"Les gens sont plus méchants" : l'enfance tourmentée d'Eva Green, la fille de Marlène Jobert

Il n'est pas toujours facile d'être l'enfant d'une célébrité et de trouver sa place ainsi que sa voie dans la vie lorsqu'on porte un nom connu qui peut devenir un véritable poids.

Il n'est pas rare d'entendre l'histoire de l'enfant d'une célébrité qui a connu de grandes difficultés durant son parcours et qui a eu du mal à faire reconnaître son propre talent, en particulier quand cet enfant décide de suivre la même voie professionnelle que ses parents.

Être l'enfant d'une célébrité est aussi particulièrement difficile durant l'enfance, les autres enfants pouvant s'avérer mesquins et méchants lorsqu'on leur en donne l'occasion. Mais même une fois adulte, les gens sont plus exigeants et plus difficiles à satisfaire, ayant des attentes qu'ils n'auraient pas en temps normal. C'est la situation à laquelle Eva Green a été confronté comme elle l'a raconté lors d'une interview à cœur ouvert accordée à Konbini.

UNE PASSION SALVATRICE

Eva Green a prouvé à tous et de très nombreuses reprises qu'elle était une comédienne talentueuse et charismatique et qu'elle n'était arrivé là où elle en est que grâce à sa seule volonté et à son travail acharné.

Mais au départ, le fait d'être la fille de Marlène Jobert a été un véritable calvaire pour celle qui s'est révélée être une actrice d'exception. Elle explique ainsi avoir été particulièrement complexée par son nom de famille et par les attentes qu'il engendrait chez ceux qui suivaient une voie similaire à la sienne.

En effet, si elle voulait devenir actrice elle ne savait pas si elle en aurait les capacités et a donc décidé de se rendre à l'école de cours dramatique Eva Saint Paul à Paris dans laquelle elle a étudié pendant trois ans. Une confrotation à la réalité qui lui a permis de prendre conscience de sa véritable passion pour ce corps de métier si particulier. 

Celle qui se décrit comme ayant été une adolescente timide a pu véritablement éclore grâce à cette passion comme elle l'a raconté lors de l'entretien :

"Quand j'avais 12 ans, on m'a mis dans une section théâtre, parce qu'on voyait que c'était quelque chose de très douloureux, et ça m'a fait beaucoup de bien."

LE POIDS D'UN NOM

Mais dès son arrivée dans l'école parisienne, elle a dû faire face aux attentes que son lien de parenté avec Marlène Jobert plaçait sur ses épaules comme cela avait déjà  été le cas au cours de son parcours. Au cours d'un entretien accordé à Paris Match en 2019, elle révèle :

"Ado, j'ai eu horreur de ça. Surtout à l'école de théâtre, parce que certains, au début, s'imaginaient que ce serait plus simple pour moi car j'étais la fille de... Les gens sont plus méchants"

C'est en partie pour cela qu'elle a décidé de quitter l'hexagone et de partir pour Londres afin de se créer sa propre histoire et de pouvoir séparer son nom de celui de sa mère qu'elle aime et respecte beaucoup bien entendu mais à laquelle elle voulait ne pas être rapportée en permanence. 

Malgré les difficultés, Eva Green a prouvé qu'elle méritait sa réussite et qu'elle était une comédienne hors du commun ! 

Les postes connexes
Jim Bauer (The Voice) : découvrez ce qu'est devenu sa mère, la chanteuse Nathalie Cardone
youtube.com/Nathalie Cardone OFFICIEL
Célébrités Apr 22, 2021
Jim Bauer (The Voice) : découvrez ce qu'est devenu sa mère, la chanteuse Nathalie Cardone
"Dix pour cent" : Découvrez les couples d'acteurs dans la vie réelle
Facebook/DixpourCentF2
Relation Mar 25, 2021
"Dix pour cent" : Découvrez les couples d'acteurs dans la vie réelle
Marlène Jobert a peur pour sa fille Eva Green, "perfectionniste" : elle s'explique
Getty Images
Parentalité Feb 16, 2021
Marlène Jobert a peur pour sa fille Eva Green, "perfectionniste" : elle s'explique
Véronique Jannot à propos de la raison pour laquelle elle a décidé d'adopter Migmar à 57 ans
Getty Images
Parentalité Feb 06, 2021
Véronique Jannot à propos de la raison pour laquelle elle a décidé d'adopter Migmar à 57 ans