Getty Images
La source: Getty Images

Gwendoline Hamon : la terrible maladie gynécologique dont est décédée sa mère à 58 ans

Nkongo Odile Carine
16 mai 2021
13:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

La mère de Gwendoline Hamon est décédée en 2009. Celle-ci était partie des suites d’une maladie, contre laquelle Gwendoline se bat activement. 

Annonces

C’était en 2009 que Gwendoline avait vécu la disparition de sa mère. Des années après le drame, l’actrice a réussi à aller de l’avant à sa manière. 

Amomama vous propose de revenir sur cette histoire, afin de découvrir la maladie qui avait causé tant de mal à la mère de Gwendoline, et contre laquelle celle-ci continue encore de se battre

Annonces

DE LA DÉTRESSE AU COMBAT

Souvenez-vous, la mère de Gwendoline s’en allait suite à une maladie gynécologique. Le 26 avril 2021, la star avait révélé au magazine Télé 7 Jours que sa mère avait été victime d’un cancer de l’utérus. 

Selon cette dernière, sa génitrice était partie parce qu’elle n’avait pas été diagnostiquée à temps. Vivre cette perte avait été un terrible choc pour la comédienne, qui avait décidé de continuer le combat de sa mère. 

Annonces

C’est pour cette raison qu’elle s’est investie dans l’association Imagyn (Initiative des MAlades atteintes de cancers GYNécologiques), dont elle est désormais la marraine.

UN PAS APRÈS L’AUTRE

Pour faire son deuil, Gwendoline avait publié un livre, connu sous le nom “Les Dieux sont vaches”. Parue en 2014 aux éditions J-C Lattès, l’œuvre est inspirée de sa propre histoire

Elle est désormais la marraine de l’association Imagyn. Afin de toucher le maximum de femmes, cette dernière a une méthode bien à elle, soit la “surcommunication”. Celle-ci explique que la perte de sa mère a été un choc, qui lui a permis de réaliser un bon nombre de choses. 

Annonces

“Je crois que je suis devenue une femme lorsqu'elle est morte. On continue parce que la vie est plus forte que tout. Et on y arrive."

Annonces

Après avoir surmonté sa peine, Gwendoline a choisi de passer à la contre-attaque. C’est donc épaulé par son fils avec qui elle s'entend très bien, qu’elle avance le sourire aux lèvres. 

Découvrez aussi la vie de Laurence Lemarchal, après le décès de son fils.

Annonces