Actualités

24 septembre 2021

Elle décède en sauvant ses enfants après un naufrage : elle les a allaités plusieurs jours

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Une femme vénézuélienne s’est sacrifiée pour sauver la vie de ses deux enfants à la suite du naufrage dont ils ont été victimes. Elle a bu son propre urine pour pouvoir les allaiter durant quatre jours.

Une petite famille est partie pour une croisière de plaisance de Higuerote à l'île de Tortuga, mais malheureusement, ce qui semblait être un moment détente a viré au cauchemar.

Une grosse vague a fendu la coque du navire et les neuf personnes se trouvant à bord ont fini à la mer. Or, parmi les passagers se trouvaient deux enfants : l’un âgé de  6 ans tandis que l’autre âgé de 2 ans. Fort heureusement, ces derniers ont été sauvés par leur mère.

Annonces

Annonces

UNE HÉROÏNE

Mariely Chacón, une femme de 40 ans, la mère des deux enfants se trouvait à bord du navire Thor. Il y avait aussi son mari, la nounou et d’autres personnes.

Le 3 septembre 2021, leur bateau a été brisé à cause d’une vague, forçant le groupe à passer quatre jours à la dérive sur un canot de sauvetage sous un soleil de plomb.

Annonces

La quadragénaire a pensé qu’avant tout, elle allait sauver ses deux enfants, quitte à boire son urine et à les allaiter. Ce fut déchirant, cependant, elle n’avait pas le choix étant donné que ceux-ci étaient déshydratés.

LES FUNÉRAILLES DE LA MÈRE DE FAMILLE

Pendant quatre jours, ils ont flotté dans le canot avant que les sauveteurs les retrouvent. D’après les informations, les survivants sont les enfants ainsi que la nounou, Véronica Martinez, 25 ans. Cette dernière a été retrouvée accroupie dans une glacière vide.

Photo d'un bateau. | Photo : Unsplash

Annonces

Quant à Mariely Chacón, elle est décédée soit quatre heures avant le sauvetage. Une triste nouvelle. Les cinq autres personnes (dont le mari de la défunte) n’ont pas encore été retrouvées selon Newsweek.

Quoiqu’il en soit, les funérailles de cette héroïne ont eu lieu le 11 septembre 2021, à Caracas. Elles ont été diffusées sur YouTube et de nombreuses personnes ont tenu à saluer la mémoire de celle qui s’est sacrifiée pour ses enfants.

UNE MÈRE A SACRIFIÉ LES ORGANES DE SON BÉBÉ

Le fils de Sarah Gray est né avec le diagnostic d'anencéphalie, une maladie incurable. Ce fut une tragédie pour celle-ci. Mais, elle a décidé de transformer ce drame en un don, à savoir, faire un don des organes de son fils pour la survie d’autres personnes.

Annonces

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces