Loire-Atlantique : le père d’une fillette décédée d'un cancer se bat pour la recherche

Yann Le Flem a décidé de créer une association appelée "Une dernière larme", qui finance la recherche contre le sarcome d'Ewing, plus d'un an après la mort de sa fille. Une cagnotte a été mise en ligne, le lundi 15 février 2021, afin de récolter des fonds.

Perdre un enfant est une épreuve difficile pour tous les parents, d'autant plus si l'enfant est mort d'une maladie incurable. Yann Le Flem a perdu sa fille, âgée de tout juste 13 ans, après un an de lutte contre le sarcome d'Ewing (une maladie dont seuls 20 % des jeunes atteints en réchappent).

LA DISPARITION DE SA FILLE 

La fille de Yann Le Flem s'appelait Emilie. Une jeune fille "pleine de vie" selon ce que le père de famille a raconté dans les colonnes de L'Écho. C'est en été 2017 qu'elle avait commencé à se plaindre de douleurs aux jambes. Ils ont alors décidé de lui faire passer des examens.

Puis, à l'automne, on lui a diagnostiqué le sarcome d'Ewing. Il s'agit d'un cancer qui touche les jeunes de 5 à 30 ans et qui se développe dans les os. En France, une centaine de cas sont détectés, dont 20 % seulement en réchappent.

La plupart des personnes atteintes de cette terrible maladie en meurent à l'âge de 13 ans, et Émilie est malheureusement l'une d'entre elles. La fille de Yann est décédée le 23 octobre 2018 après un an de lutte. Cela a été une perte tragique pour le compagnon de Vanessa Muller.

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

“J’ai pleuré pendant un an”, 

a-t-il confié, le cœur brisé par la mort de sa fille chérie. 

SON ASSOCIATION

Avec l'aide et le soutien de sa bien-aimée, Yann Le Flem a décidé de créer une association en décembre 2019.

Si le père de trois enfants a choisi "Une dernière larme" comme nom de son association, c'est simplement pour qu'un jour "il n'y ait plus de larmes d'enfants victimes du sarcome d'Ewing".

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Il a d'ailleurs expliqué que le but d'"Une dernière larme" n'est pas seulement de financer la recherche mais aussi d'aider les enfants malades et leurs familles.

“Tout ce qui sera collecté lors d’opérations partira à la recherche sur cette maladie et les dons seront pour aider des parents à payer les funérailles de leur enfant et à avoir un suivi psychologique”,

a-t-il raconté

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

Ruban de sensibilisation au cancer. | Photo : Unsplash

LA DISPARITION D’ANNE BERT

L'écrivaine Anne Bert, atteinte de la maladie de Charcot (une maladie incurable), a choisi d'être euthanasiée en Belgique. Découvrez davantage son histoire.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Feb 18, 2021
Décès d'enfants : Juliette Gréco, Elon Musk, France Gall - Les drames de leur vie
Youtube/France 3 Nouvelle-Aquitaine
Media Feb 09, 2021
Anne Bert, euthanasiée après une maladie incurable : l'histoire de l'écrivaine qui est morte de son plein gré
twitter.com/le_Parisien
Histoires Feb 07, 2021
"30% de chance d’atteindre l’âge adulte" : la lutte de Lou atteinte d’une maladie rare
twitter.com/uoregon
Santé Oct 27, 2020
"Je meurs d'un lymphome" : l'histoire d'un père de 36 ans, qui a préparé sa famille à son décès