Delphine Jubillar avait "peur du noir" : on doute si elle pouvait partir toute seule

Depuis le mercredi 16 décembre 2020, une infirmière de Cagnac-les-Mines (Tarn) est portée disparue. Alors que la jeune mère de famille n’a donné aucune trace de vie depuis plus d’une semaine, ses proches continuent de penser qu’elle n’a pas quitté son domicile de son plein gré.

Introuvable depuis sa disparition mystérieuse, les proches de Delphine Jubillar sont plongés dans une inquiétude sans pareil. Selon les informations rapportées dans le numéro du jeudi 24 décembre 2020 du Parisien, les enquêteurs envisagent de plus en plus l’hypothèse criminelle.

DELPHINE JUBILLAR N’A DONNÉ AUCUNE TRACE DE VIE

Alors qu’elle a quitté sa maison le mercredi 16 décembre 2020 pour promener ses chiens, Delphine Jubillar n’est jamais rentrée. Une disparition pour le moins inquiétante, signalée aux gendarmes par son mari, le lendemain matin.

Une battue a été organisée par près d’un millier de villageois et un couteau a été retrouvé dans un fourré. Pour le moment, aucun lien n’a été établi entre l’arme blanche et la disparition de la mère de deux enfants.

Cependant, les proches de Delphine Jubillar sont convaincus que la jeune trentenaire n’a pas quitté son domicile volontairement, pour certaines raisons. En effet, selon les informations du Parisien, l’infirmière est partie sans prendre d’argent, ni ses papiers.

DELPHINE JUBILLAR AVAIT PEUR DU NOIR

Elle était particulièrement proche de ses enfants. Sa famille pense qu’elle n’aurait jamais pu les abandonner derrière elle. De plus, un autre point crucial tend à exclure la piste du départ volontaire.

En effet, la jeune infirmière avait la phobie du noir, au point où elle était incapable de rejoindre l’infirmerie de la clinique toute seule dans la nuit.

Pour l’heure, la battue citoyenne qui a été organisée n’a pas permis de retrouver la trace de Delphine Jubillar. Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête pour motif d’enlèvement et séquestration.

L’enquête poursuit son cours et les policiers continuent d’intensifier les fouilles, en élargissant le périmètre des recherches. En attendant, Cédric, l’époux de l’infirmière, reçoit des menaces au quotidien.

Certaines personnes le comparent même à Jonathann Daval, qui a assassiné son épouse Alexia en octobre 2017. Une situation devenue insupportable pour le jeune homme, inquiet pour le sort de son épouse.

CÉDRIC JUBILLAR COMPARÉ À JONATHANN DAVAL

Les proches de Delphine Jubillar sont de plus en plus inquiets suite à sa disparition. De nombreuses questions sur ce qui lui est réellement arrivé cette nuit-là se sont posées.

Sur les réseaux sociaux, certaines personnes ont même comparé son mari à Jonathann Daval.

Les postes connexes
twitter.com/afpfr
Actu France Dec 23, 2020
La disparition de Delphine : une semaine après, son oncle garde l'espoir
Twitter/BFMTV
Actu France Dec 23, 2020
Disparue à Tarn : un proche de Delphine Jubillar fait part des problèmes de couple
Shutterstock.com/NeydtStock
Actu France Dec 22, 2020
Disparition inquiétante de Delphine Jubillar dans le Tarn : 3 hypothèses des enquêteurs
Shutterstock.com
Actu France Dec 21, 2020
"Je suis perdu" : témoignage d'un mari après la disparition inquiétante de sa femme dans le Tarn