logo
Un sans-abri | Source : Shutterstock
Un sans-abri | Source : Shutterstock

Un sans-abri aide une vieille dame à porter ses courses à la maison, le lendemain il apprend que le propriétaire du magasin le recherche - Histoire du jour

Jacques Ronny
29 sept. 2023
14:00

Un sans-abri affamé a vu une femme âgée se débattre pour porter ses lourds sacs d'épicerie. Il l'a aidée et les a portés jusqu'à sa maison. Le lendemain, les hommes du propriétaire de l'épicerie l'ont attrapé par sa chemise et l'ont ramené au magasin après que la femme a trouvé dans son sac quelque chose qu'elle n'avait jamais acheté.

Annonces

On dit qu'il y a de la lumière au bout du tunnel, mais pour certains, c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est le cas d'Alfred Tyler, charpentier installé au Texas. Lorsque l'ouragan Harvey a frappé le Texas en 2017, il a ruiné bien plus que sa maison.

Alfred a perdu sa maison dans les inondations catastrophiques. Et la seule personne qu'il considérait comme sa famille, sa femme bien-aimée Sophia, a perdu la vie parmi des centaines d'autres.

Depuis lors, Alfred vivait dans la rue, sans abri et veuf. Il ne voyait aucun espoir dans la vie et ne pouvait trouver aucun emploi. Il a cessé d'aller à l'église et s'est souvent disputé avec Dieu pour lui avoir rendu la vie si misérable. Mais un jour, Dieu a répondu à toutes ses questions de la manière la plus impensable...

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

Annonces

Par une chaude après-midi de juin 2021, Alfred errait dans la rue à la recherche d'un peu d'ombre. Il avait soif et faim. Il fouilla dans les poches de son pantalon en lambeaux et entend quelques pièces de dix centimes s'entrechoquer. Il décida de les garder pour s'acheter une brioche ou du pain pour le dîner.

"Oui, c'est lui ! C'est lui ! Il faut le trouver", dit la femme âgée après avoir vu le sans-abri sur les images de vidéosurveillance du magasin.

Épuisé et en sueur, Alfred arriva sur le parking d'un supermarché. Il pensait que personne ne le trouverait en train d'y attendre l'après-midi.

Chaque fois qu'Alfred voyait des clients sortir, il se dirigeait vers eux en tendant la main pour demander l'aumône. Certains lui donnaient une ou deux pièces, mais les autres l'ignoraient comme s'il n'était rien.

Alfred était blessé, mais que pouvait-il faire ? Chaque fois qu'une telle chose se produisait, il faisait la grimace ou accusait Dieu d'être responsable de sa situation.

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

Annonces

Fatigué et affamé, Alfred décida de faire une sieste sur le terrain vague où il s'était réfugié pour l'après-midi. Il s'était presque assoupi lorsqu'il entendit quelque chose racler le sol un peu plus loin de lui.

"C'est quoi ce bruit ?" marmonna-t-il en levant la tête pour voir.

Une femme d'un certain âge venait de sortir du supermarché avec un caddie, essayant de décharger ses lourds sacs et de les porter. Alfred ne pouvait pas se contenter d'attendre et de regarder. Il se leva, sans se soucier de l'odeur de sa propre sueur, et s'approcha de la femme riche pour l'aider.

"Hé, vous... vous avez besoin d'aide ? S'il vous plaît, donnez-la moi. Je vais vous aider", dit-il en attrapant le caddie. Alfred commença à en décharger les sacs et la regarda à nouveau.

"Je vais les porter jusqu'à votre maison, si vous le voulez bien", dit-il timidement.

La femme âgée a été stupéfaite par l'intérêt de l'étranger à l'aider, car personne ne lui avait jamais fait cela auparavant. Elle y faisait souvent ses courses et, la plupart du temps, elle portait elle-même ses sacs et les chargeait dans sa voiture. Mais ce jour-là, elle n'a pas pris sa voiture et a dû rentrer à pied en portant ses lourds bagages.

