"French Connection" : le film a été inspiré par une histoire vraie étonnante

Le lundi 1er juin 2020 à 22 h 10, Arte a diffusé le film “French Connection” de William Friedkin, sorti en 1971. Bien qu'étonnant, le film multi-oscarisé a été inspiré d'une histoire vraie sur un gigantesque et complexe trafic de drogue entre la France et les États-Unis.

Le lundi 1er juin 2020 à partir du 22 h 10, les téléspectateurs ont eu l’occasion de découvrir ou redécouvrir le fameux film de William Friedkin intitulé “French Connection”. Un film qui a connu un succès phénoménal, et a reçu de nombreuses récompenses, dont cinq Oscars et trois Golden Globes en 1972.

INSPIRÉ D’UNE HISTOIRE VRAIE

La raison de ce succès, c’est que le film a été inspiré d’un fait réel qui vous plonge dans une histoire étonnante sur un gigantesque et complexe trafic de drogue entre la France et les États-Unis dans les années 60 jusqu’aux débuts des années 70. 

Tracy Letts, Emile Hirsch, William Friedkin, June Temple et Darrin Navarro de "Killer Joe" au Guess Portrait Studio le 12 septembre 2011 à Toronto, Canada.  | Photo : Getty Images

Tracy Letts, Emile Hirsch, William Friedkin, June Temple et Darrin Navarro de "Killer Joe" au Guess Portrait Studio le 12 septembre 2011 à Toronto, Canada. | Photo : Getty Images

Au cours de cette décennie, de nombreux mafieux venus de la Corse se sont installés dans la ville de Marseille dans le but de couvrir l'Amérique d'héroïne de première qualité.

La puissante mafia italienne basée à New York, appelée "Cosa Nostra", assure la consommation de cette drogue. Preuve de leur puissance, cette héroïne de très haute qualité est vendue sur place par cette mafia sicilienne.

À cette époque, toute l'Amérique était touchée par le trafic de drogue, qui faisait des ravages dans tous les coins du pays et même dans les rues.

Gene Hackman prend des notes dans un bar dans une photo du film "The French Connection", réalisé par William Friedkin en 1971. | Photo : Getty Images

Gene Hackman prend des notes dans un bar dans une photo du film "The French Connection", réalisé par William Friedkin en 1971. | Photo : Getty Images

Pire encore, le pays a également connu une forte augmentation de décès par overdose, avec plusieurs milliers de morts signalés dans toute l'Amérique, en particulier dans la ville de The Big Apple ou New York.

Dans cette ville, certains endroits ont même été rebaptisés "Needle Parks" ou "Parcs à aiguille", un endroit où les consommateurs se rendaient pour se procurer cette héroïne de haute qualité. Toute au long des années 60, l’Amérique a comptabilisé plus de 300 000 toxicomanes. 

“C’est votre problème, pas le nôtre”

Durant cette décennie, il a été très difficile pour le gouvernement américain de supprimer ce trafic, mené dans la plus grande liberté, ou presque, par les mafieux corses de la "French Connection", implantés dans la ville de Marseille.

Gene Hackman et le réalisateur William Friedkin, sur le tournage du film "The French Connection", 1971. | Photo : Getty Images

Gene Hackman et le réalisateur William Friedkin, sur le tournage du film "The French Connection", 1971. | Photo : Getty Images

Pour sa part, le président Nixon, fraîchement élu à l’époque, a fait tout ce qu’il pouvait en mettant la pression sur le général de Gaulle. L'ordre était d'arrêter ce trafic et par conséquent de détruire également les laboratoires illégaux établis dans la ville de Marseille.

En revanche, de Gaulle, ainsi que son successeur George Pompidou, ne se sentaient pas trop affectés par les pressions américaines. De plus, ces deux derniers estimaient que le trafic de drogue n'était pas un "problème intérieur".

“C’est votre problème, pas le nôtre, puisque ce sont les Américains qui consomment”,

a même déclaré Raymond Marcellin, alors ministre de l'Intérieur à cette époque.

Raymond Marcellin dans son bureau à Paris, France, le 20 octobre 1968. | Photo : Getty Images

Raymond Marcellin dans son bureau à Paris, France, le 20 octobre 1968. | Photo : Getty Images

LA COLLABORATION ENTRE L'AMÉRIQUE ET LA FRANCE

Heureusement pour l'Amérique, puisque les deux pays ont trouvé un terrain d'attente et ont fini par collaborer pour résoudre ce problème dont l'Amérique souffre depuis de nombreuses années.

Mais il n'a pas été facile pour ces deux pays d'éradiquer cette multinationale de la drogue car il leur a fallu une vingtaine d'années de chasse. 

Après des infiltrations, surveillances, filatures, écoutes, indics, la collaboration entre la France et l’Amérique a porté ses fruits car un agent du contre-espionnage français a été arrêté en 1971. Ce dernier a aussi décidé d’impliquer deux de ses supérieurs dans le trafic d'héroïne.

Gene Hackman et Roy Scheider dans film "The French Connection", 1971. | Photo : Getty Images

Gene Hackman et Roy Scheider dans film "The French Connection", 1971. | Photo : Getty Images

Peu de temps après, le police française et américaine ont arrêté en seulement trois ans plus de 500 trafiquants.

En 1974, le procès de la French Connection s'est déroulé à Marseille, mais il faudra attendre 2018 pour voir tomber le dernier baron, Jean Guy, ce dernier se rendant lui-même à la police au terme de nombreuses années de fuite.

DIX FAITS SUR GENE HACKMAN

Voilà donc l'histoire qui a inspiré l'écriture du film "French Connection" et qui lui a valu de nombreux prix. C'est aussi grâce à ce film que l'acteur Gene Hackman a fait partie des acteurs les plus couronnés de succès de son époque. Découvrez dix faits sur l'acteur emblématique.

Gene Hackman, dans les coulisses du 60e Golden Globe Awards. | Photo : Getty Images

Gene Hackman, dans les coulisses du 60e Golden Globe Awards. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Getty images
People Mar 15, 2020
Les hauts et les bas de la vie de la star de "Ecrit sur du vent", Dorothy Malone
Getty Images
International Apr 16, 2020
Les célébrités ne sont pas épargnées par le coronavirus : Retour sur les personnalités infectées
Getty Images
Parentalité May 07, 2020
Elon Musk père pour la 6ème fois : Découvrez sa partenaire, la chanteuse Grimes
Instagram/juliettearmanet
Parentalité Mar 04, 2020
Juliette Armanet a 36 ans : aperçu de la vie d'une chanteuse française de talent