Célébrités

03 novembre 2021

Marlène Jobert a sauvé la vie de Johnny Hallyday, mais nie être son mystérieux amour

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Le 4 novembre 2021, Marlène Jobert célébrera ses 81 printemps. Son nom n’est probablement pas familier aux plus jeunes, pourtant dans les années 70, elle était l’une des plus grandes stars du cinéma français. Absente de la scène publique depuis plusieurs décennies, l’actrice a néanmoins fait la une des médias ces dernières années pour sa prétendue romance avec le Taulier. Serait-elle la fameuse Lady Lucille ?

Venue au monde à Alger en 1943, Marlène Jobert est l'aînée d’une fratrie de 5 enfants dont le patriarche, militaire de formation, avait offert une éducation stricte et autoritaire à ses progénitures. Après l’Algérie, toute la petite tribu débarque en France, plus précisément dans un petit village de la Côte-d’Or. Sur place, sa mère Éliane tenait un café-épicerie et dans ses heures libres, la jeune Marlène l’aida et s’occupa de ses frères et sœurs. 

Annonces

Attirée par la comédie, la grande sœur de Guy, Michèle, Christiane et Charles Jobert décide de s’inscrire au Conservatoire de Dijon. Et suite à l’affectation de son père à Madagascar, elle s’installe dans la capitale et poursuit ses études au Conservatoire de Paris. Entre-temps, pour être autonome, Marlène Jobert travaillait comme mannequin. 

French actress Marlène Jobert. | Photo : Getty Images

Annonces

En 1963, elle fait ses preuves sur les planches aux côtés d’Yves Montand dans la pièce de théâtre “Des clowns par milliers”. Toutefois, c’est au cinéma que la comédienne rencontre véritablement le succès. Elle y fait ses débuts en rejoignant le casting de “Masculin-Féminin”. Dans ce long-métrage réalisé par Jean-Luc Godard et sorti en 1966, elle donne la réplique à Chantal Goya qui deviendra par la suite l’une de ses plus grandes amies. 

Reconnaissable entre toutes grâce à ses jolies taches de rousseur, Marlène Jobert enchaîne les tournages dans la décennie des années 70 et devient l’une des coqueluches du septième art. Outre le cinéma, elle a également rencontré un vif succès à la télévision. 

Annonces

Belle, talentueuse et charismatique, l’actrice a jadis fait tourner de nombreuses têtes. Et dernièrement, d’après les rumeurs qui courent, parmi ses prétendants figurent l’idole des jeunes. Il se murmure même qu’elle serait la mystérieuse Lady Lucille, la femme que Johnny Hallyday aimait secrètement.

Portrait de la comédienne Marlène Jobert au festival du film en avril 1999 à Paris, France. (Photo by ARNAL-CHARRIAU/Gamma-Rapho via Getty Images)

Annonces

LES HOMMES DE SA VIE : VALÉRY GISCARD D'ESTAING, CLAUDE BERRI, WALTER GREEN

Au début des années 60, l’amour est venu frapper à la porte du cœur de Marlène Jobert. À cette époque, l’actrice est tombée sous le charme de l’un des jeunes prodiges du cinéma, l’acteur Claude Berri.

Dans les colonnes du magazine Gala, elle a décrit le réalisateur du film “Tchao Pantin” comme un homme drôle et sensible. Un homme doté d’une intelligence vive et d'une imagination débordante, choses qui l’impressionnaient.

Très épris l’un de l’autre, les deux tourtereaux vont malheureusement vivre un drame en 1962. En effet, cette année-là, ils ont été victimes d’un terrible accident de voiture à l'Île-Saint-Louis. Fort heureusement, leurs vies ont été épargnées. Toutefois, cet accident a laissé une séquelle sur l'actrice : une profonde cicatrice de 12 cm sur la joue.

Annonces

Après son idylle avec Richard Berry, on lui a prêté une relation avec Valéry Giscard d’Estaing. Chose que la principale concernée a toujours niée. Pour la petite anecdote, les deux se sont rencontrés en 1972, dans un restaurant en Tunisie. 

Jobert Marlene et ses jumelles Eva et Joy en vacances aux Antilles françaises. | Photo : Getty Images

Annonces

4 ans plus tard, alors qu’elle se rendait dans le cabinet du chirurgien dentaire Walter Green, la comédienne tombe amoureuse de celui-ci. L’homme, dont la vie était aux antipodes de la sienne, ne l’avait pas reconnue. D’ailleurs, durant leur premier rendez-vous au restaurant, il était étonné en voyant tous les regards portés sur eux. Dans la salle, beaucoup ont reconnu sa belle et ils chuchotaient en les regardant.

“(...) Avec le plus de modestie possible, je lui ai expliqué que j'étais un peu célèbre”,

avait raconté Marlène Jobert lors d’une interview accordée aux Inrocks.

