Un couple qui se dispute lors d'une nuit d'hiver dans les bois entend un bébé pleurer sous un arbre : histoire du jour

Nkongo Odile Carine
26 déc. 2021
18:25
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un couple sans enfant qui pleure la perte de son fils unique faisait une longue promenade dans la neige, et a ainsi fait une incroyable découverte qui a changé leur vie.

Annonces

Il est difficile de dire où commencent certaines histoires, surtout celle-ci. Cependant, il serait possible de dire que le début de ce récit, est la fin d'une autre. Mais on ne peut pas vraiment situer les faits, alors il faut commencer ici : Une femme est descendue d'un bus dans une petite ville de l'Omaha.

Elle est descendue lourdement, soutenant son ventre lourd d'une main. L'un des passagers s'est avancé pour lui donner un coup de main, mais elle n'en a pas voulu. "Lâchez-moi !", a-t-elle grogné, "Je ne suis pas une infirme !". En effet, elle ne l'était pas, mais si l'on en croit le chauffeur de bus, elle était enceinte d'environ neuf,mois et proche de son terme.

Dans l'ombre de cet épicéa gisait un minuscule nouveau-né | Source : Shutterstock

Annonces

La femme est donc descendue du bus dans une petite ville de l'Omaha, et c’était la fin de l'hiver. Enceinte, elle n'avait d'autres bagages qu'un sac à dos vert délavé, qu'elle traînait par ses bretelles. Le passager qui avait essayé de l'aider plus tôt lui a dit : "Écoutez, il y a un hôpital à deux rues d'ici...".

Mais elle a détourné la tête, et a commencé à marcher. Il s'est avéré qu'elle s'est retrouvée dans cet hôpital plus tard dans la soirée, en train de se débattre et de crier, le visage tuméfié par l'effort.

Les infirmières ont gloussé et roucoulé lorsqu'elle a accouché d'un petit garçon, mais elle a juste détourné le visage d'un air maussade. "Quand pourrai-je sortir d'ici ?", a-t-elle demandé. On lui a dit que le médecin passera dans quelques heures pour les voir, elle et le bébé, et qu'en attendant, elle devait se reposer.

Annonces

Elle s'est donc tournée sur le côté, et a fait semblant de s'endormir. Mais dès que le bruit s'est calmé dans la petite salle, elle s'est levée, rapide comme un chat. Elle a poussé ses vêtements dans le sac à dos, et avec, tout ce qu'elle a pu voler dans la chambre.

Une étrangère enceinte est arrivée en ville | Source : Pexels

Annonces

Elle a hésité devant le bébé qui dormait dans le berceau en plexiglas, à côté de son lit. Puis elle l’a pris dans ses bras, et l'a enveloppé rudement dans une des couvertures de son lit, avant de pousser la porte. La voie était libre, et en une seconde elle était partie.

Une fois dans la rue, elle a ralenti. La femme a regardé le bébé dans ses bras, et a dit. "Je n'ai pas besoin de ça...". Pourtant, elle est passée devant le poste de police de la ville et les pompiers, et a pris la route pour sortir de la ville.

Malgré tout ce qu'elle avait vécu, elle marchait vite, et elle a très vite dépassé les dernières maisons de ville faiblement éclairées. C'est ainsi qu'elle est entrée dans la forêt, et s'est arrêtée. Elle a fait tomber le sac à dos, et est restée debout un moment, hésitante.

Annonces

Elle a tenu le bébé endormi et l'a regardé. Ce qu'elle a ressenti et pourquoi elle a fait ce qu'elle a fait, fait partie d'une autre histoire. Ce qui nous importe, c'est qu'elle a dit d'une voix qui n'était pas sans douceur, "Tu dors maintenant, petit, ça ne fera pas mal, pas comme la vie fait mal."

The woman pretended to be asleep so she could escape | Source: Pexels

Annonces

Elle a soigneusement placé le bébé à l'ombre de la lune bleutée d'un grand sapin, puis a tourné le dos et s'est éloignée, quittant cette histoire pour une autre. Le bébé est resté allongé là, enveloppé dans cette couverture, sans savoir qu'il avait été abandonné.

Peut-être que s'il l'avait su, il se serait réveillé, aurait crié, aurait supplié qu'on le sauve. Qui sait ? C'était si calme dans ces bois, et si paisible. Seul un hibou a volé autour de l'arbre sur des ailes chuchotantes, pour enquêter.

L'amour guérit les blessures les plus profondes.

