logo
Dailymotion/francebleualsace
La source: Dailymotion/francebleualsace

Elisabeth attaquée à cause de sa jupe : les doutes des enquêteurs

Michael Markus Mvondo
08 oct. 2020
10:53
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le 18 septembre 2020, une étudiante Strasbourgeoise a été victime d’une agression à cause de la jupe qu’elle portait. Cependant, après avoir mené des enquêtes avancées, les policiers ont émis des doutes raisonnables concernant la version des faits de la jeune fille.

Annonces

Élisabeth a été agressée alors qu’elle se baladait au bord du quai des Alpes. Comme l’a rapporté le DNA le mercredi 7 octobre 2020, après l’étude des images de vidéosurveillance, les enquêteurs sont dans le doute quant à l’histoire de l’étudiante en langues étrangères.

Le témoignage poignant de la jeune fille de 22 ans a suscité l’émotion et la révolte sur les réseaux sociaux. La jeune femme aurait été agressée par trois hommes rencontrés sous le pont conduisant à la vidéothèque André-Malraux.

Annonces

UNE AGRESSION QUI SUSCITE LA POLÉMIQUE

Parmi les trois assaillants, deux l’ont maîtrisée et le troisième l’a frappée en dessous de l’œil droit, tout en lui proférant les propos les plus injurieux.

Le légiste qui a examiné Élisabeth a remarqué une ecchymose sur la joue droite qui s’étend jusqu’à son arcade sourcilière. Sur la Toile, elle a posté des clichés de son œil couvert de bleus et les internautes n’ont pas hésité à se mettre en colère.

Annonces

De nombreux témoignages ont été dévoilés, au point où la militante féministe Marlène Schiappa a pris la parole. La représentante du gouvernement à la citoyenneté a parlé du problème du sexisme et du harcèlement dans les rues Strasbourgeoises.

LES DOUTES SUR LA VERSION DE L’ÉTUDIANTE

Une enquête a été ouverte sur la base du signalement très précis fourni par la jeune étudiante. Cependant, après avoir visionné de longues images de vidéosurveillance provenant des caméras disséminées dans les environs, les enquêteurs sont perplexes.

Annonces

En effet, les experts ont ciblé les caméras apparaissant sur le trajet suivi par Élisabeth, pendant le créneau horaire de son agression. Mais aucune trace des agresseurs n’est visible dans les bandes enregistrées.

L’agression n’a été filmée nulle part, et aucun trio d’assaillants ne correspond au signalement donné par la jeune étudiante. Malgré toutes les expertises réalisées et l’appel à témoin lancé par le tribunal, aucune information corroborant les faits n’a été trouvée.

Annonces

Alors qu’Élisabeth a déclaré qu’un groupe de témoins a assisté à son agression sans réagir.

LE TÉMOIGNAGE BOULEVERSANT D'ÉLISABETH

Si elle reste considérée comme la victime d’une agression, les enquêteurs ont tout de même fait part de leur doute quant à la sincérité de sa déposition. En attendant, le sujet des agressions sexistes continue de faire couler de l'encre. Zoom sur le témoignage de la jeune étudiante agressée à Strasbourg.

Une jeune femme désespérée | Photo : Getty Images

Annonces