Depuis leur rencontre, les deux âmes sœurs filent toujours le parfait amour dans les bras l’un de l’autre. Et de leur romance sont nées Joy et Éva Green. Si la première cultive la discrétion, la seconde quant à elle est l’une des actrices françaises les plus célèbres à Hollywood. Eva Green a notamment été vue dans des films comme “Sin City”, "Dark Shadows”, “Miss Peregrine et les enfants particuliers”, etc.

Annonces

L'actrice française Marlene Jobert | Photo : Getty Images

LADY LUCILLE ET LA TENTATIVE DE SUICIDE DE JOHNNY

Annonces

En décembre 2017, Johnny Hallyday, considéré par tous comme l’un des plus grands monuments de la chanson française, est décédé des suites d’un cancer des poumons. Le Taulier a laissé derrière lui des fans et des proches fortement attristés. Il a également emmené dans sa demeure éternelle le secret concernant l’identité de son mystérieux amour, “Lady Lucille”.

Pour rappel, de son vivant, l’interprète de “Je te promets” avait conquis le cœur de la gent féminine. D’ailleurs, son entourage estime le nombre de ses conquêtes à environ 3 000 femmes. 

Dans cette liste figurent notamment des grandes stars comme Sylvie Vartan et Nathalie Baye, les mères de ses aînés David et Laura. Il a également vécu une romance avec Adeline Blondieau, Élisabeth Etienne, sans oublier bien évidemment Laeticia Hallyday, sa veuve et mère de ses filles Jade et Joy.

Annonces

Laeticia Hallyday et son mari Johnny Hallyday posant dans les coulisses, Paris, 19 octobre 1997 | Photo : Getty Images

On lui a également prêté une relation avec la célèbre actrice française Catherine Deneuve que beaucoup pensaient être la fameuse “Lady Lucille”. Ici, l’imparfait est de vigueur car depuis quelque temps, les rumeurs se concentrent sur une autre grande figure du septième-art : Marlène Jobert. Par ailleurs, selon les ouï-dire, Johnny lui aurait écrit les quelques lignes de sa chanson “Lady Lucille” : 

Annonces

"Si trop souvent je t’appelle, si tu te lasses de moi, si parfois je suis infidèle, je n’ai jamais aimé que toi..."

Pour en revenir à Lady Lucille, dans “Destroy”, l’autobiographie du Taulier parue en 1997, celui-ci l’a décrite comme “la séductrice des Rocks les plus terribles”. Devenue “une grande dame au talent immense, adulée et respectée”, cette dernière n’a jamais “rejeté son rocker fou au cœur tendre”. 

Pour preuve, après que l’idôle des jeunes a essayé de mettre fin à ses jours, elle l'a aidé à remonter la pente. Entre les deux, il s’est lié “une formidable amitié amoureuse baignée de tendresse et de nostalgie…”

Annonces

Portrait de Marlène Jobert, circa 1970, en France. | Photo Getty Images

AMOUR OU AMITIÉ ?

Alors, s’agit-il vraiment de Marlène Jobert ? Questionnée à ce sujet par le magazine Gala en 2018, la star du film “Faut pas prendre les enfants de dieu pour des canards sauvages” avait démenti ces allégations.

Annonces

“On avait des affinités, on n’avait pas besoin de se parler. J’étais très touchée, mais cette amitié n’a pas eu l’occasion de s’épanouir.”

a-t-elle répondu. Une réponse vague qui laisse alimentera encore tous les fantasmes concernant  l’identité de cette femme que Johnny a aimée pendant 30 ans.

L'ancienne actrice Marlène Jobert | Photo : Getty Images

Annonces

QU'EST-IL DEVENU DE MARLÈNE JOBERT ?

Cela fait des années que Marlène Jobert a déserté les plateaux de tournage. Sa dernière apparition au cinéma remonte en 1989 dans le long-métrage réalisé par Didier Kaminka, “Les cigognes n'en font qu'à leur tête”. 

Ainsi, à partir des années 90, consciente d’avoir fait le tour concernant son métier d’actrice, elle s’est lancée dans une toute nouvelle aventure : l’écriture. Elle écrit notamment des contes pour enfants et le succès est toujours au rendez-vous. 

Annonces

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, dans le monde entier, celle qui a reçu le césar d’honneur en 2007 pour l’ensemble de sa carrière aurait vendu plus de 15 millions d’exemplaires de ses œuvres. Fière de son parcours, elle avait expliqué dans les colonnes du Parisien : 

"Lire, écrire et adapter tous ces récits est devenu ma seconde carrière, et je m'y sens bien. Pourtant, j'ai encore souvent le sentiment que bien des parents déconsidèrent toujours ce genre de littérature jeunesse, comme si elle en excluait tout enjeu artistique".

Et sa renommée est d’ordre national puisqu’ à travers le pays, plusieurs écoles maternelles sont baptisées à son nom.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces