Harcèlement scolaire : les parents d’une fillette de 7 ans font appel à Brigitte Macron

Agressée par un autre élève dans sa classe, Noémie, 7 ans, ne veut plus suivre ses cours. Ses parents se sont battus pour qu’elle y retourne “sans avoir peur” et ont même fait appel à Brigitte Macron pour les aider.

Dans son édition du lundi 3 mai 2021, le Figaro a raconté l’histoire de la petite fille. Depuis le mois de novembre 2020, cette dernière craint d’aller à l’école à cause d’un petit garçon qui n'arrêtait pas de la harceler.

“Il la poursuivait avec de grands ciseaux pointus”

Le harcèlement scolaire, c’est une histoire qui n’en finit pas. Les parents en souffrent, mais les enfants aussi surtout. Noémie (son prénom a été modifié par le Figaro) est d’ailleurs victime de ce problème.

Des enfants en classe. | Photo : Unsplash

Des enfants en classe. | Photo : Unsplash

Comme l’a expliqué la directrice suppléante de l’établissement Jean Jaurès de Pantin, en Seine-Saint-Denis, le garçon s’en est pris à cette petite fille en classe pour une histoire de dessin.

Apparemment, celui-ci aurait poursuivi Noémie avec de grands ciseaux pointus tout en criant qu'il allait l'attraper.

Une petite fille faisant son devoir. | Photo : Unsplash

Une petite fille faisant son devoir. | Photo : Unsplash

Noémie, qui est atteinte par deux handicaps : une Neurofibromatose de type 1 (NF1) et un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), a commencé à faire des cauchemars chaque soir suite à cela et n'a plus voulu retourner en classe.

L’ÉDUCATION NATIONALE L’AIDE A DEPASSÉ SA PHOBIE

Le médecin de la fille de 7 ans lui a prescrit 10 jours d’arrêt. Il incite aussi, par ailleurs, aux parents de l’enfant de porter plainte. C’est ce qu’a fait, Nadège Michel et Nicolas Calzas. Ils ont aussi envoyé des lettres à Brigitte Macron et à Jean-Michel Blanquer.

Des enfants entrain de jouer. | Photo : Getty Images

Des enfants entrain de jouer. | Photo : Getty Images

Face à cette situation, l’Éducation Nationale a pris l’initiative d’aider Noémie à combattre sa phobie à aller à l’école. Une solution qui n’a pas plus à sa mère, en effet.

La fillette a été alors scolarisée à domicile. Et en avril, les services départementaux indiquent au Figaro que le petit garçon va changer d’école. Ce qui conclut donc que Noémie peut retourner dans sa classe désormais.

UN ENFANT DE 11 ANS, DÉCÉDÉ

Evaëlle, âgée seulement de 11 ans, est décédée. Elle a été victime d’un harcèlement scolaire et a décidé de mettre fin à ses jours. Trois élèves sont mis en examen pour cette affaire.

Les postes connexes
Écoles, chômage partiel, Pâques : 5 informations importantes du discours d’Emmanuel Macron
Getty Images
Macron Apr 01, 2021
Écoles, chômage partiel, Pâques : 5 informations importantes du discours d’Emmanuel Macron
"Je me suis immolé par le feu" - Jonathan Destin à C à Vous sur le harcèlement scolaire
Twitter/cavousf5
Histoires virales Mar 12, 2021
"Je me suis immolé par le feu" - Jonathan Destin à C à Vous sur le harcèlement scolaire
Décès d'Alisha, 14 ans à Argenteuil : "J'aurais pu l'aider ...", déclare une étudiante
Twitter/franceinfo
Actu France Mar 10, 2021
Décès d'Alisha, 14 ans à Argenteuil : "J'aurais pu l'aider ...", déclare une étudiante
Décès d’Evaëlle : "Je lui ai quand même mis une baffe", témoigne un garçon mis en examen
Twitter/Le_Figaro
Histoires Jan 20, 2021
Décès d’Evaëlle : "Je lui ai quand même mis une baffe", témoigne un garçon mis en examen