À propos AM
Célébrités

17 septembre 2021

Le chef étoilé Christophe Leroy condamné à deux ans de prison

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Christophe Leroy est un chef reconnu et très apprécié des célébrités. Tellement apprécié d'ailleurs qu'il n'a pas hésité à organiser un dîner durant le confinement ce qui ne semble pas être sa première entorse à la loi.

Âgé de 57 ans, ce véritable génie culinaire s'est en effet retrouvé face au tribunal correctionnel de Draguignan pour une autre raison que le dîner clandestin auquel un ministre et Pierre-Jean Chalençon auraient participé.

C'est pour "travail dissimulé" que Christophe Leroy a été jugé le mardi 14 septembre 2021, une affaire différente qui lui a valu une condamnation à deux ans de prison avec sursis, une amende de trois mille euros mais aussi une obligation de payer pas moins de 159545 euros à l'Urssaf.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

D'après les informations rapportées par l'AFP, le chef de banqueroute n'a pas été retenu et il va donc devoir continuer à travailler afin de payer toutes les amendes et les remboursements auxquels il a été condamné. Pour finir, il s'est vu interdir la direction d'une entreprise au cours de la prochaine décennie.

LES RAISONS DE SA CONDAMNATION

Si Christophe Leroy s'est retrouvé dans une telle situation c'est parce qu'il est accusé d'avoir minimisé ou bien tout simplement caché les salaires de certains de ses employés dans ses restaurants de Paris, Saint-Tropez et Ramatuelle durant les années 2013, 2014 et 2015. Cela explique en partie les sommes qu'il se voit obligé de verser à l'Urssaf mais ce n'est pas tout.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

En effet, le chef a aussi été jugé pour faux et usage de faux suite à une fausse attestation qu'il aurait lui-même rédigé. L'incident s'était produit au cours d'un redressement judiciaire de sa société et il n'avait pas hésité à assurer au mandataire judiciaire que sa situation avait été réglée avec un bailleur alors qu'il n'en était rien. Ce courrier et cette fausse attestation lui ont valu une condamnation à verser 5110 euros de dommages et intérêts au bailleur en question.

Nul doute que ces condamnations causeront des soucis au chef de 57 ans qui travaille au Leroy Business Club de Paris. D'après les informations disponibles, ce travail en CDI effectué en collaboration avec sa nouvelle compagne lui permet de toucher un salaire situé entre 1 000 et 2 000 euros par mois.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Au cours d'une déclaration à l'AFP, Thierry Fradet l'avocat de Christophe Leroy s'est exprimé sur la décision du tribunal et s'est dit très satisfait :

"Nous sommes satisfaits de cette décision. M. Leroy est relaxé du chef de prévention de banqueroute, c’était la demande la plus infamante."

Une discussion qui donne une idée des attentes du chef de son défenseur. Ce dernier a d'ailleurs mis en avant les rêves de son client qui avaient toujours eu envie d'obtenir des étoiles et qui s'est apparemment laissé emporter par la folie de Saint-Tropez. 

Il a continué en expliquant que son client avait connu des périodes de réussite incroyable mais aussi des moments très noirs et qu'il ne devrait pas être jugé trop durement.

Chargement...
Chargement...

Annonces