Anne-Sophie Lapix sur l'affaire PPDA : les victimes doivent “prendre la parole et être écoutées”

Les accusations terribles dont fait l'objet Patrick Poivre d'Arvor font beaucoup parler et déclenchent de nombreuses réactions notamment de la part des personnes qui l'ont connu et ont travaillé à ses côtés.

Jean-Pierre Pernaut s'est ainsi exprimé pour défendre son ancien collègue pour lequel il a beaucoup de respect et d'affection, disant que pour lui ces accusations sont mensongères.

D'autres personnalités se sont, elles aussi, exprimées comme par exemple Claire Chazal mais aussi Anne-Sophie Lapix qui a accordé une interview au Parisien et qui rejoint ses confrères, faisant écho à leurs déclarations.

ENTENDRE LES VICTIMES PRÉSUMÉES

C'est le dimanche 7 mars 2021 que l'animatrice a donné son avis sur la situation dans laquelle se trouve Patrick Poivre d'Arvor mais aussi pour parler de sa carrière, puisqu'elle a en effet annoncé avoir abandonné la présentation du "Grand Échiquier" afin de se consacrer pleinement au 20 Heures de France 2. 

Disant que c'est Anne-Élisabeth Lemoine qui prend sa suite, elle a aussi parlé de l'affaire qui secoue actuellement la scène médiatique française et qui touche son ancien collègue de TF1. Ce dernier clame son innocence mais la journaliste tient à ce que le droit des victimes présumées soit respecté :

"Il est essentiel que les femmes qui se sentent victimes puissent prendre la parole et être écoutées. Concernant PPDA, je vous renvoie aux propos de Claire Chazal."

PRÉSUMÉ INNOCENT

Si elle tient à ce que les victimes présumées soient entendues de manière générale, elle ne semble pas être vraiment convaincue par les déclarations faites à l'encontre de Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier était venu se défendre publiquement une première fois sur Facebook, une seconde fois par le biais de son avocat et une troisième fois dans l'émisison "Quotidien" de TMC. Il y déclarait :

" Ce que je peux vous dire, c’est que de ma vie, jamais je n’ai consenti, je n’ai accepté une relation qui ne serait pas consentie, une relation qui serait forcée."

Et Anne-Sophie Lapix a rejoint les déclarations de Claire Chazal qui connaît bien Patrick Poivre d'Arvor puisqu'elle a connu une belle histoire d'amour avec lui et qu'ils ont eu un enfant, leur fils François. Lors d'une intervention sur France Inter, cette grande dame de la télévision défendait son ancien compagnon :

"Concernant Patrick, qu'évidemment je connais bien, je peux dire et même assurer que, bien qu'étant séducteur, aimant bien sûr conquérir, aimant même, peut-être, disons-le, multiplier les conquêtes féminines, il n'est en rien, ni dans la violence, ni dans la force."

Elle continuait en disant que l'orgueil de celui qui avait partagé sa vie l'aurait même empêché d'accepter une relation forcée, préférant séduire et charmer les femmes qui lui plaisaient. 

Jean-Pierre Pernaut avait lui aussi pris la défense de Patrick Poivre d'Arvor en disant que son bureau était en plein milieu de la rédaction et qu'il n'aurait donc jamais pu perpétrer les actes dont il est accusé, une information confirmée par Claire Chazal.

Anne-Sophie Lapix semble donc rejoindre leurs déclarations et leur avis sur la situation bien qu'elle souhaite que les victimes présumées soient entendues.

Les postes connexes
Claire Chazal : sa vie médiatisée encore plus suite à l'affaire PPDA, elle réagit
YouTube/C à vous
Célébrités Mar 05, 2021
Claire Chazal : sa vie médiatisée encore plus suite à l'affaire PPDA, elle réagit
Affaire PPDA : Cécile Delarue  a attaqué la défense de l'ami de Jean-Pierre Pernaut
youtube.com/TV5MONDE
Célébrités Mar 04, 2021
Affaire PPDA : Cécile Delarue a attaqué la défense de l'ami de Jean-Pierre Pernaut
PPDA, accusé, se défend et évoque sa "grande colère" : les internautes révoltés
Getty Images
TV Mar 04, 2021
PPDA, accusé, se défend et évoque sa "grande colère" : les internautes révoltés
Claire Chazal à propos de PPDA : "Ce qu'il aime avant tout c’est séduire, convaincre"
YouTube/Figaro Live Getty Images
Célébrités Mar 04, 2021
Claire Chazal à propos de PPDA : "Ce qu'il aime avant tout c’est séduire, convaincre"