Shutterstock
La source: Shutterstock

Un millionnaire se moque d'une pauvre femme avec trois enfants sur un vol en classe affaires jusqu'à ce que le pilote l'interrompe - Histoire du jour

Sedera Raliniainjanahary
05 mars 2022
08:30
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un millionnaire juge une mère de trois enfants et lui reproche de voyager en classe affaires, mais lorsque le pilote annonce leur arrivée avec une annonce spéciale pour la femme, il a cessé de se plaindre.

Annonces

"Ugh ! Vous ne pouvez pas être sérieux ! Vous allez vraiment la faire s'asseoir ici ? ! Mademoiselle, vous feriez mieux de faire quelque chose !", a grommelé Louis Newman en remarquant une mère de trois enfants s'approcher de son siège avec une hôtesse.

"Je suis désolée, monsieur", a répondu doucement l'hôtesse de l'air en lui montrant les billets. "Ces sièges ont été attribués à Mme Debbie Brown et à ses enfants, et nous ne pouvons rien y faire. Je vous demande de bien vouloir coopérer."

Louis ne voulait pas que Debbie et ses enfants s'assoient à côté de lui | Photo : Shutterstock

Annonces

"Vous ne comprenez pas, Mlle ! J'ai une réunion cruciale avec des investisseurs étrangers. Ses enfants vont continuer à bavarder et à faire du bruit, et je ne peux pas me permettre de perdre ce marché !"

"Sir...." L'hôtesse de l'air venait de commencer à parler quand Debbie l'a interrompue. "Ce n'est pas grave. Je peux m'asseoir ailleurs si les autres passagers sont prêts à échanger leurs sièges avec mes enfants et moi. Ce n'est pas un problème pour moi."

"Pas du tout, madame !", a répliqué l'hôtesse. "Votre place est ici parce que vous l'avez payé, et vous avez le droit d'être ici ! Cela ne fait aucune différence que quelqu'un le veuille ou non, et monsieur," elle s’est tournée vers Louis, "j'apprécierais que vous soyez patient jusqu'à la fin du vol."

Annonces

L'homme d'affaires millionnaire Louis Newman n'a pas apprécié que l'hôtesse de l'air ait refusé sa demande. Mais ce qui l'irritait encore plus, c'est qu'il était obligé de s'asseoir à côté d'une femme qui semblait ne pas appartenir à la classe affaires, portant les vêtements les moins chers du vol.

Il a mis ses AirPods pour éviter toute conversation avec la femme et a détourné le visage alors qu'elle s'asseyait à côté de lui, après avoir aidé ses enfants à s'asseoir sur leur siège.

Louis jugeait Debbie pour ses vêtements simples | Photo : Pexels

Annonces

La procédure d'embarquement était presque terminée, les passagers se sont installés à leur place et l'avion a décollé. C'était la première fois que Debbie et ses enfants voyageaient en classe affaires, et lorsque l’avion a décollé, les enfants ont commencé à gazouiller de joie. "Maman !", s'écria sa fille Stacey. "Regarde, on vole enfin ! Yay !" 

Certains passagers de l'avion se sont retournés pour regarder Stacey et ont souri en voyant son innocence, mais Louis avait une expression méprisante sur le visage. "Ecoutez", a-t-il dit en faisant face à Debbie. "Pourriez-vous demander à vos enfants de se taire ? Parce que j'ai raté mon vol précédent, je rejoins une réunion d'ici. Je ne veux pas être perturbé."

Annonces

"Je suis désolée", a répondu poliment Debbie en faisant signe aux enfants de se taire. La réunion de Louis a duré presque tout le vol, et au fur et à mesure qu'il parlait, Debbie a réalisé qu'il était un homme d'affaires qui travaillait principalement dans l'industrie des tissus, car elle pouvait voir qu'il mentionnait fréquemment les tissus et qu'il avait un manuel avec des dessins.

Lorsque la réunion de Louis s'est terminée, Debbie s'est approchée de lui et lui a demandé : " Cela vous dérange si je vous pose une question ? ".

Louis n'avait pas envie de lui parler, mais comme sa réunion s'était bien passée et que les investisseurs avaient accepté l'affaire, il était plutôt content et laissa tomber son arrogance. "Umm...Oui, bien sûr, allez-y."

Annonces

Louis était millionnaire | Photo : Pexels

"J'ai remarqué que vous aviez un manuel avec des échantillons de tissus et des dessins. Vous travaillez dans l'industrie du vêtement ?"

Annonces

"Uhhh...oui, on peut dire ça. Je possède une entreprise de vêtements à New York. Nous venons de conclure une affaire. Je n'avais pas vraiment espéré que ça marcherait, mais ça a marché."

"Oh, c'est bien. Félicitations ! En fait, je dirige une petite boutique au Texas. C'est plutôt une affaire de famille. Elle a été lancée par mes beaux-parents à New York. Nous avons récemment ouvert une unité au Texas. J'ai été vraiment impressionné par les modèles que vous avez présentés."

Louis lui a lancé un rire sarcastique. "Merci, madame ! Mais les créations de mon entreprise ne ressemblent pas à celles d'une boutique locale ou familiale ; nous engageons les meilleurs designers, et nous venons de conclure un accord avec la meilleure entreprise de design du monde ! UNE BOUTIQUE, SÉRIEUSEMENT ? !", il a marmonné assez fort tout en souriant pour se moquer de Debbie.

Annonces

Debbie possédait une petite boutique au Texas | Photo : Pexels

"Oh, bien", Debbie s’est sentie humiliée par son commentaire, mais elle a gardé son calme. "Je - je comprends. Ça doit être quelque chose de vraiment énorme pour vous." 

Annonces

"Quelque chose d'énorme ?" Louis a souri en secouant la tête. "Une pauvre femme comme vous ne comprendrait jamais ce que cela signifie, mais c'était une affaire d'un million de dollars ! Laissez-moi vous reposer la question ", a-t-il dit après avoir fait une courte pause. "Je veux dire, j'ai vu vos billets et tout. Je sais que vous voyagez en classe affaires avec nous, mais croyez-moi, vous n'avez pas l'air de quelqu'un qui mérite d'être ici ! Peut-être que la prochaine fois, essayez la classe économique et cherchez des gens qui possèdent des boutiques comme vous ?"

Debbie commença alors à perdre patience. "Ecoutez, monsieur", a-t-elle dit sévèrement. "Je comprends, c'est la première fois que je voyage en classe affaires, et j'ai eu du mal à comprendre le processus d'enregistrement et tout le reste, mais vous ne pensez pas que vous allez trop vite ? Mon mari est sur le vol avec nous, mais..."

Annonces

Avant que Debbie ait pu finir sa phrase, une annonce dans l'intercom a signalé leur arrivée à JFK. Cependant, au lieu d'éteindre l'intercom après son annonce, le pilote, le capitaine Tyler Brown, avait encore quelque chose à dire.

Le pilote a poursuivi l'annonce | Photo : Pexels

Annonces

"Je voudrais également remercier tous les passagers de ce vol, en particulier ma femme Debbie Brown, qui voyage avec nous aujourd'hui. Debbie, chérie, je ne peux pas te dire à quel point ton soutien compte pour moi."

Le cœur de Louis a fait un bond et son visage a rougi d'embarras quand il a réalisé que le mari de Debbie était un pilote sur le vol.

"C'est la première fois que je prends un vol en classe A et j'étais nerveux. Merci à ma femme, qui m'a assuré que tout irait bien et a décidé de m'accompagner malgré sa peur de l'avion afin de me rassurer. Aujourd'hui, c'est mon premier jour de retour au travail après une longue période de chômage. Ma femme et moi n'avons jamais eu la vie facile, et nous avons connu beaucoup de difficultés dans notre vie, mais je n'ai jamais entendu Debbie se plaindre de sa situation. Alors, en ce jour, qui se trouve aussi être le jour de notre première rencontre, ce que je crois que ma femme a oublié, j'aimerais lui faire une nouvelle demande en mariage sur ce vol. DEBBIE, JE T'AIME, CHÉRIE !"

Annonces

Tyler a de nouveau demandé Debbie en mariage | Photo : Pexels

Tyler a rompu le protocole et est sorti de la cabine du pilote à ce moment-là, demandant Debbie en mariage avec une bague. "Veux-tu passer le reste de ta vie avec moi à nouveau, Mme Debbie Brown ?"

Annonces

Tous les passagers de l’avion ont tourné la tête pour regarder Debbie et ses trois enfants qui semblent être la plus belle famille qui soit. Alors que Debbie a acquiescé, les yeux remplis de larmes, les passagers applaudissaient tous, mais Louis est resté là, perplexe et embarrassé. Mais Debbie n'allait pas le laisser s'en tirer comme ça. Elle s'est approchée de Louis avant de sortir de l'avion et lui a dit : "Un homme matérialiste comme vous, qui ne pense qu'à l'argent, ne comprendrait jamais ce que l'on ressent lorsqu'on est entouré d'un être cher. Et oui, mon mari et moi vivons une vie humble, mais nous en sommes très fiers !".

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

Annonces
  • Ne jamais juger un livre par sa couverture. Louis a jugé Debbie juste parce qu'elle ne portait pas de vêtements chers comme lui. Ce n'était pas bien de sa part de faire ça.
  • Le véritable amour existe toujours. Tyler et Debbie s'adoraient. Leur abnégation l'un pour l'autre et le cadeau surprise de Tyler pour elle en sont de beaux exemples.

Lire aussi : Il se moque d’une femme qui ne peut pas s’offrir de robe : histoire

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

Cette histoire nous a été envoyée par un abonné. Tous les noms ont été changés pour protéger son identité et assurer son intimité. Si vous souhaitez partager votre histoire avec nous, veuillez nous envoyer un mail à info@amomama.com