre la pandémie du coronavirus corse toutefois les choses.

UNE RÉPONSE ÉTONNANTE

Convié le 8 avril, en duplexe dans “Quotidien”, le célèbre talk show de M6, le ministre de l’Éducation nationale a bien évidemment été questionné à ce sujet. Très prudent dans la formulation de sa réponse, Jean-Michel Blanquer a annoncé

"Je n'ai jamais dit que l'on rentrerait le 4 mai de manière certaine, je l'avais évoqué comme un scénario (...) On ne sait pas aujourd'hui exactement le calendrier de déconfinement.”

Il a toutefois annoncé que la reprise des cours en mai était une possibilité.

Jean-Michel Blanquer au siège de l'UNESCO à Paris, France le 13 novembre 2019. | Photo : Getty Images

Jean-Michel Blanquer au siège de l'UNESCO à Paris, France le 13 novembre 2019. | Photo : Getty Images

Au vu de la tournure des événements, cette éventualité reste très peu probable. Le soir même dans le JT de France 2, Anne-Sophie Lapix avait annoncé le prolongement du confinement. Si le déconfinement était prévu le 15 avril 2020, ce délai a encore été prolongé sans qu’une autre date ne soit communiquée.

Suite à une autre question de Yann Barthès, l’homme d’État a assumé leur incertitude sur le déroulement des événements : 

“Tout ce que nous faisons depuis le début, c'est, en situation d'incertitude, que nous assumons, puisque, par définition on dépend de l'évolution de l'épidémie.”

ORGANISATION DU BAC ET DU BREVET

L’éventuelle reprise des cours est d’une importance capitale pour les élèves qui préparent le brevet ou encore le baccalauréat. Jean-Michel Blanquer a déjà abordé le sujet au cours d’une allocution datant du 3 avril.

Jean-Michel Blanquer arrive au palais présidentiel de l'Elysée pour la première réunion hebdomadaire du cabinet à Paris, France. | Photo : Getty Images

Jean-Michel Blanquer arrive au palais présidentiel de l'Elysée pour la première réunion hebdomadaire du cabinet à Paris, France. | Photo : Getty Images

Après concertation avec les autorités compétentes, il a été décidé que les notes obtenues pendant le confinement ne seront pas pris en compte. Seuls les notes obtenues avant et après le confinement seront acceptées.

Cette mesure devrait dissuader ceux qui seraient tentés de noter les élèves avant la date officielle de déconfinement.

Les élèves qui préparent le brevet ou le baccalauréat subissent donc de plein fouet le contrecoup de ce confinement. Mais les élèves de première ne sont pas tranquilles pour autant.

“La note de l'épreuve écrite du bac de Français sera la note moyenne obtenue durant l'année dans cette discipline",

avait déclaré le ministre de l’Éducation.

Jean-Michel Blanquer, ministre français de l'Éducation nationale, part à la suite d'une réunion du cabinet à l'Elysée à Paris, France, le jeudi 18 mai 2017. | Photo : Getty Images

Jean-Michel Blanquer, ministre français de l'Éducation nationale, part à la suite d'une réunion du cabinet à l'Elysée à Paris, France, le jeudi 18 mai 2017. | Photo : Getty Images

L’épreuve orale est cependant maintenue. Étant donné que la fin des cours est prévue pour le 4 juillet, les élèves n’auront que très peu de marge même dans l'éventualité où les cours reprennent au mois de mai.

L’année scolaire 2019-2020 est fortement perturbée par le fléau du coronavirus. Et le pire, c’est qu’il n’y a pas que l’Éducation qui soit compromise, l’Économie l’est également. Sans compter les nombreuses pertes humaines à déplorer.

CEUX QUI NE RESPECTENT PAS LE CONFINEMENT

Il n’y a pas à dire, les mesures de confinement se rapportant au coronavirus échauffent les esprits. Ce n'est guère étonnant puisque tout le monde en subit les contre-coups.

Matthieu Delormeau, le célèbre chroniqueur de “TPMP” a même lancé un appel en vu de dénoncer ceux qui ne respectent pas le confinement et qui font donc courir des risques à autrui.

Les postes connexes
Getty Images
Conseils Mar 29, 2020
Natasha St-Pier donne des conseils pour des exercices "anti-stress" à la maison
facebook.com/patrickbruel
Célébrités Mar 26, 2020
Patrick Bruel explique sa décision de s'isoler complètement seul à la maison
Twitter/BFMTV_People Twitter/atlantico_fr
TV Mar 26, 2020
Jean-Pierre Foucault critique Michel Cymes dans "TPMP" : "Ne dites rien !"
Getty Images
Macron Apr 09, 2020
Emmanuel Macron s'exprimera à la télévision ce jeudi : Tous les détails