Mort de Gisèle Halimi : Dévasté, son filleul Nicolas Bedos réagit avec émotion

Une triste nouvelle vient de tomber, Gisèle Halimi est décédée le 28 juillet 2020 à Paris. Très attristé par la nouvelle, son filleul Nicolas Bedos lui a rendu un émouvant hommage sur les réseaux sociaux.

Toutes les personnalités du PAF sont en émoi depuis qu’elles ont appris la disparition de Gisèle Halimi, une femme qui a énormément fait bouger les choses de son vivant.

Parmi tous les hommages qui ont envahi les réseaux sociaux, celui de Nicolas Bedos a particulièrement attiré l’attention. Ce dernier est dévasté après avoir perdu sa marraine, comme en témoigne son hommage sur Instagram.

UNE GRANDE FÉMINISTE

En 93 ans d’existence, la regrettée avocate a beaucoup fait pour ses semblables. Elle était particulièrement dévouée à la cause des femmes.

L'écrivain Gisele Halimi à Paris, France, le 7 octobre 1988. | Photo : Getty Images

L'écrivain Gisele Halimi à Paris, France, le 7 octobre 1988. | Photo : Getty Images

En 1972, sa carrière prend un tournant décisif lorsqu'elle avait défendu une mineure qui était poursuivie pour IVG après avoir été abusée. Très déterminée, elle a réussi à faire en sorte que sa cliente s’en sorte complètement blanchie.

Après avoir brillamment défendu cette dernière, lors du procès de Bobigny, elle est parvenue à faire bouger les choses, et ce, juridiquement parlant.

Avec les années, son féminisme n’a fait que s'accroître. À tel point qu’elle était même devenue une grande figure du féminisme. Et à juste titre, puisqu’elle n’a eu de cesse de militer pour les droits des femmes.

Il faut savoir que son côté militant, elle l’a depuis toute petite. À 10 ans déjà, elle avait décidé de faire une grève de la faim pour avoir défendu son droit à la lecture. D'autant plus qu’à cette époque, la société fonctionnait encore très différemment.

Gisèle Halimi à Paris, France, le 05 février 2004. | Photo : Getty Images

Gisèle Halimi à Paris, France, le 05 février 2004. | Photo : Getty Images

À 16 ans, elle avait également refusé d’unir sa vie avec celle d’un inconnu que sa famille voulait la marier de force. À la place, elle s’est donné les moyens pour poursuivre ses études de droit en France.

Sachant se battre pour ses convictions, elle a fini par se marier avec un homme de son choix, Paul Halimi en 1956. Cela dit, le couple a fini par se séparer et l’avocate a convolé en seconde noce avec Claude Faux.

UNE PLUIE D’HOMMAGES

Il va sans dire qu’après avoir accompli tant de choses, elle est parvenue à imposer le respect dans la société. Suite à l'annonce de sa disparition, les réseaux sociaux ont donc été naturellement envahis par une pluie d’hommages en tout genre, tous plus émouvants les uns que les autres.

En revanche, celui de Nicolas Bedos, a été particulièrement touchant. Avec cette disparition, ce dernier n’a pas seulement perdu une grande figure de la société, il a surtout perdu sa marraine

Ainsi, il s’est saisi de son compte Instagram pour faire part de son immense chagrin

“Ma marraine adorée. Quelle vie que la tienne ! Cette année vient du diable, je la hais comme je t'aime. On va te relire avec respect. Le paradis affiche complet..”

Comme il l’avoue lui-même dans sa publication, 2020 est une année qui lui a été très pénible. Déjà qu’il a perdu son père, voilà qu’il a aussi perdu sa marraine.

View this post on Instagram

Gisèle Halimi.

A post shared by Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) on

Quoi qu’il en soit, le fils de Guy Bedos n'est pas le seul à avoir rendu hommage à la regrettée avocate. Les personnalités des différentes branches en ont fait de même, journalistes, avocate ou encore figure politique.

“Immense chagrin d’apprendre le décès de mon amie Gisèle Halimi. Tant de combats nous ont réunis, tant de souvenirs en commun en particulier à l’Observatoire de la parité”,

a déclaré Roselyne Bachelot sur Twitter.

Rachida Dati, Anne Hidalgo, Christine Taubira, Cécile Duflot, Audrey Pulvar ne sont pas non plus en reste, elles n’ont pas manqué de témoigner de leur tristesse sur les réseaux sociaux, suite à la disparition de Gisèle Halimi.

LE VIBRANT HOMMAGE DE JOSÉE DAYAN 

Certes, la mort est le sort inéluctable de tout un chacun, mais la perte d’un être cher reste tout de même une épreuve des plus douloureuses.

Tout comme Nicolas Bedos, Josée Dayan était également dévastée peu après la mort de son amie, l’actrice Jeanne Moreau. Conviée sur le plateau du “Quotidien”, elle n’avait d’ailleurs pas pu retenir ses larmes.

Josée Dayan arrive aux Cesar Film Awards 2018 à la Salle Pleyel le 2 mars 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Josée Dayan arrive aux Cesar Film Awards 2018 à la Salle Pleyel le 2 mars 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Jul 28, 2020
Nicolas Bedos à nouveau en deuil : il a perdu sa marraine, Gisèle Halimi, 93 ans
Getty Images
Célébrités Jun 22, 2020
Pascal Clément, l'ancien ministre de Jacques Chirac, est décédé : Zoom sur sa vie
GettyImages
TV May 29, 2020
Pascal Praud sur Michel Drucker : "Il était vraiment en larmes" après la mort de Guy Bedos
Getty Images
Célébrités May 11, 2020
"Il est irréaliste de partir à 43 ans" : Ophélie Meunier, attristée par la mort de Carlos Simoes, réagit