Delphine Jubillar : Les détails les plus importants à connaître de l'affaire

De nombreuses disparitions de jeunes femmes ont été signalées partout en France depuis près de 5 mois, mais aucun autre cas n’est entouré de tant de mystère que la disparition de Delphine Jubillar. Retour sur les faits majeurs de ce cas.

Voici déjà 5 mois qu’une jeune infirmière était portée disparue dans le Tarn. Malgré les recherches acharnées menées par la gendarmerie et les proches de la jeune femme, ses enfants n’ont toujours pas retrouvé leur mère. Malgré des témoignages effrayants, sa famille et ses amies continuent à garder espoir.

PORTÉE DISPARUE

Tout avait commencé au matin du 16 décembre 2020. Cédric Jubillar fut éveillé par les pleurs de sa petite dernière. Il se rendit dans la chambre qu’occupait sa femme Delphine depuis qu’ils avaient engagé une procédure de divorce, mais elle n’y était pas.

Après avoir contacter les amies de sa femme, il dut admettre qu’aucune d’elles n’avait une idée du lieu où son épouse s’était rendue. En désespoir de cause, il avait signalé la disparition de la jeune infirmière aux forces de l’ordre.

Selon les déclarations du mari, Delphine Jubillar n’avait sur elle que son téléphone portable au moment de sa disparition. Toujours selon les propos de Cédric Jubillar, leur divorce n’était pas emprunt de haine et de violence.

Aussitôt avertie, la gendarmerie avait lancé un appel à témoins. Le 23 décembre 2020, une première battue citoyenne avait été organisée.  Celle-ci avait permis de trouver certains objets dont un couteau qui avait retenu l’attention des enquêteurs.

Le lendemain de cette battue, la maison du couple avait été perquisitionnée. Si celle-ci avait augmenté les suspicions que certaines personnes ressentaient envers Cédric Jubillar, elle n’avait pas permis des preuves quant au devenir de sa femme.

L’enquête avait été requalifiée. De disparition inquiétante, les policiers étaient passé à séquestration arbitraire. Le 27 décembre 2020, l’appel à témoins avait commencé à porter ses fruits.

Parmi les gens qui s’étaient manifestés, il y avait une vieille dame qui vit dans le voisinage des Jubillar. Cette dernière avait rapporté qu’elle avait vu la disparue entre 23 h et 4h du matin, celle était sortie à pied et était accompagné de ses chiens.

Les amis et les proches de la jeune femme s’étaient insurgés contre ses déclarations. Pour eux, il était impossible que la mère de deux enfants soit sortie de nuit et qui plus est avec les chiens.

Selon leurs déclarations, l’infirmière avait peur du noir et en outre, il ne lui serait jamais venu à l’idée de partir seule avec les chiens.

UN TÉMOIGNAGE EFFRAYANT

À la suite de la disparition de Delphine Jubillar, une infirmière vivant dans le Tarn, à Cagnac-les-Mines avec son mari et leurs deux enfants, des doigts accusateurs avaient été pointés sur Cédric Jubillar, son mari.

Certaines langues l’avaient même comparé à Jonathann Daval. Il faut dire que les enquêteurs s’étaient également à lui. Deux semaines après que Delphine se soit envolée, son mari avait été convoqué pour répondre aux questions des enquêteurs.

Celui-ci s’y était rendu accompagné de son avocat Me Jean-Baptiste Alary. Celui-ci avait exhorté la presse à plus de modération quant à l’usage du nom de son client, il avait également assuré la pleine coopération de client pour la suite de l’enquête.

De son côté, le parquet de Toulouse qui s’était saisi de l’affaire, avait ouvert une enquête pour enlèvement, détention ou séquestration arbitraireʺ. La théorie selon laquelle l’infirmière serait partie abandonnant ses enfants était à ce moment-là, considéré comme une improbabilité.

En janvier 2021, on assistait à un coup de théâtre. Une activité avait été signalée sur le compte Facebook de la jeune femme. À peine remis de ses émotions que le téléphone de Delphine s’était remis en marche.

Est-ce la jeune femme qui tentait de joindre les siens ? Une erreur de manipulation d’une tierce personne ou encore le travail d’un hackeur ? Mystère. Toujours est-il dit que Cédric Jubillar avait essayé de joindre son épouse en vain.

Malgré les semaines, voire les mois passés sans nouvelles, les proches de la jeune maman n’ont jamais perdu espoir. Cependant, un témoignage est venu mettre à mal cet espoir. En effet, 5 mois après la disparition de Delphine, 6 de ses amies avaient organisé une battue.

Au cours de ce rassemblement auquel assistait Cédric Jubillar, un voyant avait prétendu que la jeune femme n’était plus de ce monde et qu’il pensait savoir où se trouve son corps. Selon lui, grâce à son pendule, il pouvait dire avec certitude que le cadavre de la disparue est dans la retenue d’eau de Fourogue à Cagnac-les-Mines.

Le 23 mai 2021, on assistait à un nouveau rebondissement. Une internaute, qui fait partie du groupe "Delphine Jubillar / affaire énigmatique" avait découvert au cours de ses recherches, un drap à moitié enfoui sous le sol. Cet indice avait été remis à la gendarmerie.

Avec cette trouvaille, l’espoir de découvrir enfin ce qui est arrivée à Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, est permis.

Pour plus de faits divers, abonnez à AmoMama sur Google News!

Les postes connexes
"Il y avait quelqu'un dans sa vie" :  la mystérieuse relation virtuelle de Delphine Jubillar
facebook.com/delphine.assaguel
Actu France Mar 22, 2021
"Il y avait quelqu'un dans sa vie" : la mystérieuse relation virtuelle de Delphine Jubillar
Delphine Jubillar : l'avocat du mari “prend avec beaucoup de réserve” les témoins anonymes
Twitter/BFMTV Facebook/delphine.aussaguel
Actu France Mar 10, 2021
Delphine Jubillar : l'avocat du mari “prend avec beaucoup de réserve” les témoins anonymes
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Shutterstock
Célébrités Mar 08, 2021
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Disparition de Delphine Jubillar, le choc de trois clans
facebook.com/delphine.aussaguel
Actualités Feb 05, 2021
Disparition de Delphine Jubillar, le choc de trois clans