Colin Farrell se bat pour la garde d'un fils de 17 ans, qui souffre d'une maladie génétique rare

Se battre pour que son enfant ait une vie meilleure, c’est le combat que mène l’acteur américain Colin Farrell. Son fils James est atteint d’une maladie génétique rare qui le handicape au quotidien.

Colin Farrell vit des heures difficiles. À l’orée de ses 18 ans, son fils James Farrell n’est pas capable d’assumer son existence. Pour faire face à cette situation problématique, l’acteur a demandé que son fils soit mis sous tutelle.

UNE DÉCISION DIFFICILE

Colin Farrell et son fils James | photo : Getty Images

Colin Farrell et son fils James | photo : Getty Images

La naissance d’un enfant est très souvent un moment de bonheur intense. La famille se trouve alors agrandi. Mais qu’arrive-t-il quand son enfant est incapable de vivre sans assistance ?

C’est la question que doit se poser Colin Farrell au quotidien.  En effet, son fils James est atteint d’une maladie génétique très rare, le syndrome d’Angelman. Cette maladie rend son fils aîné James Farrell incapable de vivre en société.

En effet, elle induit un retard de développement assez important. Alors que James entre dans l’âge adulte, il n’est pas du tout capable de vivre seul. Il peut encore moins prendre une décision.

Le jeune homme de 17 ans a des difficultés d’élocution, il présente aussi des troubles d’équilibre et de motricité. Selon les propos tenus par son père, James a besoin d’aide dans tous les domaines de la vie.

Que ce soit pour la nutrition ou encore pour être présentable, il lui faut en permanence quelqu’un pour lui venir en aide. C’est pour Colin Farrell et son ex-compagne, Kim Bordenave, ont fait une demande auprès de la justice californienne pour qu’ils soient les co-tuteurs de James.

Dans leur démarche, ils ont obtenu le soutien du Dr. Liliana Sloninsky. Celle-ci suit James depuis sa naissance. Selon ses déclarations, James communique essentiellement de façon non verbale, en outre il devient vite anxieux et a une faible capacité de concentration.

Colin Farrell | photo : Getty Images

Colin Farrell | photo : Getty Images

Malgré sa déficience, James est aimé de son père. En 2017, ce dernier avait confié, avec fierté, que son fils était extraordinaire. Il avait aussi déclaré que voir son fils travailler dur dans la vie était pour lui une véritable source d’inspiration.

Colin Farrell avait vécu un deuil quand il avait appris que son enfant se serait jamais tel qu’il l’imaginait. À tous les parents qui vivent la même situation, l’acteur conseille de ne pas baisser les bras, mais de vivre le moment présent, il y a toujours des rêves à réaliser.

La première audience qui devra statuer sur la mise sous tutelle de James est prévue pour le 27 septembre 2021. Une audience à laquelle James Farrell ne pourra pas assister au vu de son handicap.

UNE GRANDE VICTOIRE

Colin Farrell a eu à mener une rude bataille contre la dépendance. En effet, pendant de longues années, l’acteur d’origine irlandaise avait été accro à plusieurs sortes de drogue, mais aussi à l’alcool.

Deux ans après la naissance de James, il avait fait tout ce qui était possible pour reprendre sa vie en main. C’est dans cette optique et celle de prendre soin de son fils qu’il s’était rendu de lui-même dans un centre de désintoxication.

Colin Farrell | photo : Getty Images

Colin Farrell | photo : Getty Images

Plus récemment, l’acteur avait passé une semaine à la clinique The Meadows, en Arizona. Certes, il n’a plus jamais fait de rechute mais le combat n’est pas pour autant terminer.

Sa sobriété ne fait aucun doute, toutefois pour ne prendre aucun risque, il lui arrive de faire des check-in. Cela lui permet de mettre les choses en ordre et de s’assurer qu’il ne retombera plus dans ces anciens travers.

Pour le bien-être de son fils, la star de "Batman" ne compte pas abandonner le combat. Cependant, cette lutte n’est pas de tout repos.

UN PETIT-FILS HANDICAPÉ

Le chanteur Sting traverse une épreuve difficile. Après la joie qu’il a eu d’apprendre que sa fille Mikey Summer venait de lui donner un petit-fils, il a appris par la suite que celui-ci ne pourra peut-être pas vivre au-delà de cinq ans. Découvrez leur histoire.

Les postes connexes
Sting : son petit-fils de 4 ans est handicapé et pourrait décéder dans un an
instagram.com/sumnermickey Getty Images
Santé May 12, 2021
Sting : son petit-fils de 4 ans est handicapé et pourrait décéder dans un an
Catherine Laborde est malade : zoom sur la démence à corps de Lewy, la maladie dont elle souffre
youtube.com/Le Grand Journal
Célébrités May 07, 2021
Catherine Laborde est malade : zoom sur la démence à corps de Lewy, la maladie dont elle souffre
Michel Leeb après le cancer de sa fille : “un ciel bleu après la tempête” dans la famille
Getty Images
Célébrités May 03, 2021
Michel Leeb après le cancer de sa fille : “un ciel bleu après la tempête” dans la famille
"30% de chance d’atteindre l’âge adulte" : la lutte de Lou atteinte d’une maladie rare
twitter.com/le_Parisien
Histoires Feb 07, 2021
"30% de chance d’atteindre l’âge adulte" : la lutte de Lou atteinte d’une maladie rare