Mais non loin de là, à portée des cris, une autre partie d'une autre histoire touchait à sa fin. Un homme et une femme faisaient la chose la plus difficile que toute personne née avec un cœur puisse faire : dire au revoir à un enfant.

Annonces

John et Fallon Sorenson étaient mariés depuis dix ans, et leur plus grand rêve avait été d'avoir un bébé. Ils ont été ravis lorsque Fallon est tombée enceinte, et qu'ils ont accueilli un adorable petit garçon qu'ils ont appelé Ryan.

La femme a pris le bébé avec elle | Source : Unsplash

Annonces

Bien sûr, Ryan était parfait, comme tous les autres bébés du monde, et ses parents l'adoraient. Il a grandi si vite ! Ce que ses parents et les médecins ne savaient pas, et ne pouvaient pas savoir, c'est que quelque chose d'autre grandissait tout aussi vite.

Une petite veine dans le cerveau de Ryan gonflait et grandissait comme un ballon, et puis un jour, le ballon a éclaté. Juste comme ça, Ryan n'était plus là. Il n'avait que deux ans.

Fallon et John étaient sous le choc. Comment leur bébé pouvait-il courir le long de la plage à un moment donné, et disparaître l'instant d'après ? "Quel genre de Dieu laisse cela se produire ?", n’arrêtait de crier Fallon.

Annonces

Et bien sûr, personne ne lui répondait, parce que personne ne savait. Après un certain temps, Fallon a cessé de crier, mais John pensait que c'était encore pire parce qu'elle restait assise là, sans bouger, sans parler.

Fallon et son mari pleuraient la mort de leur fils | Source : Unsplash

Annonces

Puis Fallon a commencé à marcher. Elle mettait un manteau et des chaussures, et disparaissait dans les bois pendant des heures et des heures. Elle revenait toujours, mais John savait combien il est facile de se perdre, et combien c'était dangereux.

Cette nuit-là, John regardait la télévision, quand Fallon s'est soudainement levée et a mis son manteau. "Hun", a demandé John. "Où vas-tu ?" Mais Fallon n'a pas répondu, alors John a pris son propre manteau et son téléphone portable et l'a suivie dehors.

En quelques minutes, Fallon n'était déjà plus qu'une tache dans le clair de lune. Alors John courut pour la rattraper. "Fallon !", a-t-il crié, "Il faut que cela cesse !" Il l'a retournée et l'a regardée en face.

Annonces

"Ryan est mort, mais je suis en vie, et tu es en vie", a dit John avec colère. "Arrête cela une fois pour toutes !" Mais Fallon ne l'écoutait pas du tout. Elle avait la tête inclinée et fronçait les sourcils.

Fallon marchait dans la neige quand elle a entendu un bébé pleurer | Source : Unsplash

Annonces

"Il y a un bébé...", a-t-elle dit.

"Tu imagines des choses !", a crié John qui était déjà vraiment en colère, "IL N'Y A PAS DE BÉBÉ ICI !" Et c'est alors que le son distinctif et unique d'un bébé pleurant a rempli la nuit.

Fallon repoussa John et commença à courir. Très vite, elle s’est retrouvée à genoux à l'ombre du sapin, avec le bébé dans ses bras. "John", a-t-elle crié. "Appelle une ambulance, il a tellement froid ! Vite, il faut le sauver. Dieu nous l'a envoyé."

Hébété, John a appelé une ambulance et, en peu de temps, le bébé était sain et sauf, au chaud et nourri au lait maternisé dans l'unité néonatale de l'hôpital. Les autorités ont essayé de retrouver la mère du bébé, mais en vain.

Annonces

Ils ont finalement accédé à la demande des Sorenson, et Fallon et John l'ont adopté. Ils l'ont appelé Thomas. Fallon croyait toujours que Dieu a guidé Thomas dans leur vie, et nous pensons le croire aussi. 

John et Fallon ont adopté le petit Thomas | Source : Pexels

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Chaque enfant mérite d'être désiré et aimé. Par chance, la vie ou son ange gardien ont mis des parents aimants sur le chemin de Thomas.
  • L'amour guérit les blessures les plus profondes. Même si personne ne pouvait prendre la place de leur fils, les Sorenson ont trouvé la guérison en aimant le petit Thomas, qui avait besoin d'eux.

Découvrez maintenant l'histoire de cette qui détestait l'enfant auquel elle a donné naissance.

Adrienne ne voulait pas du tout élever un bébé. | Source : Shutterstock

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces