À propos AM
Viral

12 octobre 2021

Une femme est accusée d'avoir poignardé son mari après une dispute concernant un iPad

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Drame à Somerset : après une violente dispute avec son époux de 78 ans, sa femme de 66 ans l’a poignardé. Il n’a malheureusement pas survécu à ses blessures et a rendu l’âme.

Elle a été arrêtée et durant son procès, l’on a appris qu’elle a déclaré durant l’appel au 999 juste après les faits : "Je pensais que j'aurais son cœur mais il n'en a pas". Les détails.

LES FAITS

David Jackson était un lieutenant-colonel de l'armée à la retraite, et son épouse est une ancienne administratrice militaire. Le 13 février 2021, elle l'aurait poignardé dans leur domicile, situé dans le village côtier de Berrow.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Le jury de la Cour d’assises de Bristol qui est en charge de l’affaire, a appris que David avait réussi à joindre l’opérateur au 999 et l’a informé que son épouse l’avait poignardé avec un couteau tout en hurlant de douleur.

Chargement...

Annonces

ELLE N’A PAS VOULU L’AIDER

La femme en question a délibérément laissé son mari souffrir, agoniser et se vider de son sang. Ce jour-là, elle a pris le téléphone dans les mains de son époux et a dit à l’opérateur :

"J'ai tué mon mari, ou essayé de le faire, parce que j'en avais assez (…) Je pensais que j'aurais son cœur mais il n'en a pas".

Bien que l’opérateur lui ai demandé d’exercer une pression sur la plaie ou d’y poser une serviette afin de stopper le saignement, elle a catégoriquement refusé.

Chargement...

Annonces

ELLE NE REGRETTE RIEN

Dans l’appel qui a duré au total 18 minutes, la femme a décrit l’état dans lequel se trouvait son mari agonisant :

"Il a des trous dans le corps. (…) Il mérite tout ce qui lui arrive... Je vais accepter tout ce qui m'arrive".

Chargement...

Annonces

Même quand elle a été arrêtée, elle ne regrettait absolument pas ce qui s’est passé, car d’après ses dires, son mari était un homme violent.

Son procès se poursuit, et on en saura davantage dans les jours qui suivent.

AFFAIRE TROADEC : LA RÉACTION DE LYDIE TROADEC APRÈS LE VERDICT

Il y a quatre ans, Hubert Caouissin ôtait la vie à 4 personnes : les membres de la famille Troadec. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 16 février 2017.

Le 8 juillet 2021, le tribunal a rendu son verdict final conduisant à la condamnation des accusés. Il semblerait que Lydie Troadec savait ce qui allait se produire. Les détails.   

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces