La grotte sanglante : la réclusion pour les 2 accusés, Rémy Chesne se dit encore innocent

En juin 2014, un meurtre dans la grotte de Listel à Sète a secoué la France toute entière. Plus de 5 ans après, la décision de justice concernant les deux accusés, Rémi C. et Audrey Louve, est tombée. 

Quelques semaines après sa disparition, le corps calciné de Patrick Isoird a été retrouvé dans la cavité d’une galerie souterraine du Mont Saint-Clair. Sans trop entrer dans les détails, l’état de la dépouille était atroce, d’où le pseudo “grotte sanglante”. 

DES PEINES MAXIMALES POUR LES DEUX ACCUSÉS 

Vendredi 29 janvier 2021, la Cour d’assises de l'Hérault s’est prononcée. Rémi C. est condamné à trente ans de réclusion criminelle pour “enlèvement, détention, séquestration et assassinat” de Patrick. 

Quant à Audrey, la co-accusée, elle encourt une peine maximale de douze ans de réclusion criminelle pour “enlèvement, détention, séquestration”. Ce qui est un “soulagement” selon son avocat. 

Le meurtre Patrick Isoird était des plus diaboliques. Son bourreau l’aurait enlevé, torturé puis achevé avec une balle de fusil de chasse dans la tête avant de brûler son corps pendant des heures. 

Audrey L., ex-maîtresse du tueur, aurait servi d'appât pour attirer la victime dans la grotte, et n’aurait pas participé à l’assassinat. Selon l’avocat général, elle ignorait totalement le sort qui attendait le pauvre homme. 

UN DEUXIÈME MEURTRE   

Le meurtre de Patrick est en réalité le résultat de la jalousie excessive d’un homme marié. En 2009, Nadège, l’épouse de Rémi C. a été retrouvée pendue dans son domicile conjugal. 

La première hypothèse était un suicide même si l’intervention d’un tiers n’a pas été écartée. Mais 5 ans plus tard, l’affaire “grotte sanglante” a entraîné la réouverture de l'enquête sur le décès de la mère de famille. 

Patrick était en fait l’amant de Nadège, et cette dernière a perdu la vie juste après avoir avoué à son mari son adultère. Rémi C. aurait prémédité le meurtre de son rival pendant des années.

Remi Chesne a été rapidement suspecté du meurtre de Patrick après que le lien qui les unissait ait été découvert. Mais jusque-là, sa version n’a pas changé ; il nie toujours les faits. Il a un délai de dix jours pour faire appel. 

MEURTRE DE VICTORINE 

Fin septembre 2020, le corps sans vie de Victorine, une jeune étudiante de 18 ans, a été retrouvé quelques jours après sa disparition. Un jeune homme n’habitant pas loin du domicile de la victime a avoué le meurtre. Le frère de celui-ci s’exprime.

Les postes connexes
Jonathann Daval écope de 25 ans de prison : zoom sur 4 personnes, condamnées à la perpétuité
Youtube/CNEWS
Actu France Nov 24, 2020
Jonathann Daval écope de 25 ans de prison : zoom sur 4 personnes, condamnées à la perpétuité
Yanis, 5 ans, tué pour un "pipi au lit" : 28 ans de prison pour son beau-père
twitter.com/VDNSaintOmer
Actu France Nov 20, 2020
Yanis, 5 ans, tué pour un "pipi au lit" : 28 ans de prison pour son beau-père
Décès de Victorine Dartois : sa sœur Romane partage une vidéo pour prévenir les enlèvements
facebook.com/romane.dartois.7
Actu France Oct 22, 2020
Décès de Victorine Dartois : sa sœur Romane partage une vidéo pour prévenir les enlèvements
L'affaire Victorine : le suspect a révélé sa version des faits : il était "en colère"
Facebook/romane.dartois7
Actu France Oct 15, 2020
L'affaire Victorine : le suspect a révélé sa version des faits : il était "en colère"