Viré pour avoir refusé de tuer 2 oursons en 2015, un agent de conservation gagne le procès

Accusé de ne pas avoir suivi les instructions de ses superviseurs, celles de tuer deux oursons, un ancien agent de conservation a été licencié en 2015. Cependant, après des années de lutte, il a remporté le procès.

Bryce Casavant a abattu une ourse noire mais a refusé de tuer ses petits en 2015. Une décision qui lui a valu un renvoi définitif et une poursuite judiciaire.

IL A REFUSÉ DE TIRÉ SUR LES OURSONS

L'histoire s’est déroulée au Canada. Une ourse, accompagnée de ses petits, sont entrés dans le jardin d’une habitante, en quête de nourritures. Bryce Casavant a été obligé d’intervenir et a reçu l’ordre d’éliminer la mère et ses oursons, en partant du principe qu'ils étaient déjà habitués aux nourritues humaines.

"😠 En 2015, l'agent de conservation Bryce Casavant a été licencié pour avoir refusé de tuer deux oursons orphelins au Canada.

👏 Maintenant, le licenciement a été déclaré erroné et les ours vivent en liberté. Merci de vous battre pour eux !"- PACMA | Twitter

Mais l’agent de conservation a fait les choses qu’à moitié. Au lieu de suivre les instructions, il a décidé de ne pas s’en prendre aux petits oursons. À la place, l'homme les a emmenés voir un vétérinaire.  Selon lui, il fallait épargner les petits puisqu’ils ne sont pas encore habitués aux nourritures humaines, contrairement à leur mère.

IL A FINALEMENT REMPORTÉ LA VICTOIRE

Quoiqu’il ait présenté des excuses, ses superviseurs l’ont accusé d’avoir défié les règles. Par conséquent, Bryce Casavant a d'abord été suspendu puis licencié. Mais encore, il a été poursuivi en justice par l'entreprise dans laquelle il travaillait.

"Un agent de conservation canadien, Bryce Casavant, a remporté une bataille juridique pour effacer son nom après avoir été congédié en 2015 parce qu'il ne pouvait pas tuer deux oursons." - DENIZ | Twitter

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ont soutenu l’homme. Une pétition en ligne a même été créée.

Après cinq ans, la Cour d’appel de la Colombie Britannique a donné raison à Bryce Casavant. Une victoire qui a fait plaisir au père de famille, quoiqu’il ait regretté d’avoir tiré sur la maman ours.

Image montrant deux oursons. | Photo : Unsplash

Image montrant deux oursons. | Photo : Unsplash

“J’ai l’impression que les nuages noirs qui pèsent sur ma famille depuis des années commencent enfin à se dissiper. Mais le moment est doux-amer, parce que je n’aurais jamais dû exécuter ce tir”,

a-t-il dit.

UN OURS POLAIRE A FAIT IRRUPTION SUR SCÈNE

Si une ourse et ses petits sont entrés dans un jardin d’une habitante à Canada, le 14 décembre 2019, c'est un ours polaire qui a fait irruption sur le plateau de l'élection Miss France 2020. C’était une grande surprise pour les téléspectateurs.

Les postes connexes
Twitter/Midilibre
Parentalité Jun 23, 2020
Cécile Bourgeon : un juge lui refuse de récupérer la garde de son bébé
facebook.com/ChefLignac
Célébrités Feb 27, 2020
"Elle a pleuré" : Cyril Lignac se confie sur la réaction de sa mère face à sa célébrité
Getty Images
Relation Mar 15, 2020
François Mitterrand : son parcours et sa double vie avec sa femme Danielle et sa maîtresse Anne Pingeot
Twitter/le_Parisien
Actu France Apr 09, 2020
Affaire Alexia Daval : le procès de son mari est reporté en raison du coronavirus