Célébrités

08 novembre 2021

Karine Le Marchand "sous la barre des 50 kg pour 1m77" , témoin de fêtes chez des "vieux dégueulasses"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Animatrice dont le talent n'est plus à démontrer, Karine le Marchand a présenté de nombreuses émissions télévisées, une carrière dans laquelle elle s'épanouit pleinement après avoir été victime d'anorexie à l'époque où elle faisait du mannequinat.

Karine le Marchand est une figure incontournable du paysage médiatique français. À 53 ans, la belle brune a une carrière bien remplie derrière elle. Lorsqu'elle n'est pas sur les plateaux, elle consacre l'essentiel de son temps à sa vie de famille.

Si de nos jours, elle a trouvé le bonheur dans son travail et auprès des siens, elle a toutefois connu des moments très difficiles comme la perte de son père qu'elle avait à peine connue, sans compter ses problèmes d'anorexie. Retour sur le terrible combat de Karine le Marchand.

Chargement...
Chargement...

Annonces

MORT À CAUSE DU SIDA

Née le 16 août 1968 sous le nom de Karine Mfayokurera, Karine Le Marchand est issue d'une relation entre une Française et un Burundais. Elle n’a pas eu une enfance facile. En effet, la jeune Karine n'avait qu'un an et demi, lorsque son père avait quitté la maison familiale.

Chargement...

Annonces

Entourée de sa sœur, Agnès et de sa grand-mère maternelle, Karine Marchand est élevée par sa mère qui est secrétaire de direction. Bonne élève, elle obtient son bac de français à Nancy, à l'âge de 18 ans. Par la suite, elle s'inscrit en terminale D à Paris.

Son travail pour TV5 Monde lui avait permis de revoir son père, des années après leur séparation. En effet, au cours d'un reportage au Burundi, le pays de son père, elle avait pu reprendre contact avec ce dernier. Malheureusement, ces retrouvailles n'avaient été que de courte durée. Deux ans après avoir repris contact, le père de Karine le Marchand mourrait à cause du Sida.

L'ORIGINE DE SON PSEUDONYME

Chargement...

Annonces

En arrivant à Paris, Karine le Marchand, qui savait jouer de la harpe et de la flûte traversière, n'avait qu'un rêve, devenir chanteuse. Pourtant, elle renoncera à ce rêve au profit du mannequinat. Il faut dire que du haut de ses 1,74 m, Karine le Marchand avait tout pour exceller dans ce milieu.

Elle renoncera également à cette carrière qui lui tend les bras pour intégrer la télévision. C'est d'ailleurs dans les studios de RMC que la jeune femme décidera de porter le pseudonyme de Marchand, un choix qui ne s'était pas fait au hasard.

 En effet, tandis que, peu avant son entrée sur le plateau de "Midi Pile", le directeur des programmes lui demandait de choisir un nom plus adapté à la télévision, la jeune femme avait porté son choix sur le nom de son compagnon de l'époque.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

"ENFANT ULTRA DÉSIRÉ"

En dehors de son enfance difficile, la vie n'a pas vraiment fait de cadeau à Karine le Marchand. En effet, devenue adulte, elle avait essayé d'être mère mais, cela n'avait pas été facile pour elle. Elle avait même pensé qu'elle était stérile. Sa quête de maternité l'avait amené à se faire opérer.

De traitements en traitements, elle avait fini par tomber enceinte à l'âge de 34 ans. Le miracle tant attendu avait enfin eu lieu. En 2003, Karine Le Marchand avait donné naissance à la petite Alya.

Il arrive parfois qu'un grand bonheur s'accompagne d'un événement moins festif, c'est ainsi que peu après la naissance de sa fille, l'animatrice de "L'amour est dans le pré" s'était séparée de son petit-ami.

Chargement...

Annonces

C'est donc toute seule qu'elle avait élevé cette enfant qu'elle avait tant désiré. Ensemble, mère et fille entretiennent une relation très fusionnelle. Et même si ce n'était pas le vœu de Karine Le Marchand au départ, elle se dit extrêmement heureuse de ce lien unique les lie.

“VIEILLARDS DÉGOÛTANTS”

Avant la télévision, Karine Le Marchand a eu une autre vie, une autre carrière professionnelle, celle de mannequin. Après qu'elle eut quitté sa Lorraine natale, elle s'était installé à Paris où elle s'était inscrite à l'agence Elite.

Chargement...

Annonces

Dans cette maison prestigieuse de top mode, elle avait collaboré avec des grands noms de la mode et avait aussi fait la rencontre de Gérard Marie, l''ancien patron d'Elite Model Management Europe.

Ce dernier avait été au cœur d'un scandale. En effet, plusieurs mannequins l'avaient accusé de viol et d'agressions sexuelles. Interrogée sur son vécu au sein de l'agence de mannequins, l'animatrice a évoqué l'ambiance qui y régnait à l'époque.

"La seule chose dont je me souviens, c'est qu'il y avait à l'époque, de belles soirées organisées par des vieillards dégoûtants, c'était malsain, mais consenti",

Chargement...

Annonces

SA LUTTE CONTRE L'ANOREXIE

La carrière de mannequin de Karine Le Marchand n'a pas été épanouissante pour elle. Et pour cause, l'animatrice y avait développé beaucoup de complexes. Tout d'abord, il y avait ses origines. Débarquant de sa région natale, elle avait eu l'impression d'être une pièce rapportée, de ne pas êre à sa place.

 "Je ne suis restée qu'un an dans l'agence, je n'y avais pas d'amies, je débarquais de ma province, je n'avais pas les codes, je me sentais très plouc",

Chargement...

Annonces

a-t-elle rapporté dans une interview. Le sentiment de solitude n'était pas le seul handicap dans ce métier pour la jolie brune. En voulant correspondre aux normes et standards du métier elle s'était fait beaucoup de mal.

"Quand j'ai commencé, on m'a dit que j'avais trop de hanches. Je me suis mise à faire du sport, je ne mangeais quasi plus",

a-t-elle commencé avant de poursuivre expliquant comment ces régimes qu'elle s'imposait l'avait atteint :

"Je suis passée sous la barre des 50 kilos pour 1,77 mètre. En fait, dans la vie je suis tout ou rien. Pour tout. Et dans l'hyper contrôle."

Chargement...

Annonces

Depuis cette période fort peu glorieuse, la maman d'Alya a dû se battre pour apprendre à contrôler son anorexie. Grâce à son mental et à sa force de caractère, elle a réussi à s'en sortir. Désormais, la quinquagénaire met un accent particulier à vivre sainement et à manger de manière équilibrer.

Chargement...

Annonces

Eu égard à son passé, l'animatrice se sent toujours concerné lorsqu'il s'agit de troubles alimentaires. En décembre 2020, dans son émission "Opération Renaissance", elle avait mis en avant dix personnes souffrant d'obésité morbide, ainsi que leur combat pour retrouver un corps normal grâce à la chirurgie, une émission qui n'avait pas reçu un accueil favorable auprès du public.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces