EXCLU : Emmanuelle Berne (DALS), enceinte, donne une interview sur sa nouvelle vie

Emmanuelle Berne, célèbre danseuse de l'émission "Danse avec les Stars", nous a accordé un entretien exclusif lors duquel nous avons pu évoquer sa nouvelle vie, ses projets professionnels, sa grossesse et son futur bébé.

Parlez-nous de votre vie aujourd’hui : sur quels nouveaux projets travaillez-vous ? Comment le confinement vous a-t-il impacté ? 

Le premier projet sur lequel je travaille, c’est un bébé. Je suis enceinte donc c’est mon projet number one ! Durant le premier confinement, j’ai décidé de lancer des cours de dansefitness avec ma chaîne YouTube “MTonCorps”. 

Ça a plutôt bien fonctionné. Les gens ont vraiment aimé ce concept-là. Au mois de septembre j’allais donc lancer un deuxième programme. Il était prêt à 85% et là, bim bam boum, je découvre que je suis enceinte ! 

Premier trimestre...nausées...tout ce qui va avec. Dans mon lit, entre Netflix et mes bouquins, j’ai pris un peu de temps off et j’en ai profité pour passer un diplôme de fitness pour femmes enceintes, car je me suis rendue compte qu’il n’y avait vraiment pas beaucoup d’offres sur ce registre en France. Comme il n’existe pas non plus de formation en France, j’ai donc passé un diplôme américain. 

J’ai souhaité créer un programme alliant toutes ces connaissances du fitness spécifique pour la femme enceinte, à la danse, qui est ma passion et ma première discipline professionnelle.

J’ai commencé à donner des cours de danse-fitness à 18-20 ans. J’ai pratiqué beaucoup de cheerleading, de hip-hop, de jazz, de classique… bref, je suis plutôt pluridisciplinaire et c’est ça que j’ai souhaité apporter dans mon programme. J’en profite pour tout tester sur moi-même ! 

En plus de ma grossesse et de mon bébé, mon principal projet est le développement de cours de danse fitness en live, pour femmes enceintes. 

Vu la période (Covid), il était très difficile de rencontrer et d’échanger avec des futures mamans. Toutes mes amies qui me disaient “tu vas voir, une fois que tu vas être enceinte, tu vas rencontrer plein de mamans, vous allez vivre les mêmes choses”...ou pas ! 

Ma première session de cours vient de se terminer. Mon dernier cours est mercredi. Je commence une nouvelle session et je suis ravie de voir que des mamans de la première continuent de participer. 

C’est vraiment mon projet du moment étant donné que c’est un peu compliqué au niveau des représentations, des stages, des spectacles ou même de la télé, puisque la dernière saison de Danse avec les Stars a été annulée. 

Mais normalement, si tout se passe bien, bébé arrive au mois de mai ! L’idée, ce serait bien évidemment de repartir sur une nouvelle saison de DALS. Il y a tellement de choses qui sont en suspens en ce moment, c’est compliqué de se projeter ! 

Je pense que nous avons toutes la même crainte en tant que femmes quand on tombe enceinte : “mon dieu, ma carrière va-t-elle s’arrêter ? Qu’est-ce qui va se passer ? Comment vais-je me sentir ?”. Mais je suis super contente de voir que j’ai eu le soutien de l’industrie. 

Effectivement, on m’a rappelé pour travailler sur une émission de télévision aux Etats Unis comme Chorégraphe principale. Il s’agit de l’émission “Mira Quién Baila”, de février à avril 2021, qui est la version latino de DALS. J’ai vraiment beaucoup réfléchi. Je pense que c’est un peu trop risqué avec le Covid...accoucher aux Etats-Unis…oui, mais non ! En tous cas, c’est top de savoir que dans l’industrie, que l’on soit enceinte ou non, on pense encore à nous, et ça fait chaud au coeur!

Emmanuelle Berne

Emmanuelle Berne

Souhaiteriez-vous participer à nouveau à Danse avec les Stars ? Ou à d’autres émissions ? 

Danse avec les Stars, si c’est possible. Ça fait un peu partie de notre ADN, une fois qu’on a intégré l’aventure. C’est vrai que c’est quand même l’une des plus belles aventures humaines que j’ai pu vivre. La dernière saison fut assez exceptionnelle avec mon partenaire. Ce serait top de pouvoir continuer ce programme. 

“Mira Quién Baila”, c’est la version latino. C’est top, parce que ça m’a fait découvrir une nouvelle façon de faire. La personne qui m’a recrutée travaille sur “America’s Got Talent” et sur beaucoup de shows d’un certain niveau là-bas. C’est génial de pouvoir travailler avec des chanteurs et des acteurs de ce niveau et de la culture “latina”. Ils ont une autre façon d’aborder notre métier. Il y a beaucoup de danses que l’on ne voit pas forcément sur Danse Avec les Stars. Sur cette émission, je travaille aussi vraiment du côté de la production, la mise en scène et toutes les chorégraphies d’ouverture. J’ai également mon mot à dire sur la direction artistique. C’est un bel apprentissage pour aller encore plus loin dans le futur. 

“Dancing Mama” : comment vous est venue l’idée de créer ce projet ? 

Au tout début de ma grossesse, j’essayais de trouver des programmes et je n’ai pas trouvé beaucoup de choses qui me plaisaient vraiment. La plupart des cours que l’on trouve se concentrent sur le renforcement musculaire ou les assouplissements et la relaxation. Mais en fait, pour accoucher et pour le corps d’une femme enceinte, ce qui est très important, c’est la combinaison des deux. Je me suis dit que j’aimerais vraiment essayer de pouvoir faire un petit mix de tout cela… et y intégrer la danse pour allier le tout. 

Le seul programme de danse que j’ai trouvé en ligne était un peu…(c’est peut-être un peu fort) soporifique. 

Étant donné que je suis une personne plutôt active, je me suis dit que j’avais envie d’ajouter un peu de vibes latines là-dedans. J’ai eu envie d’ajouter une touche de cheerleading pour donner des bonnes vibes tout en gardant bien évidemment à la fin toujours un moment de relaxation pour se recentrer sur soi-même.

Il est vrai que je suis parfois fatiguée, même avant de commencer mon cours, et dès que je le commence… c’est parti ! Et à la fin du cours je me sens tellement bien ! 

Ma petite myrtille [surnom donné au futur bébé ndlr] est toute contente le soir, elle tape dans tous les sens donc je pense que ça doit lui plaire ! 

Au-delà de tous les bienfaits physiques, c’est surtout le mental qui compte. Ça nous permet de nous sentir un peu sexy et en tant que femme enceinte, je pense que c’est très important de garder cette part de féminité. 

L’idée du programme n’est absolument pas de dire “attention à ne pas prendre de poids”, “attention à garder un physique svelte” ; mais simplement “bouger pour soi-même et pour bébé” parce que tous les bienfaits que peuvent apporter le sport sont malheureusement souvent négligés en France. 

Il y a encore beaucoup de peurs à ce niveau-là et beaucoup de tabous donc j’ai comme petite mission d’essayer de les enlever. Il y a un peu moins de tabous à ce niveau-là aux Etats-Unis parce qu’ils font beaucoup de recherches. 

Je suis en train de travailler avec un ostéopathe et une école de sages-femmes pour prouver que certaines complications durant la grossesse (maux de dos, fuites urinaires) sont certes fréquentes mais pas “normales”. 

L’idée est de travailler toutes ces petites choses-là pour améliorer la condition de la femme enceinte. 

Emmanuelle Berne

Emmanuelle Berne

Que change le fait de danser en étant enceinte ? 

Il y a tellement de bienfaits ! C’est déjà, travailler sur la mobilité physique, c’est-à-dire continuer à bouger son corps parce que si l’on s’arrête du jour au lendemain ça peut être très compliqué. 

Personnellement, j’ai arrêté pendant un mois complet toute activité parce que les nausées étaient très fortes. Je pense que ça peut s’avérer plus compliqué au premier trimestre de faire du sport. 

Il y a les bienfaits physiques pour la maman, les bienfaits physiques pour le bébé, ça facilite également l’accouchement. Il y a eu beaucoup d’études de faites. Travailler sur la respiration, si l’on opte pour un accouchement naturel par exemple. 

Il y a aussi une chose dont on ne parle pas assez souvent, c’est le plancher pelvien et c’est quelque chose qui est extrêmement important à travailler. J’essaye de l’aborder durant mes cours. Je commence mon cours 10 minutes avant pour traiter de sujets que je trouve essentiels et qui ne sont malheureusement pas assez abordés. J’essaye d’avoir ces petits cours anatomiques. 

Danser diminue la dépression que l’on peut connaître lors de la grossesse. Nous allons dégager plein d’hormones de joie. C’est tout simplement le feel good de la danse. On se sent mieux dans son corps. 

L’idée est d’avoir une séance qui ne soit pas contraignante, fun tout en travaillant tous les points essentiels qui sont importants pour la grossesse. 

Je pense qu’il n’y a pas de meilleur moment que la grossesse pour découvrir son corps. Le fait de prendre conscience de son corps va nous aider dans l’accouchement et par la suite. 

Je fais également travailler des exercices d’activité quotidienne. Ce sont des mouvements que l’on fait très souvent au quotidien et lors desquels les femmes enceintes se blessent le plus. Ce sont des exercices que j’incorpore dans chaque session. Ce sont des choses bêtes comme ouvrir une porte, ramasser un jouet, sortir le linge… 

En quoi votre vie a changé depuis Danse Avec les Stars ? 

A l’époque, quand on m’a appelée pour ma première saison, j’habitais aux Etats-Unis. J’avais monté une entreprise là-bas, je dansais également. Ça peut paraître très cliché mais ce qu’on appelle la DALS family, c’est quelque chose d’unique. C’est très difficile à exprimer en quelques mots. 

Ça change la vie car on vit des aventures uniques avec chacun de nos partenaires. Ça ouvre évidemment beaucoup de portes. 

Ce que je préfère, c’est l’accès au public, c’est-à-dire les tournées post-émission. Ce qui m’a donné envie de danser quand j’étais petite, c’est de voir une danseuse à mon école de danse danser devant moi et je m’étais dit “wow, un jour quand je serai grande, je serai toi !”. 

Et maintenant quand je vois des petites filles de 5 ou 6 ans qui me regardent avec ces yeux comme moi j’ai regardé cette danseuse, je me dis que je réussis à faire rêver quelqu’un et ça, c’est juste merveilleux. 

Ma mère me disait souvent “tu ne te rends pas compte de tout ce que tu apportes aux gens à travers une danse” et c’est vrai que lorsqu’on a les retours du public, c’est assez incroyable. Ce ne sont pas les strass, ce ne sont pas les paillettes, c’est juste de se dire que le contact qu’on réussit à établir avec ce public est unique et cette passion commune permet de transmettre des messages. 

Sur un plan très personnel, je pense que chacun d’entre nous, les danseurs “pro”, nous faisons un gros travail psychologique avec nos partenaires et la danse nous fait grandir humainement. 

DALS m’a apporté énormément au niveau de la connaissance de moi-même, ça m’a fait grandir en tant que personne et le show en lui-même est tout simplement magique. En tant que danseurs, quand on a la chance de participer à ce genre d’émission, c’est un gros check sur la checklist. 

Merci à ceux qui ont créé ce show au début car il existe dans le monde entier maintenant et c’est vraiment génial. J’ai eu l’opportunité de travailler aux Etats Unis, au Mexique et en France sur ce format, et à chaque fois c’était différent. Ce sont des cultures différentes, des personnalités différentes, mais ce lien que l’on crée durant cette saison est tellement intense, l’amitié, le stress, l’effort… 

Êtes-vous toujours en contact avec d’autres participants ou avec les juges de l’émission ?

Évidemment ! On s’est fait un petit repas Zoom avec la troupe D’pendanse pour tous se retrouver. On reste en contact. C’est ça qui est beau. Ce n’est pas que du superficiel, on a de très beaux liens. Pour la plupart d’entre nous, on se connaît depuis… 

Christophe Licata je le connais depuis que j’ai 13 ans, ça fait 19 ans que je le connais. Ce sont des amis d’enfance, alors tous se retrouver dans cette émission-là, c’est assez dingue.

Parlez-nous de votre compagnon, Chris Buncombe. Où vous êtes-vous rencontrés ? Quand avez-vous compris que vous étiez amoureuse ? 

Tout s’est passé très rapidement. 8 mois après notre rencontre, nous étions fiancés et 1 an et demi après j’étais enceinte ! Ça a été une évidence. Ça peut paraître cliché mais aucun moment de doute, c’est lui. Le Covid a fait que nous ne sommes pas encore mariés, mais ce n’est pas très grave, ça arrivera. 

Quelle a été votre réaction en apprenant que vous étiez enceinte ? Et la sienne ?

Ce n’était pas forcément prévu, mais on était tous les deux très contents. Surpris, mais nous sommes tous les deux dans un stade de notre vie où l’on se dit que c’est top. C’est “dans la logique”. 

Avez-vous déjà choisi le prénom de votre future fille ? 

C’est compliqué ! On en avait un, mais on a trouvé que c’était trop long donc on a voulu quelque chose de plus court. Etant donné que lui est anglais et moi franco-allemande, on essaye de trouver un prénom qui marche dans toutes les langues donc c’est un peu difficile. Pour le moment, on a un prénom pour la petite myrtille, ce ne sera pas “Myrtille” ! 

Emmanuelle Berne

Emmanuelle Berne

Avez-vous des conseils à donner aux femmes enceintes pour rester en forme avant et après l’accouchement ? 

Écouter son corps et trouver une activité qui nous plaise véritablement et qui ne soit pas une contrainte. Forcément, je conseille “Dancing Mama” !

Pour en savoir plus, notamment sur "Dancing Mama", n'hésitez pas à vous rendre sur son site Internet emmanuelleberne.com ou sur son compte Instagram @emmanuelleberne.

C'est à la mi-novembre 2020 qu'Emmanuelle Berne et son compagnon avaient annoncé qu'ils allaient prochainement devenir parents. Retour sur la façon originale dont ils avaient procédé.

Les postes connexes
Youtube/Studio France Télévisions
TV Dec 30, 2020
Faustine Bollaert décroche un nouveau projet après 3 ans avec "Ça commence aujourd’hui"
Getty Images
Nov 23, 2020
Lorie Pester est maman : nouvelle vie, nouvelle coupe de cheveux, nouvelles révélations
Getty Images
Relation Nov 08, 2020
Philippe Geluck : ses rares révélations sur Dany, sa femme depuis 40 ans
instagram.com/carlamoreau_____
Popularité Oct 24, 2020
Carla Moreau enceinte d'un 2ème enfant ? Elle donne une réponse