Affaire Delphine Jubillar : "Son mari ne comprend pas ce qui est arrivé"

Le suspense est à son comble depuis la disparition mystérieuse de Delphine Jubillar, maman de deux jeunes enfants. L’infirmière de Cagnac-les-Mines (Tarn) n’a donné aucun signe de vie depuis le mercredi 16 décembre 2020 et son mari, perdu, est plongé dans l’inquiétude totale.

Les recherches se poursuivent dans le petit village Cagnac-les-Mines, depuis l’inquiétante disparition de Delphine Jubillar. Selon les informations rapportées par La Dépêche le jeudi 24 décembre 2020, Cédric Jubillar, le mari de l’infirmière de 33 ans, ne comprend toujours pas comment une telle tragédie a pu se produire.

LA DISPARITION PESANTE DE DELPHINE JUBILLAR

Près de mille habitants de la localité se sont mobilisés dans le but de retrouver des indices concernant la disparition de la jeune trentenaire. Un élan de solidarité qui encourage la famille de jeune femme, bien que l’angoisse devienne de plus en plus pesante.

L’oncle de Delphine Jubillar participe également aux recherches dans le nord de la commune d’Albi. Le retraité, complètement désemparé, a adressé quelques paroles aux journalistes de La Dépêche, présents sur les lieux.

Les recherches s’intensifient et les habitants, solidaires, sont attristés par la disparition de Delphine Jubillar, à la veille de la fête de Noël. D’après le signalement de Cédric, l’époux de l’infirmière, elle a quitté la maison vers 4h le mercredi 16 décembre 2020.

Alors que le couple est actuellement en plein divorce, la mère de deux a subitement quitté leur villa pour promener leurs deux chiens. Cependant, elle n’est jamais revenue.

La famille de Delphine a préféré garder le silence pendant que le vaste périmètre de recherche est ratissé au peigne fin pour retrouver le moindre indice. De nombreux objets ont été retrouvés, notamment un couteau, dont le lien n’a pas encore été établi avec sa disparition.

"Il ne comprend pas ce qui est arrivé"

Cédric Jubillar, qui est comparé à l’assassin Jonathann Daval sur les réseaux sociaux, a également participé à la  "battue citoyenne" organisée le mercredi 23 décembre 2020. Le jeune trentenaire a remercié les habitants pour leur aide inestimable.

"Pour lui, c’est très dur, il ne comprend pas ce qui est arrivé. Il voit le regard parfois trouble que posent les gens sur lui alors qu’il est victime de la disparition de son épouse",

a confié un proche dans les colonnes de La Dépêche.

Plusieurs habitants ont parlé d’un camping-car suspect à proximité du boulodrome de Cagnac-les-Mines, qui a disparu à peu près au même moment que Delphine Jubillar. Pour le moment, l’enquête se poursuit, et les gendarmes songent de plus en plus à une thèse criminelle.

DELPHINE JUBILLAR AVAIT PEUR DU NOIR

Depuis le mercredi 16 décembre 2020, l'infirmière de Cagnac-les-Mines est portée disparue. Alors que la jeune mère de famille reste introuvable, ses proches pensent qu’elle n’a pas quitté son domicile de manière volontaire. En effet, Delphine Jubillar avait la phobie du noir.

Les postes connexes
facebook.com/jubillar
Actu France Dec 24, 2020
Delphine Jubillar avait "peur du noir" : on doute si elle pouvait partir toute seule
twitter.com/afpfr
Actu France Dec 23, 2020
La disparition de Delphine : une semaine après, son oncle garde l'espoir
twitter.com/afpfr
Actu France Dec 23, 2020
Disparition de Delphine Jubillar : son mari déteste la comparaison avec Jonathann Daval
Shutterstock.com
Actu France Dec 21, 2020
"Je suis perdu" : témoignage d'un mari après la disparition inquiétante de sa femme dans le Tarn