Régine Deforges : découvrez la vie actuelle de sa fille Léa 6 ans après sa mort

Le 3 avril 2014, la romancière et éditrice française Régine Deforges s'est éteinte à l'âge de 78 ans des suites d'une crise cardiaque à l'hôpital Cochin. Auteure d'une quarantaine de livres, la femme de lettres était aussi mère d’une fille qui a décidé de suivre ses traces : Léa Wiazemsky.

Le monde de la littérature a perdu une grande femme le 3 avril 2014. Ce jour-là, Régine Deforges, l'auteure de "La Bicyclette bleue", est décédée d'une crise cardiaque à l'âge de 78 ans.

La grande dame a laissé derrière elle des œuvres particulièrement intéressantes et ses enfants, dont sa fille Léa Wiazemsky qui a marché sur ses pas dans le domaine de l'écriture. Découvrez qui est cette femme et ce qu'elle est devenue 6 ans après la mort de sa mère.

Regine Deforges assiste au lancement de la collection de sous-vêtements Sonia Rykiel et H&M au Grand Palais le 1er décembre 2009 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Regine Deforges assiste au lancement de la collection de sous-vêtements Sonia Rykiel et H&M au Grand Palais le 1er décembre 2009 à Paris, France. | Photo : Getty Images

ISSUE D’UNE FAMILLE D’ÉCRIVAINS

De son vrai nom Léa Sophie Claire Bernadette Wiazemsky, Léa Wiazemsky a vu le jour le 30 janvier 1979 à Paris. Ses parents sont tous deux des personnages particulièrement doués, chacun dans son domaine.

Son père, Pierre Wiazemsky (Wiaz), travaille comme dessinateur de bandes dessinées et sa mère était Régine Deforges, une écrivaine dont la réputation n'est plus à faire en France.

Sa tante est la romancière Anne Wiazemsky et elle est l’arrière-petite-fille de François Mauriac, un grand écrivain de renom qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1952 et membre de l'Académie française.

Léa Wiazemsky est également la sœur de Camille Deforges et de Franck Spengler, un éditeur et écrivain aux plumes passionnantes.

ACTRICE ET ROMANCIÈRE FRANÇAISE

Après avoir participé à l'Atelier Blanche Salant, Léa a reçu des cours de cinéma et de théâtre à l'école d'art dramatique fondée par Jean Périmony.

Elle a fait ses preuves sur les planches en jouant dans plusieurs pièces de théâtre comme "Les Caprices de Marianne" et "Les Fourberies de Scapin" en 2005, "Mortelle Bonne Année" en 2006, "Vue d'en haut" en 2007 ou encore "Les Précieuses ridicules" en 2013.

L'actrice Lea Wiazemsky assiste aux Journées nationales du livre et du vin 2019. | Photo : Getty Images

L'actrice Lea Wiazemsky assiste aux Journées nationales du livre et du vin 2019. | Photo : Getty Images

Au cinéma, Léa Wiazemsky a fait des apparitions dans certains films dont "Un couple parfait" de Nobuhiro Suwa en 2005, "Eden à l'ouest" de Costa-Gavras en 2009 et "Valentin Valentin (La Maison du Lys tigré)" de Pascal Thomas en 2015.

La fille de Régine Deforges figure également dans de nombreux téléfilms, pour ne citer que quelques-uns, dont "Gaspard le bandit", "Louis XV, le Soleil noir", "À la dérive"...

Lea Wiazemsky attends the meeting of the jury for the 'Regine Deforges Prize' at Restaurant Maceo on December 4, 2015 in Paris, France. | Photo : Getty Images

Lea Wiazemsky attends the meeting of the jury for the 'Regine Deforges Prize' at Restaurant Maceo on December 4, 2015 in Paris, France. | Photo : Getty Images

SUR LES TRACES DE SA MÈRE

En 2015, Léa Wiazemsky a décidé de marcher sur les pas de sa mère et d'autres membres de sa famille en publiant son premier roman, “Le vieux qui déjeunait seul”.

“Mon père s’inquiétait de me voir opter pour ce métier de galère. Ca n’était pas une décision facile. Il y avait déjà assez d’artistes dans la famille! Alors écrire, vous imaginez”,

confiait-elle à Gala à cette époque.

Dans son roman, l'écrivaine raconte l'histoire d'une rencontre émouvante et imprévue entre une jeune femme un peu perdue et un vieil homme solitaire, ancien résistant. L'œuvre de Léa a été appréciée et publiée aux éditions Michel Lafon.

“Mon éditeur hésitait sur le mot “vieux", mais quand je lui ai dit que ma mère me l’avait soufflé il m’a annoncé: “dans ce cas on n’y touche pas””,

racontait la jeune femme.

Pour son roman, Léa Wiazemsky s'est inspirée de sa vie quotidienne de serveuse pour arrondir ses fins de mois. Elle a pensé au personnage de Clément, “un vieux monsieur mystérieux attablé dans un bistrot”. 

Elle en a parlé à sa mère, qui a adoré son histoire. Cette dernière lui a alors donné quelques conseils sur la façon d'écrire le livre et l'avait aidée à trouver le titre final.

En 2017, Lea Wiazemsky a publié son second roman, “Le bruit du silence” et lance, avec sa sœur Camille Deforges et son frère Franck Spengler, le prix Régine Deforges, en guise d’hommage à cette femme de lettres.

L’ÉCRIVAINE QUI "PROFITE À MORT DE LA VIE"

Le 24 juillet 2020, Claude Sarraute a célébré son 93e anniversaire. Pour l'écrivaine, l'âge n'est qu'un chiffre.

Claude Sarraute photographiée à PARIS. | Photo : Getty Images

Claude Sarraute photographiée à PARIS. | Photo : Getty Images

D'ailleurs, celle qui a écrit un livre intitulé "Encore un instant" à l'âge de 89 ans, a accordé une interview au Parisien pour présenter son ouvrage. Claude Sarraute a fait preuve d'un grand courage.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Jul 17, 2020
Andrée Chedid : zoom sur son importante carrière, son rôle de mère et sa mort à 90 ans
Getty Images
Relation May 08, 2020
Nicolas Rey a 47 ans : son histoire d'amour avec Emma, qui s'est terminée par une rupture
Getty Images
Célébrités Jul 30, 2020
Béatrice Agenin a 70 ans : rencontre avec sa fille Émilie Bouchereau qui est musicienne
Getty Images
Célébrités Aug 12, 2020
Pierre Schoendoerffer : la vie et la carrière d'un grand cinéaste qui n'a pas survécu à une opération