logo
youtube.com/France 3 Occitanie
La source: youtube.com/France 3 Occitanie

L'avocat de Cédric Jubillar contredit les accusations du procureur : temps, fils, nouvel amour

Quentin Autier
28 juin 2021
08:31
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

L'affaire de la disparition de Delphine Jubillar est actuellement sur le devant de la scène médiatique. D'après l'avocat de Cédric Jubillar, cela aurait une influence sur les décisions de la justice.

Annonces

Au cours d'un entretien accordé au Point, Me Alary donne son point de vue sur la situation de son client et sur le dossier monté contre lui qu'il considère comme étant vide de preuves.

Son client a été placé en détention provisoire après avoir été accusé de "meurtre aggravé" six mois après le début de l'affaire mais pour lui il s'agit d'une situation inacceptable car l'accusation ne possède pas de preuves suffisantes.

Annonces

LA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE

Le procureur de Toulouse a donné une longue conférence de presse au cours de laquelle il a expliqué les raisons qui l'ont poussé à demander l'emprisonnement provisoire de Cédric Jubillar. Certaines choses ont cependant retenu l'attention de son avocat Me Alary qui critique notamment la "présomption de crime" mise en avant par le procureur et qui rappelle que la seule présomption qui existe véritablement dans la loi française est la "présomption d'innocence".

Il rappelle aussi que l'on parle de meurtre mais que le corps de Delphine Jubillar n'a toujours pas été retrouvé. Pour lui, tous les éléments du dossier sont insignifiants et ne sont absolument pas objectifs et ils ne justifient absolument pas le fait que son client dorme actuellement en prison.

Annonces
Annonces

DES PREUVES QUI NE SONT PAS OBJECTIVES

Pour Me Alary, les choses qui sont retenues contre son client à l'heure actuelle ne sont pas des preuves objectives. Outre la clef USB et les cartes mémoires d'appareil photo saisies il y a quelques jours au domicile familial, d'autres choses sont en effet reprochées à Cédric Jubillar.

Certaines inconsistances dans ses déclarations ont attiré l'attention des enquêteurs, mais aussi sa réaction lorsqu'ils sont venus l'interpeller (il aura en effet souri lorsque les forces de l'ordre l'auraient emmené en garde à vue) et son attitude durant la garde à vue passant du mutisme à la provocation.

Annonces
Annonces

Autre point important, les déclarations de son fils de six ans qui vit pour l'instant chez sa tante (la sœur de Delphine Jubillar) ont changé récemment. Lors de ses premières interactions avec les forces de l'ordre, le jeune garçon avait raconté qu'il avait simplement regard la télévision avec sa mère dans le salon avant d'aller au lit sans évoquer la moindre altercation entre ses parents. Le jeune garçon a cependant récemment changé sa version des faits et évoqué une dispute entre son père et sa mère. Ce témoignage n'est pas incriminant d'après Me Alary car l'enfant est trop jeune.

Une autre chose reprochée à Cédric Jubillar est qu'il ait fait son deuil rapidement et qu'il ait déjà une nouvelle compagne très peu de temps après la disparition de sa femme. Son avocat répond en disant que le couple était en instance de divorce, que chaque personne réagit différemment face à une séparation, que l'adultère n'est plus un délit depuis les années 70 et que Delphine Jubillar avait déjà un compagnon avant sa disparition.

Annonces
Annonces

Il ne faut pas non plus oublier le podomètre qui affichait 40 pas quand les forces de l'ordre sont arrivées ce qui est assez peu et le fait qu'il ait décidé de laver la couette de sa femme au beau milieu de la nuit. À ces deux choses, Me Alary répond que le podomètre ne fonctionne que quand la personne tient son téléphone dans sa main ce qui n'était pas forcément le cas lorsque Cédric Jubillar a cherché sa femme dans leur foyer et en ce qui concerne la machine à laver, il rappelle que les analyses sur le siphon de la machine à la recherche de sang ne sont toujours pas terminées après plus de six mois.

Il semblerait donc que Me Alary ait bien préparé sa défense et qu'il soit prêt à mener une "contre-attaque".

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Un fils moqué par ses parents adoptifs et leurs enfants trouve des lettres qu'ils lui ont cachées : histoire du jour

13 avril 2022

“L'enfant ne se tait pas” - Une femme a demandé à une mère de quitter le restaurant avec son enfant en pleurs

05 mai 2022

Une pauvre femme achète une commode cassée au marché aux puces et une vieille enveloppe avec une photo à l'intérieur en est tombée - Histoire du jour

08 mai 2022

Coline Berry, enfant souffrant de troubles : après avoir été "mise de côté", elle se bat pour sa fille contre son ex

10 avril 2022