Une femme déteste dépenser de l'argent : meubles de rue, refus du papier toilette - ses méthodes pour économiser

Une femme frugale qui vit à New York a trouvé un moyen d'économiser de l'argent, et ce, à l'extrême. Découvrez les méthodes incroyables qu’elle utilise.

Cela fait trois ans que Kate Hashimoto vit à New York. Et bien qu’il s’agisse d'une ville où quasiment tout est cher, une femme a toutefois trouvé des moyens pour dépenser moins, comme elle l’a expliqué lors de son passage dans l’émission Extreme Cheapskates de TLC.

DES MEUBLES DE RUE

Kate Hashimoto est propriétaire et comptable. Par mois, elle gagne environ 200 dollars, alors que d’après Numbeo, il faut compter 1 341 dollars, sans loyer, pour vivre à New York.

New York. | Photo : Pexels

New York. | Photo : Pexels

Malgré cela, la femme frugale y parvient quand même. Et afin de fructifier son argent, elle a décidé de réutiliser les choses deux fois. Et payer moins, ne fait pas exception.

“Si je dois dépenser de l’argent, j’essaie de l’éviter, je vais essayer de payer le moins possible”,

a-t-elle déclaré.

Comment fait-elle alors pour s’approvisionner ?

D’après ses dires, Kate n’a jamais acheté de meubles. Elle a toujours choisi de s’approvisionner dans la rue ainsi que dans les bennes à ordures pour meubler son appartement.

New York. | Photo : Getty Images

New York. | Photo : Getty Images

Notons que son matelas est constitué d’anciens tapis de yoga empilés, et sa table à manger, faites de piles de magazines.

Par ailleurs, son canapé est fait d’un drap rembourré et d’un cadre de lit qu'elle a récupéré. 

Pour ce qui est de l’électricité, l’habitante de New York a décidé d'en faire usage qu'en cas d'extrême nécessité. De ce fait, elle évite de cuisiner. Ainsi, son lave-vaisselle et son four lui servent comme espace de rangement.

Seulement, en matière d’ameublement, Kate a donc pu économiser des milliers de dollars.

New York. | Photo : Pexels

New York. | Photo : Pexels

SES ASTUCES VESTIMENTAIRES

Bien que New-York fasse partie de l’une des capitales mondiales de la mode, Kate n’est pas du genre à suivre les dernières tendances. Ce qui est évident, puisque la dernière fois où elle a acheté des vêtements remonte à il y a plusieurs années de cela.

“Je n’ai pas acheté de vêtements depuis huit ans. La dernière fois que j’ai acheté des sous-vêtements, c’était en 1998”,

a-t-elle confié.

De surcroît, elle lave les vêtements qu’elle possède dans sa douche. Cela pourrait aussi vous surprendre mais la dernière lessive de la femme frugale remonte à il y a trois ans.

Vêtements assortis accroches sur un cintre. | Photo : Pexels

Vêtements assortis accroches sur un cintre. | Photo : Pexels

PAS DE PAPIER TOILETTE

Une des méthodes que la comptable utilise pour moins dépenser dans la vie, c’est son refus d’acheter du papier hygiénique.

Tout ce qu’elle fait alors, c’est utiliser de l’eau et du savon pour sa toilette. Et ce, malgré l’utilité de ses serviettes en papier recyclé.

En effet, au lieu d’acheter des serviettes en papier, Kate utilise plutôt des serviettes en papier de toilettes publiques pour s’essuyer les mains.

Papier hygiénique. | Photo : Getty Images

Papier hygiénique. | Photo : Getty Images

Sinon, la femme frugale s’abonne à des listes de diffusion, c’est-à-dire qu’elle opte pour des articles promotionnels, car cela lui permet de stocker des articles de toilette.

Force est de constater que Kate est une adepte des échantillons gratuits.

PAS DE DÉPENSES POUR LA NOURRITURE

Kate n’est pas une personne qui aime dépenser de l’argent pour la nourriture. Ce qu’elle fait, c’est fouiller dans les ordures à l’extérieur situées près des supermarchés ou bien des restaurants.

Elle y récupère des aliments “hygiéniques”, qu’elle peut consommer. Et parfois, des produits biologiques préemballés et gastronomiques.

Hamburger avec laitue et tomate. | Photo : Pexels

Hamburger avec laitue et tomate. | Photo : Pexels

Par ailleurs, elle refuse de manger dans des restaurants avec ses amis, sauf si ce sont ces derniers qui paient.

Bref, l’habitant de New York est notamment décrite comme une personne qui se déguise en un sans-abri stéréotypé.

Lire aussi : 15 grandes erreurs commises par les trentenaires qui peuvent conduire à la ruine de la vie après 40 ans

Une femme heureuse et une femme triste | photo : Shutterstock

Une femme heureuse et une femme triste | photo : Shutterstock

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Les postes connexes
Une mère de deux enfants, célibataire, doit vivre dans un petit garage
Shutterstock
Histoires Aug 13, 2021
Une mère de deux enfants, célibataire, doit vivre dans un petit garage
Une vieille femme sans abri dépense tout son argent pour offrir une gâterie à un garçon riche - L'histoire du jour
Shutterstock
Vie Aug 06, 2021
Une vieille femme sans abri dépense tout son argent pour offrir une gâterie à un garçon riche - L'histoire du jour
Mes enfants n’ont rien à manger alors que la secrétaire de mon mari porte des diamants
Shutterstock
Histoires Jul 30, 2021
Mes enfants n’ont rien à manger alors que la secrétaire de mon mari porte des diamants
Une femme riche décide de conduire une SDF dans un salon de beauté : histoire du jour
Shutterstock
Conseils Jul 27, 2021
Une femme riche décide de conduire une SDF dans un salon de beauté : histoire du jour