Décès du chauffeur de bus à Bayonne : la défense présente une autre version des faits

En juillet 2020, un drame s’est produit à Bayonne, dans lequel un chauffeur de bus a été tué. Deux mois après ce dernier, l’avocat de la défense conteste la version officielle des faits. Découvrez l'évolution de cette affaire. 

La mort de Philippe Monguillot, un chauffeur de bus, avait secoué les alentours de Bayonne. 

Alors que le procès est en cours, et que le présumé suspect va bientôt être entendu, et la défense conteste la version officielle des faits. Zoom sur ce nouveau retournement de situation

LA PRISE EN COMPTE D’UN NOUVEL ÉLÉMENT

Souvenez-vous, en début juillet 2020, Philippe, un homme âgé de 59 ans est décédé, sous les coups d’un jeune homme de 22 ans, à l’arrêt de Balichon. Ce dernier était entré dans le coma, et était mort 5 jours après. 

Mardi 01 Septembre 2020, le présumé meurtrier de Philippe, Thierry Sagardoytho sera entendu pour la première fois, par la juge d’instruction.

Cependant, il y a eu du changement venant de la défense, qui apporte d’une petite modification au dossier. Selon cette dernière, le premier coup aurait été porté par le chauffeur du bus. 

"C’est mon client qui a été violemment agressé en premier." 

LA NOUVELLE VERSION DE LA DÉFENSE

Selon l’avocat de Thierry, la vérité n’est pas celle qui se dit sur la place publique. Celui-ci s’appuie donc sur la vidéo qui a été prise au moment des faits. 

Selon la défense, vers 19h07 ce fameux 05 juillet 2020, le chauffeur s’était rendu à l'arrière du bus, où se trouvaient quatre jeunes, qui ne portaient pas de masques. Si la conversation avait commencé par un échange verbal, cette dernière avait a vite dégénéré.

La défense affirme donc que le conducteur aurait porté le premier un coup de tête au suspect. Après avoir basculé en arrière, ce dernier va s’empresser de réagir, accompagné d’un complice, lui aussi poursuivi pour meurtre. 

Bien qu’il soit difficile pour la défense de nier la gravité des faits, ceci pourrait peut-être une nouvelle ouverture, qui pourrait aider à faire pencher la balance. 

La nouvelle de l'agression de Philippe avait été pour de nombreuses personnes, un véritable choc. Nous vous proposons de faire un retour en arrière, afin de redécouvrir cette agression.

Un chauffeur au volant | Photo : Pixabay

Un chauffeur au volant | Photo : Pixabay

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Twitter/veritebeaute
Actu France Jul 07, 2020
Le chauffeur de bus en état de mort cérébrale après avoir été battu à Bayonne : "Philippe était un bon gars"
Twitter/le_Parisien
Actu France Jul 13, 2020
Le chauffeur de bus est mort, sa femme voulait "sentir son cœur battre une dernière fois"
Actu France Jul 08, 2020
La fille du chauffeur de bus en état de mort cérébrale : 'L'une des plus grosses parties de moi s'en est allée avec lui'
Twitter/le_Parisien
Actu France Jul 08, 2020
L'épouse du chauffeur de bus en état de mort cérébrale attaqué à Bayonne : "Il n'y a plus d'issue"