logo
twitter.com/le_Parisien
La source: twitter.com/le_Parisien

Après la Covid : la souffrance du stress post-traumatique après un séjour en réanimation

Eteme Severine Celestine
27 nov. 2020
21:40
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Guérir de la Covid-19 est déjà une grande victoire en soi. La souffrance générée par le stress post-traumatique à la suite d’un séjour en réanimation est une situation alarmante que décrient beaucoup d’experts.

Annonces

L’après-coronavirus est une période qu’il faut gérer avec beaucoup de précautions, au risque de craindre le pire. Le stress généré par cette maladie peut avoir des effets irréversibles.

Un docteur en train de s'entretenir avec un ancien patient Covid-19. | Photo : Getty Images

Un docteur en train de s'entretenir avec un ancien patient Covid-19. | Photo : Getty Images

Annonces

L’AVIS DU DOCTEUR MARILYNE BARANES

Le docteur Marilyne Baranes est une psychologue clinique spécialisée dans les syndromes stress post-traumatique. Elle alerte les autorités publiques sur le danger de ce stress et l’urgence de mettre en place des mesures urgentes qui permettront d’anticiper les différentes conséquences de la Covid-19 sur l’état psychologique des citoyens.

CE QU’ELLE PENSE DE L'APRÈS COVID-19

Pour la scientifique, de très nombreux cas de traumatismes sont à craindre dans un avenir proche. Sur la base des chiffres et des expériences vécues par les personnes hospitalisées, décédées et même, celles qui sont retournées chez elles, les chiffres auxquels on doit s’attendre n’ont rien de reluisant.

Annonces
Un docteur en train de tester un patient Covid-19. | Photo : Getty Images

Un docteur en train de tester un patient Covid-19. | Photo : Getty Images

Toutes ces épreuves endurées, additionnées à l’impact visuel des médias et réseaux sociaux, laissent craindre le pire si rien n’est fait à temps.

Annonces

Pire encore, le traumatisme, pourtant considéré comme une maladie par la psychiatrie internationale, n’a pas de prise en charge dans l’Hexagone.

LA MANIFESTATION D‘UN TRAUMATISME POST COVID

D’après l’expert, lorsqu’on est sujet à un mécanisme traumatique, l’on n’a pas forcément conscience de son état. Le traumatisme est une maladie individuelle qui peut se manifester différemment selon les patients : nervosité accrue, tristesse récurrente ou même la crainte de recommencer son travail.

Un ancien malade de la Covid-19, isolé. | Photo : Getty Images

Un ancien malade de la Covid-19, isolé. | Photo : Getty Images

Annonces

CE QU’ELLE PRÉCONISE

Marilyne Baranes préconise la mise sur pied d’un questionnaire test qui sera utilisé à l’échelle nationale. Il devrait être utilisé le plus vite possible, sans avoir besoin d’attendre les éventuels rebonds. Le relevé des réponses permettra de détecter les personnes à risque et d’agir en conséquence.

COVID-19 : UN PATIENT SUR 5 DÉVELOPPE UNE MALADIE MENTALE

Le combat pour réduire la propagation du coronavirus et l’éradiquer définitivement poursuit son cours.

L’Institut d’Oxford a fait part des résultats de ses recherches. Découvrez l’essentiel de ces nouvelles données à ne pas négliger.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
info

Chez AmoMama.fr, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés.Prenez soin de vous!

Articles connexes

Frédéric Mitterrand, 74 ans, en faillite, et qui n'a pas d'argent pour payer son loyer, a encore des gens sur qui compter

19 mars 2022

Une petite fille pleure toute seule dans sa maison après que sa mère n'est pas rentrée de l'épicerie - Histoire du jour

03 mai 2022

Vitaa, 39 ans, a accouché : un nouveau défi après que son deuxième enfant a failli décéder en raison de conditions hospitalières inadaptées

14 avril 2022

Danielle Moreau, qui gagne “à peu près 3 000 euros”, "dépense plus que son salaire pour sa maman à domicile" : "Je ne pars plus en vacances"

06 mai 2022