Delphine parle de l’euthanasie : elle se souvient de la "digne mort" de son mari

Suite à une maladie incurable, Cyril a décidé d’être euthanasié. Découvrez le témoignage émouvant de Delphine sur la disparition de son mari.

Après avoir souffert d’une maladie incurable appelée Charcot, le père de famille a décidé de mettre fin à ses jours en toute liberté. Pour cela, il a décidé de se faire euthanasier en Belgique.

D’ailleurs, de passage dans “Sept à Huit”, son épouse Delphine a relaté comment elle l’a accompagné vers sa dernière demeure.

L’EUTHANASIE EN EUROPE

Actuellement, certains pays européens autorisent l’euthanasie comme le Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, etc. De même, l’Espagne est en train de franchir le pas.

En Portugal, la loi autorisant “la mort médicalement assistée” pourrait être prochainement soumise au parlement sous une nouvelle forme, à cause de l’opposition du Fervent catholique Marcelo Rebelo. 

Concernant la France, le pays n’autorise pas encore l’euthanasie mais se trouve à quelques jours de l’examen d’une proposition de loi “garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie”.

Face à cette proposition, l’actrice Line Renaud, a envoyé un message aux députés de l’Assemblée nationale pour défendre ce "progrès essentiel”.

“Le 8 avril, vous aurez à examiner un texte très important. Capital même! Capital parce qu'il touche à notre bien le plus précieux, la liberté (...)”,

a-t-elle écrit.

En effet, la nonagénaire a déjà partagé des fins de vie qui lui avaient été douloureuses comme celle de son mari et de sa mère.

TÉMOIGNAGES DE DELPHINE

C’était face à Audrey Crespo-Mara dans “Sept à Huit” que Delphine a évoqué la “mort digne” de son époux.

Pour la petite histoire, c'est à 48 ans que Cyril a appris qu’il était atteint de la maladie de Charcot. Il s’agit d’une affection neurodégénérative qui provoque une paralysie progressive entraînant la disparition de l'individu 3 à 5 ans seulement après le diagnostic.

Et bien que le défunt était un sportif, sa maladie qui était de forme rapide l'a obligé à faire beaucoup d’effort pour simplement se mouvoir.

En effet, le mari de Delphine a souhaité partir dignement. Une décision qu'elle a fini par accepter, mais qui n’était pas facile à réaliser vue que la France n’avait pas encore accordé l’euthanasie.

Pour cause, il a fallu que la famille se déplace en Belgique pour réaliser le souhait de Cyril.

"Il va falloir aller se cacher à l'étranger pour mourir dignement. Et ça, c'est dur",

a-t-elle confié.

FRANÇOISE HARDY SE CONFIE SUR L’EUTHANASIE

Dans sa vie, Françoise Hardy a fait face à des problèmes de santé. À moitié sourde et incapable de chanter, celle-ci s’est consacrée à l’écriture et à donner son avis sur l’euthanasie. Zoom sur sa confidence.

Françoise Hardy. | Photo : Getty Images

Françoise Hardy. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Témoignage de Françoise Hardy sur l’euthanasie : "il faut abréger les souffrances"
Getty Images
Célébrités Mar 30, 2021
Témoignage de Françoise Hardy sur l’euthanasie : "il faut abréger les souffrances"
Thomas Dutronc sur d'autres euthanasies : témoignage sur le meurtre par pitié de sa grand-mère
youtube.com/C à vous
People Mar 27, 2021
Thomas Dutronc sur d'autres euthanasies : témoignage sur le meurtre par pitié de sa grand-mère
Suicide assisté : le choix de Paulette Guinchard, ancienne ministre du gouvernement Jospin
Getty Images
Actualités Mar 16, 2021
Suicide assisté : le choix de Paulette Guinchard, ancienne ministre du gouvernement Jospin
"J'ai débranché ses machines" : Mario Barravecchia a laissé son père mourir
Getty Images
Popularité Mar 12, 2021
"J'ai débranché ses machines" : Mario Barravecchia a laissé son père mourir