Le Grand Jojo est décédé à 85 ans : l'auteur de l'hymne du LOSC nous a quitté après une longue maladie

Cathya Harena Raoelina
01 déc. 2021
16:49
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le monde de la musique est en deuil. L’auteur de l’hymne du LOSC a rendu son dernier souffle dans la nuit du mardi 30 novembre 2021, après avoir lutté contre une longue maladie. Il avait 85 ans.

Annonces

Jules Jean Vanobbergen, plus connu sous le nom de scène de “Le Grand Jojo”, était l’un des artistes les plus emblématiques de tous les temps. Il a notamment marqué toute une génération grâce à ses tubes à succès tels que “E Viva Mexico”, “On a soif” ou encore “La petite bête bon Dieu”, faisant de lui le Roi de l’ambiance.

Malheureusement, il s’en est allé, laissant derrière lui une belle carrière, mais également des proches ainsi que ses nombreux fans. Toutefois, sa musique restera gravée à jamais dans nos cœurs.

Annonces

“Son souvenir restera grâce à ses chansons”

“Le Grand Jojo, 85 ans, nous a quittés paisiblement ce mercredi 1er décembre 2021 des suites d’une longue maladie",

a annoncé Cyril Forthomme dans un communiqué. Et ce, sans dévoiler davantage sur la maladie qui a emporté le chanteur.

Quoi qu’il en soit, le moins que l’on puisse dire, c’est que celui qui se décrivait lui-même comme “un vieux crocodile de la musique” n’avait profité que de quelques mois de sa retraite avant de disparaître. Et ce, après une longue et belle carrière musicale.

Icône de la chanson belge, Le Grand Jojo aussi surnommé Lange Jojo aimait la musique depuis tout petit. Il a effectué sa toute première prestation en public au Derby, un bistrot de Koekelberg, à l’âge de 3 ans. À l’époque, le jeune garçon chantait “J’attendrai” de Rina Ketty.

Annonces

Plus tard, soit à la fin des années 60, il a alors décidé d’entamer une carrière de chanteur. À l’époque, il montrait déjà sa personnalité en écrivant des chansons festives.

Très vite, l’homme à moustache a connu un grand succès dans le domaine, grâce à ses nombreux tubes qui ont notamment fait danser le public. D’ailleurs, parmi ses premiers morceaux figurent encore “Le Tango du Congo”, suivi ensuite par “On a soif” et “Jules César” ainsi que beaucoup d’autres.

Annonces

Sinon, le chanteur a bien profité de sa notoriété en se faisant également des amis, à l’instar de Claude Barzotti ou encore de Lou Depryck qui était devenu son producteur.

Le Grand JoJo. | Photo : Facebook / Le grand JoJo

Annonces

Force est de constater que, pendant des années, Jules Jean Vanobbergen entamait une carrière bien remplie.

D’ailleurs, ses Best of, sortis en 2012, nous offrent un regard sur l'ensemble de sa carrière. Tout simplement pour dire que, même si Le Grand Jojo a passé l’arme à gauche, son souvenir sera gravé à jamais dans le cœur de ses fans grâce à ses tubes qui continueront à être diffusés pour apporter de la bonne humeur, pour chanter, mais aussi pour danser.

Le Gand JoJo. | Photo : Getty Images

Annonces

UN SUCCÈS MONDIAL

Force est de constater que le titre qui a le plus marqué l’icône de la chanson populaire est “E Viva Mexico”. Ce morceau est notamment sorti en 1998 à l’occasion de l’épopée des Diables Rouges pendant la Coupe du monde au Mexique.

Ainsi, il est devenu un hymne sportif repris dans 45 pays à l’époque. D’ailleurs, le public a aussi pu entendre le tube lors de la chute du Mur de Berlin, mais également dans des films avec Gene Hackman ou Clint Eastwood. 

Notons que “E Viva Mexico” n’était pas la seule chanson du défunt consacrée au foot. En effet, après celle-ci, Le Grand Jojo avait également interprété un hymne du LOSC. Malgré sa gloire musicale, l’artiste était très claire en 2020, qu’à l’Euro de cette année-là, il n’allait pas sortir un hymne pour les Diables rouges.

Annonces

Le Gand JoJo. | Photo : Getty Images

"(...) Si je suis les matches de l’Euro à la télé ? Oui. Mais de là à venir avec une nouvelle chanson, certainement pas(...)”,

Annonces

Quoi qu’il en soit, ce que Jules Jean Vanobbergen avait fait dans sa carrière lui avait valu des récompenses comme la nomination du Chevalier de l’ordre dans Léopold en 1998.

“Le temps est venu pour moi de m’arrêter”

Chanteur depuis les années 60, c’était au mois de juin 2021, soit la veille de son 85ème anniversaire que l’interprète de la chanson “Le Tango du Congo” avait annoncé sa retraite en tant que chanteur.

Annonces

Le Gand JoJo. | Photo : Getty Images

Interviewé par RTL Belgique, le célèbre chanteur avait notamment expliqué la raison pour laquelle il avait pris cette décision.

Annonces

“Je veux sortir par la grande porte. Je ne veux pas que les gens me voient sur scène avec le quart d'énergie que j'avais avant. Mes batteries sont plates, je n'ai plus le punch que j'avais avant. J'ai arrêté toutes mes activités physiques",

Il a également ajouté : 

“C’est terminé ! Je n’ai plus envie de faire de la scène. J’ai annulé tous les concerts qui étaient prévus. Je prends ma retraite, la chanson c’est fini”.

Le Gand JoJo. | Photo : Getty Images

Annonces

Cependant, quelques années avant sa retraite, l’interprète du titre “On a soif” avait fait plaisir à ses nombreux fans à l’occasion de son dernier “concert”.

Cette année-là, il avait notamment ouvert les portes de son musée personnel situé à son domicile de Grand Bigard.

Par ailleurs, le chanteur avait également prévu d’être en concert à Anderlecht, à l’initiative du Rotary Club, le 5 décembre. Mais qui aurait cru qu’il allait partir un peu plus tôt.

Pourtant, cet événement présenté par Gérald Watelet aurait tous ses bénéfices, y compris la rémunération de l’artiste, versée au profit des enfants handicapés des CREB2. 

Annonces

Le Grand JoJo. | Photo : Getty Images

“On n’en fait plus tellement, de concerts caritatifs(…) Mais les enfants ont toujours été ma petite corde sensible(...)”,

Annonces

D’ailleurs, de son vivant, l’icône de la musique populaire avait des petits protégés, dont l’un d’entre eux, en fauteuil roulante, se retrouvait en première ligne devant la scène, à chaque fois qu'il faisait un concert.

Cela va sans dire que le chanteur belge avait un grand cœur et était un homme bienveillant.

Toutes nos condoléances à la famille et aux proches du défunt artiste.

Pour lire davantage d’articles, Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Annonces