Roland Blanche : la mort soudaine d'un acteur célèbre à l'âge de 56 ans

Une icône du cinéma français a quitté ce monde trop tôt. Roland Blanche est décédé soudainement dans son sommeil en 1999. En hommage à ce grand comédien, retour sur son passé.

Mort à l’âge de 56 ans à son domicile de Thiais, dans le Val-de-Marne, Roland Blanche était un expert pour incarner les méchants et les salauds dans les films. Sur ce, découvrez le destin incroyable de l’un des meilleurs seconds rôles du cinéma et du théâtre.

SES DÉBUTS DE CARRIÈRE

Né à Choisy-le-Roi, Roland Blanche était le fils d’un chaudronnier chez Rhône-Poulenc. Dès son jeune âge, son père l’avait inscrit à un cours de théâtre pour enfants. Il a appris l’art des jardins et moult chansons grâce à son grand-père.

L'acteur français Roland Blanche. | Photo : Getty Images

L'acteur français Roland Blanche. | Photo : Getty Images

Un jour, une de ses voisines, une certaine Mlle Berthe, était surprise de le voir jouer des pièces pour enfants. La femme lui a donc fait découvrir une œuvre de Malsac. Une petite anecdote sur cette demoiselle, elle a mis fin à ses jours après avoir légué sa bibliothèque à Roland Blanche.

Roland Blanche a mis fin au théâtre entre 19 et 29 ans. La raison ? Il est devenu un sacristain au temple de Boulogne-Billancourt.

Le comédien jouait de l’harmonium à l’époque, et encadrait les scouts de l’église. Toutefois, après 10 ans, l’acteur a changé de voie quand il a croisé le chemin de Jean-Michel Ribes et son équipe. Ces derniers cherchaient une personne pour incarner Arlequin dans une pièce de Marivaux.

La star a, de ce fait, trouvé de nouvelle bande de copains, notamment, Richard Bohringer, Jacques Villeret, Guy Bedos, Niels Arestrup et Roland Topor.

LES CARACTÈRES DE SES PERSONNAGES

Roland Blanche est connu pour ses personnages méchants. Avec son visage carré, sa silhouette massive ainsi que son allure menaçant, l’acteur incarnait à la perfection le rôle d’un assassin psychopathe, un méchant flic, personnage antipathique, un pourri mal rasé ou un rude capitaine.

Roland Blanche lors de la célébration de Roland Garros à Paris, France, le 03 juin 1999. | Photo : Getty Images

Roland Blanche lors de la célébration de Roland Garros à Paris, France, le 03 juin 1999. | Photo : Getty Images

L’acteur a fait sa notoriété que ce soit sur les scènes de théâtre ou sur les plateaux de cinéma et de télévision grâce à sa gueule de salaud. Cependant, derrière ce visage méprisable se cache un être fragile et tendre.

Tout au long de sa carrière, l’artiste a porté ce masque de méchant dans plus de cinquante films et dans d'innombrables pièces de théâtre.

D’ailleurs, impossible de louper sa présence que ce soit dans les films ou sur scène. Comme dans le long-métrage “Le pactole” de l’illuminé Mocky, 1985, ou bien dans les feuilletons télévisés à succès, “Monte-Christo” et “Entre terre et mer”.

UN GRAND SECOND RÔLE

En incarnant des personnages dans une bonne cinquantaine de films, Roland Blanche, un homme aux multiples visages, avait reçu le Molière du meilleur second rôle en 1994. Il a décroché ce trophée grâce à la pièce “La résistible ascension d'Arturio Ui”, de Bertolt Brecht.

Avec ses talents exceptionnels, de nombreux réalisateurs ont adoré travailler avec ce monsieur un peu chauve de 56 ans.

Roland Blanche lors de la célébration de Roland Garros à Paris, France, le 03 juin 1999. | Photo : Getty Images

Roland Blanche lors de la célébration de Roland Garros à Paris, France, le 03 juin 1999. | Photo : Getty Images

SON DERNIER PROJET AVANT DE MOURIR

Roland Blanche se préparait pour la reprise de la tournée du monologue de “Tedy”, de Jean-Louis Bourdon, avant son décès. Le comédien tenait le rôle d’un serial killer dedans. Un personnage qu’il avait déjà joué au printemps au théâtre de Poche Montparnasse. Une fois de plus, l’acteur incarnait un personnage de salaud.

Roland Blanche, moliere "Meilleur comedien dans un second role" pour "La resistible ascension d'Arturo Ui". | Photo : Getty Images

Roland Blanche, moliere "Meilleur comedien dans un second role" pour "La resistible ascension d'Arturo Ui". | Photo : Getty Images

LA VIE D’UN AUTRE ACTEUR DÉCÉDÉ

Tout comme Roland Blanche, un autre acteur qui avait joué à ses côtés dans "Entre terre et mer" en 1998, a également connu une mort précoce. En effet, Didier Bienaimé est décédé à l’âge de 43 ans à cause d'une crise cardiaque, le 07 août 2004. Découvrez ce comédien talentueux.

L'acteur Didier Bienaime pose lors d'un photocall au 44ème Festival de télévision de Monte-Carlo le 1er juillet 2004 à Monte Carlo, Monaco. | Photo : Getty Images

L'acteur Didier Bienaime pose lors d'un photocall au 44ème Festival de télévision de Monte-Carlo le 1er juillet 2004 à Monte Carlo, Monaco. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Philippe Ogouz aurait pu avoir 81 ans : retour sur la voix du Capitaine Flam
Getty Images
Célébrités Nov 21, 2020
Philippe Ogouz aurait pu avoir 81 ans : retour sur la voix du Capitaine Flam
"Emily In Paris" : Zoom sur Philippine Leroy-Beaulieu, qui joue le rôle de Sylvie
facebook.com/Emilyinparistv
Célébrités Oct 28, 2020
"Emily In Paris" : Zoom sur Philippine Leroy-Beaulieu, qui joue le rôle de Sylvie
Anniversaire de la mort de Michel Aumont : addiction, ses problèmes et ses derniers jours en vie
Getty Images
Célébrités Aug 28, 2020
Anniversaire de la mort de Michel Aumont : addiction, ses problèmes et ses derniers jours en vie
"Les Gendarmes de Saint-Tropez" : la vie et la mort d'Yves Vincent
facebook.com/LGDST le site sur le gendarme de Saint-Tropez
Célébrités Aug 04, 2020
"Les Gendarmes de Saint-Tropez" : la vie et la mort d'Yves Vincent