Attentat à Nice : l'agresseur a crié qu'il s'appelait "Brahim" et qu'il avait 25 ans - AFP

Jacques Ronny
29 oct. 2020
17:34
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans la matinée du jeudi 29 octobre 2020, la ville de Nice a été le théâtre d’une attaque. L’auteur est un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années. Découvrez-en davantage sur ce dernier.

Annonces

L’attentat a fait trois victimes et plusieurs blessés. Dans la ville, les habitants sont choqués et attristés par les faits.

LE DÉROULEMENT DE L’ATTAQUE

Après l’attentat survenu en 2016 sur la promenade des Anglais, la ville de Nice fait face une nouvelle fois à un terrible drame. Dans la matinée du jeudi 29 octobre 2020, un homme a orchestré une attaque au couteau dans le centre de la ville, à la basilique Notre-Dame de l’Assomption, située avenue Jean-Médecin.

Annonces

L’attaque a fait trois victimes et plusieurs autres blessés. Parmi les trois, deux sont décédés sur le coup. La troisième a pu s’enfuir dans un café non loin du lieu où s’est déroulé le massacre, mais a également succombé à ses blessures après.

Quelques minutes seulement après avoir eu vent de l’attaque, la police municipale s’est empressée d’intervenir. Ils ont pu neutraliser l’assaillant en ouvrant le feu. Ce dernier est grièvement blessé et a été emmené à l’hôpital pour recevoir des soins.

Peu de temps après, l’antenne-RAID a, à son tour, débarqué sur les lieux dans le but de rechercher d’éventuels autres auteurs afin de prévenir d’autres attaques.

Annonces

Par ailleurs, les enquêteurs tentent de retracer le parcours de l’assaillant avant son attaque. Selon certaines sources, ce dernier aurait été aperçu dans la gare de la ville à 7 h puis en est sorti une heure après. Il est ensuite entré dans l’église vers 8 h 30 avec un sac contenant deux couteaux de cuisine.

Annonces

Après l’attentat, le parquet national antiterroriste a été saisi pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle” et “assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste”.

Notons que ce drame survient deux semaines seulement après l’assassinat de Samuel Paty. Le professeur qui a été égorgé après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Chose également à savoir, des sources ont révélés qu’un individu aurait tenté d’attaquer des policiers avec une arme de poing à Avignon quelques heures après l’attaque au couteau de Nice. Pour l’heure, il est impossible d’établir un quelconque lien entre les deux événements.

Annonces

LES VICTIMES DE L’ATTAQUE

L’attaque de Nice a fait trois victimes et plusieurs blessés. Parmi les trois, une femme de 70 ans. Cette dernière a été brutalement égorgée dans l’église par l’assaillant. La deuxième est une trentenaire. C’est la victime qui a pu s’enfuir, mais qui est quand même décédée à cause de ses blessures.

Enfin, la troisième personne que l’auteur a prise pour cible est un homme, le sacristain de la basilique. Ce dernier était âgé de 45 ans et père de deux enfants. Il est décédé sur le coup.

Annonces

LE PROFIL DE L’ASSAILLANT

L’auteur de l’attaque de Nice est un jeune homme âgé d’environ 25 ans. Lors de l’attentat, ce dernier a crié s’appeler Brahim. Sur lui, la police n’a retrouvé ni téléphone, ni papier d’identité. Cependant, il était en possession d’un document de la Croix rouge italienne au nom de Brahim.

Sur la pièce était inscrite des renseignements le concernant, à savoir, son lieu et année de naissance (1999 en Tunisie). La police tente de confirmer si ses renseignements sont fondés, mais il s’avère que l’homme était en situation irrégulière en France.

Annonces

LES DERNIERS MOTS D’UNE DES VICTIMES

Durant l’attaque de Nice, une des victimes a pu s’enfuir avant de succomber aussitôt à ses blessures. Selon un correspondant de BFM, elle a fait passer un message déchirant avant de décéder. Découvrez ce qu’elle a confié.

Annonces