Media

19 septembre 2021

Elle réclame 3 millions d'euros pour avoir été échangée à la maternité

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

En 2002, deux bébés nés le même jour ont été échangés à la maternité après leur naissance. L'une des deux filles, à présent âgée de 19 ans, réclame de l'argent pour des dommages et intérêts aux autorités sanitaires. 

La nouvelle a fait la une des journaux il y a quelques jours. Selon plusieurs sources, c'est à l'hôpital de San Millan de Logrono, dans le nord de l'Espagne, que les deux bébés sont nés et ont ensuite été confiés à de “mauvaises” familles. 

AmoMama vous rapporte tous les détails de cette histoire qui rappelle le film “La vie est un long fleuve tranquille” d'Etienne Chatiliez.

Un bébé. | Photo : Unsplash

Annonces

QUE S’EST-IL PASSE ?

C'est en 2002 que les faits se sont produits. Les deux filles sont nées le même jour, à cinq heures d'intervalle, à l'hôpital de San Millan de Logrono, puis placées en couveuse. Elles ont ensuite été confiées à des parents qui, apparemment, ne sont pas les siens. 

Selon les explications de la responsable régionale de la Santé, Sara Alba, le mardi 7 septembre 2021, l'origine de cette erreur n'a pu être déterminée car :

“les systèmes informatiques de l’époque ne comportant pas autant de détails qu'aujourd'hui.”

Un bébé. | Photo : Unsplash

Annonces

Les résultats d'une enquête menée par les autorités sanitaires régionales ont conclu qu'il s'agit d'une “erreur humaine ponctuelle”. Sara Alba a toutefois tenu à rassurer que “cela ne se reproduira plus”. D'ailleurs, l'établissement a depuis fermé ses portes.

LA DEMANDE D’UNE DES DEUX FILLES

Ce n'est que des années plus tard que l'une des deux filles a découvert qu'elle avait été élevée par des parents qui n'étaient pas les siens. Ces derniers l'ont d'ailleurs abandonnée en la laissant avec celle qu'elle a toujours considérée comme sa grand-mère

Annonces

Un bébé. | Photo : Unsplash

Selon des sources, la jeune femme qui souhaite garder son anonymat a découvert la vérité, suite à un conflit autour du versement d'une pension alimentaire qui l'a conduite à faire un test ADN. Elle réclame à présent la somme de 3 millions d'euros, soit 3,5 millions de dollars.

Annonces

Selon la déclaration de son avocat, José Saez-Morga : 

“Il s'agit de dommages immenses, qui dureront toute la vie et ne seront jamais réparables.”

Un bébé. | Photo : Unsplash

Annonces

Il a également indiqué que les autorités sanitaires de la région de La Rioja ne sont disposées à verser que 215 000 euros à son client. Si l'autre fille et ses parents ont également effectué des tests ADN, ils n'ont pas encore intenté un procès. 

UN MÉDECIN A JETÉ SON BEBE PAR LA FENÊTRE

En Russie, une mère a été complètement dévastée après qu'un médecin a jeté son bébé par la fenêtre du troisième étage d'une maternité. Découvrez ce qui s'est passé.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Annonces