Christine Kelly sur "une humiliation quasi quotidienne" mais elle n’a "jamais rien montré"

Cathya Harena Raoelina
15 nov. 2020
11:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Christine Kelly s’est livrée à cœur ouvert auprès du JDD. La célèbre chroniqueuse s’est notamment confiée sur les brimades qu’elle a subies quand elle travaillait encore au CSA.

Annonces

Christine Kelly ne cesse de prendre du galon dans sa carrière. En plus d'avoir rejoint les rangs des chroniqueurs de “Touche Pas à Mon Poste”, elle est également aux commandes de “Face à l’info”, sur CNews. Cela dit, son parcours personnel n’a pas toujours été aussi rose.

Comme elle l’a révélé auprès de JDD, elle est passée par bon nombre de moments difficiles et notamment des humiliations en tout genre, quand elle officiait au CSA.

Annonces

DES BRIMADES AU QUOTIDIEN

À en croire les déclarations de Christine Kelly, ses deux premières années au sein du Conseil Audiovisuel Français s’apparentent tout bonnement à un enfer. Elle a dû endurer des moqueries, des railleries, et toutes sortes de brimades.

Elle affirme même avoir vécu “une humiliation quasi quotidienne.”. En gros, elle a dû subir tout cela parce qu'elle était la plus jeune membre de cette prestigieuse institution.

Annonces

Il va de soi qu’à l’époque, son moral était au plus bas

"Quand je rentrais chez moi, j'explosais en sanglots, mais je n'ai jamais rien montré. À la longue, ils se sont épuisés."

SON RÉCIT, REMIS EN QUESTION

Si ses deux premières années au sein de CSA étaient cauchemardesques, tout a fini par rentrer dans l'ordre. D'ailleurs, elle assure avoir toujours beaucoup de respect pour cette institution.

Annonces

La principale concernée est d'ailleurs convaincue que ses valeurs spirituelles et notamment sa foi en l’église protestante lui ont été d’un grand secours à chaque moment difficile qu'elle a dû traverser.

Si Christine Kelly est parvenue à s’en sortir, ses anciens collègues ont néanmoins quelques reproches à lui faire.

Certes, Michel Boyon, l’ancien président du CSA consent aux capacités professionnelles de la journaliste, mais il a clairement fait comprendre qu’elle a tendance à exagérer, et principalement sur les brimades dont elle dit avoir été victime.

Annonces

LA PERTE DE SES JUMEAUX

Outre les humiliations qu’elle a subies au sein du CSA, Christine Kelly est passée par beaucoup d'autres moments difficiles. Elle a même dû surmonter la perte de ses jumeaux. Comme elle l’a confié auprès du magazine public, elle les a perdus alors qu'elle en était à 6 mois de grossesse.

Annonces