logo
 GettyImages
La source: GettyImages

Le procès de Jonathann Daval affecté par la Covid-19

Mahatony Rajaofera
27 oct. 2020
15:00
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

La pandémie du Coronavirus menace la tenue du procès de Jonathann Daval, celui qui a été jugé d’avoir tué sa femme, Alexia.

Annonces

Alors que le procès de Jonathann approche à grands pas, programmé du 16 au 20 novembre 2020, à Vesoul, en Haute-Saône, les règles sanitaires sont de plus en plus strictes.

En effet, de nouveaux cas ont ressurgi le 25 octobre 2020 et il s’est avéré que plus de 50 000 personnes sont atteintes du virus. Le procès aura-t-il lieu dans ces conditions ?

Annonces

LES MESURES SANITAIRES SE RENFORCENT

Jonathann Daval doit faire face à ses beaux-parents le mois de novembre pour son procès. En effet, il a avoué avoir tué de sang-froid sa femme, Alexia et les parents de la jeune femme l’a poursuivi en justice.

Il devrait être jugé, mais hélas, la France est soumise à des restrictions sanitaires de plus en plus strictes depuis quelque temps.

Annonces

D’après les informations, plusieurs personnes ont été contractées. Ce qui fait que les mesures sanitaires ont doublé : couvre-feu, gestes barrières, etc.

En conséquent, les places dans la salle d’audience ont d'ores et déjà été réduites. Sans oublier que moins de 100 personnes ont le droit de se regrouper dans un endroit clos si les règles sont respectées. Ainsi, une jauge a été mise en place pour la presse régionale et nationale, limitant leurs places à 40.

Annonces

“On aimerait un report d'un ou deux mois”

Malgré ces mesures, la question reste toujours en suspens si le procès est reporté ou pas. Quoi qu’il en soit, l’avocat de Jonathann Daval a fait une requête à la Cour d’Appel. D’après les dires de celui-ci, les conditions dans lesquelles devrait se tenir le procès ne leur convenaient pas.

“On aimerait un report d'un ou deux mois. (...) Un procès d’assise, c’est oral, ce sont des expressions, des visages, le port du masque ne me paraît pas compatible”,

a-t-il avoué.

Annonces

Pour l’heure, la Cour d'Appel de Besançon n’a fait aucune remarque. L’affaire est donc encore en cours.

L’AVOCAT DU COUPABLE EST ACCUSÉ

Si Jonattann Daval a été poursuivi pour le meurtre de sa femme, son avocat, Randall Schwerdorffer, lui, a été accusé d’avoir violé le secret professionnel. Il a été jugé, toutefois, il continuerait d’assurer la défense de son client.

Annonces