logo
shutterstock
La source: shutterstock

Maltraitance scolaire : “Il hurlait pour aller à l’école”, le témoignage d’une mère

Sedera Raliniainjanahary
17 juin 2021
17:40
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Découvrez l’histoire d’un petit garçon en maternelle victime de maltraitance scolaire pendant plusieurs mois avant que sa mère ne s’en rende compte.

Annonces

Le petit Oscar était comme tous les petits garçons heureux d’être à leur tout premier jour à l’école. Mais, l’enfant de trois ans a changé dès son premier contact avec son institutrice. D’abord, parce que celle-ci a lâché des commentaires déplacés disant que son cartable n’a rien à faire à l’école.

ANNÉE DE SOUFFRE-DOULEUR

Elsa Piel était déjà choquée par ce que son fils a raconté après son premier jour à la maternelle.

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Annonces

Les mois ont passé et le petit Oscar faisait face à des choses plus graves pour ne citer que les oreilles tirées, les fessées, les douches à l’eau froide de la part de la maîtresse sous le lavabo. L’enfant est devenu de plus en plus renfermé sur lui-même.

“Le matin, il hurlait pour aller à l’école. Il a recommencé à faire pipi au lit. On se demandait si c’était des caprices”,

raconte la mère de famille à Ouest-France.

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Annonces

Puis elle a décidé d’en parler à l’institutrice puis à la directrice d’école, mais ne savait plus qui croire. La maîtresse aurait en effet dit qu’Oscar était adorable, et que tout allait bien en ce qui le concerne.

HÉROS D’UN ROMAN

La maman d’Oscar a finalement appris par des parents d'élèves que d’autres enfants sont aussi victimes de cette maltraitance.

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Annonces

Ainsi, neuf mois après la rentrée scolaire, un psychologue a diagnostiqué un stress post-traumatique​ chez les enfants. Tentant de lancer une procédure judiciaire, ils voient leur plainte classée sans suite à deux reprises.

“On manquait de preuves tangibles. Plusieurs enfants ont témoigné. Mais leur parole ne suffisait pas. Et les adultes se sont tus”,

a expliqué Elsa Piel.

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Salle de classe. | Photo : Shutterstock

Annonces

En 2018, Elsa Piel sort un ouvrage intitulé “Le petit cartable bleu” où elle raconte ce qui s’est passé en faisant de son fils Oscar le héros du roman. Quatre ans après l’incident, le petit va bien malgré un retard de langage.

“Le monde enseignant fait un travail merveilleux, mais la maltraitance à l’école est aussi une réalité, ça ne doit pas être un tabou”,

a-t-elle conclu.

AUTRE VICTIME DE MALTRAITANCE

À 13 ans, Marion s’est ôté la vie après des harcèlements qu’elle subissait à l’école. Huit ans après le drame, sa mère a fait part de sa colère sur le plateau de “C à vous”. Elle a surtout pointé du doigt le corps judiciaire.

Annonces

Est-ce que quelqu’un que vous connaissez a déjà fait face à ce genre d’incident ? N'hésitez pas à le raconter en commentaire.

Abonnez-vous maintenant à AmoMama sur Google News !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Une mère de 84 ans annonce qu'elle part en maison de retraite et doit vendre les maisons où vivent ses enfants - Histoire du jour

27 avril 2022

Un homme abandonne sa femme avec leurs triplés nouveau-nés, quelques années plus tard, ils se retrouvent accidentellement - Histoire du jour

03 avril 2022

“L'enfant ne se tait pas” - Une femme a demandé à une mère de quitter le restaurant avec son enfant en pleurs

05 mai 2022

Camille Santoro, conseillée par sa gynécologue d’interrompre la grossesse de ses jumeaux à cause d’un hématome, revient sur son faux diagnostic

28 mars 2022