Jean-Michel Blanquer sur le droit des écoles de lutter pour une "tenue normale" des filles

La rentrée scolaire approche à grands pas en France et de nombreuses spéculations se font d’ores et déjà autour de l’uniforme que vont arborer les lycéennes et collégiennes au cours de cette nouvelle année, ce qui suscite un vent de polémiques dans l’Hexagone.

Le ministre Français de l’Éducation a donc fait une sortie officielle, afin de répondre à ces jeunes collégiennes et lycéennes qui suivent le mouvement #Lundi14Septembre, qui a vu le  jour sur les réseaux sociaux et ayant pour but de dénoncer des règlements vestimentaires jugés sexistes.

LE PORT NORMAL DE L’UNIFORME EST OBLIGATOIRE

Suite au mouvement d’humeur baptisé #Lundi14Septembre, que suivent de nombreuses jeunes collégiennes et lycéennes qui veulent dénoncer des règlements vestimentaires jugés sexistes, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation estime qu’il y a une sorte de bon sens que celles-ci doivent avoir.  

Pour le patron de l’Éducation en France il est tout à fait logique que les chefs d’établissement veillent à ce que, le port conforme de l’uniforme soit scrupuleusement respecté.

C’est donc à juste titre que Jean-Michel Blanquer n’a pas réagi favorablement au mouvement #Lundi14Septembre.

Effectivement, ce mouvement qui visait à appeler les élèves de collège et lycée à venir en jupe, décolleté qui est des tenues jugées provocantes ou indécentes dans l’objectif de dénoncer ces codes vestimentaires jugés sexistes n’a pas eu d’écho favorable au sein de l’opinion publique.

Jean-Michel Blanquer a martelé le fait qu’il faille automatiquement respecter les tenues normales.

D’ailleurs, lors de son entretien avec BFMTV l’homme politique a tout simplement réitéré le fait que dans ce mouvement impulsé par les lycéennes et collégiennes, il doit y avoir une sorte de grand bon sens et c’est ce dont les responsables d’établissements essayent d’appliquer dans leurs règlements intérieurs.

Le ministre de l’Éducation a davantage exprimé son désarroi de constater que ces jeunes filles ont des revendications infondées. Il leur suffit de s’habiller de manière convenable et descente, afin qu’elles puissent être admises au sein de  leurs établissements respectifs.

"Il serait temps qu'on ait dans notre pays, sur ce genre de sujet, des positions équilibrées".

a déclaré l'homme politique

MARLÈNE SCHIAPPA DONNE UN DISCOURS INVERSE

Face au mouvement des jeunes filles et à la prise de position du ministre de l’Éducation, Marlène Shiappa a quant à elle défendu le mouvement féministe via un tweet qui stipulait que :

"Des jeunes filles ont décidé spontanément partout en France de porter jupes décolletées, crop top ou maquillage pour affirmer leur liberté face aux jugements et actes sexistes. En tant que mère, je les soutiens avec sororité et admiration".

DÉCOUVREZ LA COMPAGNE DE JEAN-MICHEL BLANQUER

Jean-Michel Blanquer est un homme politique qui fait preuve d’exemplarité en France. Épanoui professionnellement, sa vie privée quant à elle se passe plutôt bien également car, il file le parfait amour auprès de sa nouvelle compagne Anna Cabana. Découvrez qui elle est.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Jul 10, 2020
Jean-Michel Blanquer : Découvrez sa partenaire Anna Cabana qui travaille à BFM TV
Getty Images
Relation Jun 26, 2020
Jean-Michel Blanquer : Zoom sur la vie d'Aurélia Devos, la femme dont il divorce
Getty Images
Relation Jun 24, 2020
Le Point : Jean-Michel Blanquer se sépare de sa femme après 2 ans de mariage
shutterstock
Conseils Aug 25, 2020
Année scolaire liée à une pandémie : 3 conseils pour préparer l'enfant