Célébrités

28 octobre 2021

Mireille Darc, enfant illégitime : son père l'a conduite au grenier, une corde à la main

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Mireille Darc n'est plus, mais son talent et son charisme restent encore présents dans les mémoires. La comédienne qui a longtemps personnifié la joie de vivre et l'insouciance, a eu sa part de malheurs et de chagrins. Son père a d'ailleurs été l'une des personnes qui l'ont meurtrie.

L'enfance de Mireille Darc tout comme sa vie adulte a été peuplé de nombreux chagrins. Rejetée par son père, elle a connu de multiples déceptions amoureuses et est passée à plusieurs reprises près de la mort. Retour sur les plus grandes tragédies de sa vie.

MIREILLE DARC : UNE PETITE FILLE NÉE ILLÉGITIMEMENT

Née Mireille Aigroz en 1938 à Toulon, Mireille Darc était une petite fille qui avait la tête dans les nuages, le cœur empli de poèmes. À cette époque, Mireille Darc était bien souvent seule, discutant avec les oiseaux plutôt qu'avec sa famille.

Annonces

Mireille Darc | photo : Getty Images

Et pour cause, elle peinait à s'entendre avec son père, Marcel. L'horticulteur de profession était alors marié avec Gabrielle, la mère de la comédienne. Marcel a longtemps considéré la fillette comme une bâtarde. D'après lui, elle était issue d'une liaison entre sa mère et un marin.

Annonces

S'il l'appelle tout le temps, "La bâtarde" y compris en public, l'homme fait également preuve d'une grande cruauté envers la fillette. Face à Olivier Fogiel, la comédienne avait révélé l'un de ses pires souvenirs.

À l'époque, elle devait avoir entre 6 et 7 ans quand son père l'avait traînée dans le grenier de la maison familiale, une corde à la main. Sur place, il lui avait lancé :

Voilà, je vais me pendre. Je vais mourir à cause de toi. Tu en es responsable."

Effrayée par cette menace, la comédienne s'était mise à pleurer et à supplier son père de renoncer à ses projets. Marcel était finalement mort en 1989 sans avoir mis ses menaces à exécution. Des années après ses moments douloureux, Mireille Darc en était encore traumatisée.

Annonces

Mireille Darc | photo : Getty Images

ELLE A SURVÉCU À UNE OPÉRATION À CŒUR OUVERT

À sa naissance, Mireille Darc souffrait d'une malformation cardiaque. Cette maladie avait rythmé sa vie, l'empêchant de vivre normalement. Pourtant, l'actrice a toujours passé sa maladie sous silence, n'en parlant qu'en cas de nécessité.

Annonces

Une nécessité qui s'était présenté le 7 mars 1980. Elle faisait une randonnée avec Alain Delon quand tout à coup, elle était devenue pâle, peinant à retrouver son souffle. Peu de temps après cette alerte, Mireille Darc était hospitalisée en urgence.

La comédienne avait été opérée à cœur ouvert par le professeur Christian Cabrol, un chirurgien cardiaque. Ce dernier lui avait notamment implanté une nouvelle valve cardiaque afin de réguler l'activité de son cœur.

Entourée par Alain Delon, elle avait pu reprendre une vie normale pendant une trentaine d'années. En décembre 2012, son cardiologue lui avait annoncé que son cœur n'allait pas bien de nouveau.

Annonces

Elle avait dû retourner au bloc opératoire pour y subir une nouvelle opération du cœur. Malgré la crainte qu'elle avait de ne pas s'en sortir, l'opération s'était très bien passée, au grand soulagement de son mari Pascal Desprez. C'est ce dernier qui, 4 ans plus tard, avait eu la lourde charge d'annoncer son décès.

Mireille Darc | photo : Getty Images

Annonces

MIREILLE DARC : SA RUPTURE AVEC ALAIN DELON

La route de Mireille Darc avait rencontré celle d'Alain Delon en 1968. Les deux comédiens qui avaient eu le coup de foudre l'un pour l'autre, avaient vécu une belle idylle pendant 15 ans.

La jeune femme, que la vie avait jusque-là malmenée, avait alors découvert un aspect d'Alain Delon peu connu du public. Romantique, romanesque, prévenant et tendre, voilà l'homme dont elle était tombée amoureuse.

À cause de son cœur, Mireille Darc ne peut avoir d'enfant. Cet amour débordant, elle l'avait reporté sur Anthony Delon, le fils de son compagnon. Tout semblait aller bien dans le meilleur des mondes jusqu'en 1981.

Annonces

Cette année-là, sur le tournage de "Pour la peau d'un flic", Alain Delon avait fait la connaissance d'Anne Parillaud. L'acteur avait succombé au charme de sa partenaire. Pourtant, il faudra encore deux ans pour que Mireille Darc et Alain Delon mettent fin à leur relation.

Meurtrie par cette histoire d'amour avorté, Mireille Darc ne gardera cependant pas rancune à son ancien compagnon. Tous deux étaient restés proches jusqu'à la mort de l'actrice. Cette dernière avait même confié :

Annonces

Il est présent et pour rien au monde, je ne voudrais qu'il parte, qu'il me quitte. J'ai besoin de lui. Oui, je l'aime, d'une autre manière, c'est certain, mais au-delà de tout".

MIREILLE DARC : UN TERRIBLE ACCIDENT DE VOITURE

En plein tourmente avec la fin de son histoire avec Alain Delon, abattue et désespérée, Mireille Darc était passé à un cheveu de la mort, suite à un accident de voiture effroyable. La star de "Les cœurs brûlés" se trouvait alors sous le tunnel du val d'Aoste dans le nord-ouest de l'Italie.

Si elle avait eu la vie sauve, elle n'en était pourtant pas sortie indemne. La comédienne avait eu la colonne vertébrale fracturée. Elle avait alors dû passer de longs mois à l'hôpital. Dans son malheur, elle avait pu compter sur la présence d'Alain Delon pour la réconforter.

Annonces

MIREILLE DARC : MORT DU DEUXIÈME HOMME DE SA VIE

Bien avant sa rencontre avec Pascal Desprez, son dernier mari, Mireille Darc avait eu une relation amoureuse avec le journaliste et écrivain Pierre Barret. Ils s'étaient rencontrés à la fin des années 1980, peu après qu'Alain Delon l'eut quitté pour une autre.

Pierre Barret et Mireille Darc à Paris le 30 septembre 1987 | photo : Getty Images

Annonces

Leur idylle fut cependant de courte durée. En effet, en 1989, Pierre Barret mourut dans un hôpital, après l'échec d'une greffe du foie. Désemparée, Mireille Darc avait alors décidé d'enfreindre la loi et avait

subtilisé le corps

de son amoureux afin qu'il passe un peu de temps chez lui.

Une opération qui avait d'ailleurs très bien fonctionné puisqu'un médecin avait signé un certificat de décès attestant que l'ancien directeur de l'Express était mort chez lui.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Annonces