Facebook.com/Love What Matters
La source: Facebook.com/Love What Matters

Une adolescente donne son bébé à l'adoption et reçoit une lettre 18 ans plus tard : "Je suis votre fille, est-ce qu'on peut se rencontrer ?"

Nkongo Odile Carine
07 avr. 2022
16:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Amy était trop jeune pour s'occuper d'un bébé, et n'avait pas d’autre choix que celui d'abandonner sa fille à une adoption fermée. Elle se sentait triste de savoir qu'elle ne reverrait probablement jamais son bébé. Mais 18 ans plus tard, cela a changé lorsqu'elle a reçu une lettre.

Annonces

En 1995, Amy Erickson n'avait que 17 ans, lorsqu'elle a abandonné son bébé à une adoption fermée. C’était une décision particulièrement difficile à prendre, mais à ce moment-là, c’était sa seule solution. 

La nouvelle mère avait passé les mois précédents à se sentir en conflit et confuse, quant à ce que l'avenir lui réservait, s’il s'avérait qu’elle était bien enceinte.

[Gauche] Amy Erickson tenant sa fille dans ses bras après l'accouchement ; [À droite] Amy Erickson et sa fille souriant dans un selfie. | Source : facebook.com/Aime ce qui compte

Annonces

Après des semaines, Amy s'est finalement rendue dans un centre, et a été prise en charge par un conseiller. Ce dernier lui a ainsi confirmé ce qu’elle redoutait, soit, elle était enceinte de 11 semaines.

La jeune femme a ensuite informé ses parents et son petit ami, mais elle savait que les semaines qui l'attendaient seraient difficiles.

Amy, qui était encore au collège à l'époque, a essayé de vivre sa vie comme elle l'avait fait avant la grossesse. Elle est alors allée en classe et a travaillé à plein temps pour s'occuper. Cependant, elle a dû faire face à des nausées matinales et à sa nouvelle routine difficile, causée par des regards.

Annonces
Annonces

Au départ, son petit ami a abordé le sujet du mariage, mais en réalité, ils étaient trop jeunes pour devenir parents, et l'idée d'avoir et de s'occuper d'un bébé les terrifiait tous les deux.

Se promener avec son ventre qui grandissait de plus en plus rendait Amy honteuse aux yeux des autres, qui la regardaient de travers

On lui a également dit de cacher son ventre à l'église, et interdit de participer à des activités avec son groupe d'âge.

Annonces

L'assurance des parents d'Amy ne pouvait pas couvrir une grossesse à charge. À cause de cela, elle a donc dû endurer un traitement horrible et embarrassant de la part des médecins et des infirmières. Même si ses parents et son petit ami la soutenaient, Amy se sentait triste et seule face à sa situation.

Alors que la date de son accouchement approchait, de nombreuses personnes, dont ses parents et son pasteur, lui ont conseillé d'envisager de donner son bébé à l’adoption. Mais Amy était catégorique sur le fait qu'elle ne le ferait pas.

Annonces

ABANDONNER SON BÉBÉ À L'ADOPTION

Après environ six mois de grossesse, elle a réalisé que l'idée de s'occuper du bébé n'était pas quelque chose qu'elle pouvait faire. Alors Amy a contacté une agence d'adoption, et a décidé qu'elle allait abandonner sa petite fille.

Elle a trouvé du réconfort dans l'idée qu'elle laissait partir son poupon à une famille qui en avait désespérément besoin, et qu'ils aimeraient et prendraient soin de lui. Amy pouvait également voir son avenir plus clairement, si elle n'avait pas à se soucier d'un tout-petit.

En avril 1995, après 20 heures de travail, Amy a donné naissance à une petite fille. Pendant les deux jours suivants, la nouvelle maman avait essayé de passer le plus de temps possible avec son bébé, avant que l'agence ne l'enlève.

Annonces
Annonces

Cependant, elle a fini par céder à ses droits parentaux et a tristement vu son bébé s'éloigner d'elle. Elle a ensuite passé les deux semaines suivantes avec le cœur brisé.

L'adoption fermée ne signifiait aucun contact entre elle et l'enfant,à part quelques photos et lettres jusqu'à ce que la fille ait un an. 

Pendant les 18 années suivantes, Amy est allée à l'université, s'est mariée deux fois et a eu quatre autres enfants. Elle a essayé de ne pas penser à sa petite fille pendant tout ce temps, mais le vide qu'elle ressentait n'a jamais disparu. Elle ne pensait pas revoir son enfant, jusqu'à ce qu'une lettre vienne tout chambouler.

Annonces
Annonces

MÈRE ET FILLE RÉUNIES

La fille d'Amy était à quelques jours de son 18e anniversaire, lorsqu'elle a envoyé une lettre à sa mère biologique et a demandé à la rencontrer. Quatre mois plus tard, Amy a conduit pendant cinq heures afin de voir sa fille adulte, pour la première fois. Elle a expliqué que l'expérience était terrifiante mais incroyable.

Elles ont passé le week-end à parler et à rire, et Amy a réalisé à quel point sa fille lui ressemblait. Triste de ne pas avoir été présente aux côtés de sa fille pendant toutes ces années et de la voir grandir, elle était tout de même reconnaissante envers les parents adoptifs de celle-ci. 

Annonces

Après cette semaine, elles ont continué à communiquer et Amy a même emmené ses enfants rencontrer leur sœur. Mais au fur et à mesure que les choses se sont calmées, elle a eu du mal à avancer. Amy ressentait une profonde tristesse qu'elle ne savait pas comment contrôler.

Annonces

Elle a décidé de trouver des options de soutien, et une recherche sur Google l'a amenée à une organisation appelée Tied at the Heart. Ceux-ci organisaient des retraites de week-end, pour les mères biologiques se trouvant dans des situations similaires.

La femme a assisté à leur retraite où elle a rencontré environ 20 mères qui avaient également une expérience de l'adoption, et même si leurs expériences étaient toutes différentes, elles savaient ce qu'Amy ressentait.

Le fait de savoir qu'elle n'était pas seule et que ses sentiments étaient fondés, a tellement soulagé Amy et lui a donné l’opportunité de guérir de sa tristesse. Depuis, elle a trouvé la paix suite à son expérience de l'adoption, grâce à la possibilité de partager ses connaissances avec d'autres femmes dans la même situation qu'elle.

Lire aussi : 20 ans après avoir donné son fils nouveau-né en adoption, une femme reçoit un courriel de son père adoptif 

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces