À propos AM
Célébrités

14 octobre 2021

Enrico Macias affirme avoir été escroqué de 400 000 euros par un ancien médecin

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Le chanteur Enrico Macias et un ami portent plainte contre un ancien médecin et son gendre. Ils accusent les deux hommes de leur avoir escroqué 800 000 euros.

Enrico Macias, chanteur, et son ami René, ancien entrepreneur, ont été séduits par un projet qui leur a été présenté par un ancien médecin et son gendre. C’est ainsi qu’ils ont investi 400 000 euros chacun, et portent finalement plainte des années plus tard. Mais avant, le chanteur a traversé des moments difficiles, entre la perte de son épouse et sa bataille en justice.

LE DÉCÈS DE SA FEMME DANS SES BRAS

Dans une interview accordée à "Sept à Huit" en début d’année 2021, le chanteur révélait que ses problèmes financiers ont débuté à peu près à la même période que le décès de son épouse. Suzy Leyris est décédée le 23 décembre 2008, des suites d’une pathologie cardiaque.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Il se souvient encore de ce jour, lorsque son épouse a poussé son dernier soupir dans ses bras. Le papa de Jocya et de Jean-Claude est reconnaissant que sa femme ait pu ressentir son amour une dernière fois avant de faire son dernier voyage. Après son décès, Enrico Macias avait décidé de "garder sa chambre intacte", mais cela ne l'a pas empêché d’avoir de sérieux problèmes d’argent un peu plus tard.

Chargement...

Annonces

ENRICO MACIAS RUINÉ

Depuis 2009, le chanteur est engagé dans une bataille juridique contre une banque car il doit rembourser la somme de 30 millions d’euros.

En effet, en 2007, le chanteur a emprunté de l’argent auprès de la banque Landsbanki Luxembourg, qui a fait faillite l’année suivante. À cette époque, de nombreux clients, Enrico Macias compris, avaient porté plainte contre la banque pour escroquerie. Malgré les nombreuses plaintes et l'intervention de plusieurs parties prenantes, la banque a été relaxée en 2017.

Chargement...

Annonces

Enrico Macias n’a jamais compris cette décision de la justice, mais a décidé de ne pas s’arrêter là. En janvier 2021, le chanteur se confiait sur sa situation financière, qui n’est pas au beau fixe depuis quelques années, mais il reste persuadé que tout ira pour le mieux.

UN PROJET POURTANT BIEN MONTÉ

Enrico Macias aurait-il vraiment été escroqué ? C’est en 2011 que l’histoire commence, lorsque le chanteur et son ami René ont été approchés par un médecin parisien. Il s’agit de Martial Benhamou, médecin généraliste radié de l’Ordre des médecins en 2019. Celui-ci était accompagné de son gendre, Grégory Senac.

Selon la plainte déposée par les plaignants, ces deux hommes ont monté un business plan attractif et séducteur de 64 pages, ce qui a bien évidemment attiré l’attention et l’intérêt du chanteur et de son ami. C’est ainsi que chacun d’eux a investi la somme de 400 000 euros dans le projet Cosmetic Hospital World Resort, mais ils affirment n’avoir jamais été associés au projet final.

Chargement...

Annonces

Cosmetic Hospital World Resort a été présenté comme une clinique esthétique proposant de nouvelles solutions, notamment des solutions chirurgicales basées sur la téléconsultation. L’offre était très séduisante à cette époque, et les deux amis acceptent une prise de participation.

L’argent a été transféré dans le compte personnel, basé en Israël, du médecin le 10 mars 2011. Toujours selon la plainte, l’argent aurait été perçu cinq jours plus tard. C’est là qu’est intervenu Grégory Senac, qui aurait fait parvenir aux deux amis par mail des contrats de cession de parts sociales, mais également le registre de commerce et de société.

Chargement...

Annonces

Les plaignants assurent qu’après l’envoi de ces contrats, le médecin et son gendre n’ont plus donné signe de vie malgré les relances. Ni Enrico Macias ni son ami n’ont été appelé, que ce soit pour participer à la prise de décisions, ou même pour jeter un coup d’œil aux états comptables ou aux bilans de l’entreprise. Ils n’auraient même jamais reçu le Kbis et les statuts.

En juin 2013, Enrico Marcias et René se disent avoir été surpris de découvrir que leurs noms ne sont mentionnés nulle part dans les statuts de la structure.

Chargement...

Annonces

"Nous avons versé de l’argent à Martial Benhamou pour investir dans l’entreprise, or nous n’avons jamais été investis dans l’entreprise",

LA PROPOSITION DE REMBOURSEMENT

Toujours selon le récit des plaignants, en 2013, Martial Benhamou et son gendre auraient reconnu leur dette et proposé de rembourser entre mars 2016 et mai 2018 la somme de 116 200 euros, mais en quatorze tranches et par le truchement de diverses entreprises. Ce récit a été appuyé par un associé de René, qui dit avoir été présent lorsque la proposition a été faite.

Chargement...

Annonces

Pour René, cette somme était insignifiante, mais il aurait finalement accepté car "c’est mieux que zéro". René et Enrico souhaitaient juste que la situation se règle entre hommes respectables, mais en 2018 tout s’arrête. Le médecin et son gendre cessent de payer leur dette, et les plaignants décident finalement de porter plainte.

LA DÉFENSE SE DIT VICTIME

La communication entre les deux parties se faisait désormais par l’intermédiaire de leurs avocats. Et alors que les plaignants accusaient la défense de recel d’escroquerie, celle-ci s’estimait victime d’une "tentative d’extorsion de fonds". Selon les avocats de la défense, Enrico Macias et René sont bel et bien des associés de l’entreprise, mais que la SARL n’a pas pu se développer. Conséquence, le projet aurait été abandonné, et les associés auraient perdu l’intégralité de leur investissement.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

La défense se dit donc victime et en profite pour accuser les plaignants de l’avoir proposé de rembourser ledit investissement par l’émission de fausses factures. La défense va plus loin en demandant le remboursement des sommes "indûment versées" aux plaignants. Et pourtant, dans des SMS qui ont été rendus public, Grégory Senac ne s’oppose pas à ce procédé, et l’on peut même constater qu’il ne cesse de relancer René à ce sujet. Pour le moment, le parquet de Paris n’a pas donné suite à cette affaire.

À QUOI RESSEMBLE LA FORTUNE DE JEAN-MARIE BIGARD ?

Jean-Marie Bigard est un homme public qui n'est plus à présenter. L'homme dont le tempérament et ses prises de position lui valent bien souvent des ennuis, a évoqué sa situation financière dans "Grandes Gueules", une émission de RMC Story.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Ne manquez plus rien en vous abonnant à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces