logo
Getty Images Youtube/Association Info-Endométriose
La source: Getty Images Youtube/Association Info-Endométriose

Enora Malagré, toujours malade, révèle son désir d'avoir un enfant : elle pense à l'adoption

Cathya Harena Raoelina
29 mars 2021
21:00
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Atteinte d’endométriose depuis dix ans, Enora Malagré se confie sans tabou sur sa maladie. La jeune comédienne est loin d’abandonner son rêve de devenir mère un jour.

Annonces

L’ancienne chroniqueuse de “Touche pas à mon poste” compte parmi les femmes qui souffrent d’endométriose en France. Lors d’une interview accordée à “Femme Actuelle”, elle s’est livrée à cœur ouvert sur cette maladie qui réduit sa chance d’avoir un enfant.

SA RÉVÉLATION

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la chérie d’Hugo se confie sur l’endométriose qui touche aujourd’hui une femme sur dix en France.

Annonces

En effet, en 2017, sur le plateau de “Touche pas à mon poste”, la jolie blonde de 40 ans a remis le sujet sur la table.

“(...)Alors dans un cri du ventre, un cri du cœur, j’ai balancé que j’avais l’endométriose”,

a-t-elle relaté dans les colonnes de Femmes actuelles.

À noter qu’au départ, l’ancienne acolyte de Cyril Hanouna ne voulait surtout pas en parler. Elle a notamment demandé à la production du programme phare de C8 de ne pas poser de questions sur son intimité, ce qui n’a bien évidemment pas été respecté.

Annonces

D’ailleurs, selon ses dires, on le lui a imposé. Néanmoins, dorénavant, elle ne regrette pas cette révélation. Au contraire, elle en est fière et encourage les femmes qui, comme elle, sont atteintes de la maladie, à faire de même.

“Ne vous taisez pas trop longtemps. Il ne faut pas que la maladie vous rende esclave d’elle. Il n’est pas question que cette saloperie gagne !”,

disait-elle.

SON PROJET D’ADOPTION

Dorénavant, sa maladie n’est plus un secret pour personne. Et malgré que ses chances de pouvoir un jour enfanter soient fines, elle n’est pour autant pas prête à mettre un trait sur son désir de maternité.

Annonces
Annonces

En effet, si la nature refuse de lui donner un enfant à chérir, une autre alternative s’offre à la quadragénaire : adopter.

À noter que cela fait longtemps qu’elle songe à cette idée. D’ailleurs, en 2016, elle avait déjà entamé une démarche au Maroc, un pays qu’elle apprécie particulièrement et où la procédure d’adoption est moins compliquée qu’en France.

Hélas, depuis, quatre années se sont écoulées et son rêve n’a toujours pas été réalisé. Fort heureusement, sa détermination est toujours aussi forte.

Annonces

ELLE PARTAGE SA TRISTESSE

À l’occasion de son quarantième printemps, le 20 juillet 2020, l’ex-chroniqueuse de “TPMP” qui officie maintenant comme actrice a pris d’assaut les réseaux sociaux cet événement festif avec sa communauté.

Sans filtre comme à son habitude, elle en a profité pour faire un bilan de sa vie durant ses dernières années. Et si elle a accompli de merveilleuses choses notamment sur le plan professionnel, l’absence d’un enfant lui pèse énormément.

Ainsi, sur Twitter, le jour de son anniversaire, elle a partagé un texte émouvant.

“Merci, merci pour vos messages d'anniversaire. Pas facile pour moi... malade, pas d'enfant (...) Merci les amis ! Je vous serre contre moi ! Que la joie demeure ! Toujours !”.

Annonces
Annonces

Pour rappel, deux jours auparavant, sur son compte Instagram, Énora Malagré a partagé un cliché sur lequel elle apparaît tout sourire ; sauf que la légende et le hashtag qui accompagnent le cliché question en dit long sur sa frustration de ne pas être maman.

Annonces

ENDOMÉTRIOSE : LA GROSSESSE DIFFICILE DE LORIE

Pour rappel, en France, outre Énora Malagré, certaines personnalités à l’instar de la comédienne Laëtitia Milot, ou encore la chanteuse Lorie Pester sont également atteintes d’endométriose.

Toutefois, contrairement à la campagne d’Hugo, ces dernières ont pu réaliser leur rêve de devenir mère après des années de lutte contre la maladie. D’ailleurs, dans les colonnes de Gala, l’interprète de “Près de moi” a parlé de ses peurs durant sa grossesse.

Annonces