Annonces

Après une brève réflexion, elle demanda à Alfred s'il était sûr et lui dit qu'elle n'avait pas d'argent. "Je ne peux pas vous payer, jeune homme. Je viens de dépenser mes derniers centimes pour faire des courses."

Elle regarda l'inconnu de la tête aux pieds, pensant qu'il s'en irait en souriant ou en la maudissant de lui avoir fait perdre son temps. Mais la réponse d'Alfred lui fait comprendre que les pauvres ne sont pas tous en quête d'argent.

À des fins d'illustration uniquement | Source. Unsplash

À des fins d'illustration uniquement | Source. Unsplash

"Vous ressemblez à ma mère, et je ne ferais pas payer ma mère", lui dit Alfred. "S'il vous plaît, permettez-moi de porter ces sacs pour vous", insista-t-il en prenant les lourds sacs.

Pendant une quinzaine de minutes, Alfred a suivi la femme âgée jusqu'à sa maison avec ses sacs. Une fois arrivé, elle l'invita à prendre une tasse de thé, mais il refusa.

Annonces

La gentillesse de l'étranger a touché le cœur de la femme qui a regardé Alfred lui faire un signe de la main et disparaître dans la rue. Elle vérifia ensuite son sac et fut surprise d'y trouver un objet qu'elle ne se souvenait pas avoir acheté. Elle examina l'objet et décida de retrouver immédiatement le sans-abri.

Le lendemain, la femme est retournée au supermarché et a cherché Alfred aux alentours. Mais il n'est pas là. Elle entra dans le magasin et rencontra le propriétaire, lui demandant de retrouver le sans-abri.

"Peux-tu le trouver, s'il te plaît ? Il a dû venir ici", dit-elle.

"Les images de la vidéosurveillance devraient nous aider. Quand l'as-tu vu ici hier ?", demanda le propriétaire du magasin.

"Je crois que c'était vers 14 heures. Il était sur le parking."

"Pause... pause", dit le propriétaire du magasin au technicien. "C'est lui ?", demanda-t-il à la femme en montrant Alfred sur l'écran de l'ordinateur.

"Oui, c'est lui ! C'est lui ! Il faut le trouver !", dit la femme après avoir vu le sans-abri sur les images de vidéosurveillance du magasin.

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pixabay

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pixabay

Annonces

Le propriétaire du supermarché a envoyé ses agents de sécurité à la recherche d'Alfred. Il a supposé que l'homme vivait dans la même rue ou dans la même ville. Après des heures de recherche sur les quais, dans les arrêts de bus et les parkings, les hommes sont revenus avec Alfred et l'ont attrapé par la chemise.

Quand la femme vit comment ils tenaient le pauvre homme, elle devint furieuse. "Laissez-le ! On vous a dit de l'amener, pas de le traîner !" Alfred, effrayé, ne comprenait pas ce qui se passait.

"Qu'est-ce qui se passe ? Je n'ai rien fait", dit-il, les yeux remplis de larmes et de peur. "Ces hommes m'ont trouvé à la gare routière et m'ont demandé si j'étais ici hier. Quand je leur ai dit que c'était le cas, ils m'ont attrapé par ma chemise et m'ont amené ici. Je n'ai rien fait ! Je n'ai rien volé !"

Alfred continua de les supplier de le laisser partir. C'est alors que la femme âgée s'est approchée et l'a serré dans ses bras sous le regard surpris des autres.

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

Annonces

"Maman ! Qu'est-ce que tu fais ?", lui demanda le propriétaire du magasin. En fait, il s'agissait de la mère du propriétaire du supermarché, qui voulait rencontrer Alfred pour lui rendre la chaîne qui s'était malencontreusement glissée dans son sac.

"J'ai vu cette chaîne, et quand j'ai ouvert le médaillon, j'ai vu cette photo. Est-ce votre femme ?", demanda-t-elle à Alfred.

L'homme fondit en larmes et lui a dit qu'il pensait avoir perdu le seul souvenir qu'il avait de sa défunte épouse. "J'ai cru que je ne la reverrais jamais", s'écria Alfred. "Je l'ai cherché hier, mais je ne l'ai pas trouvé."

La femme âgée raconte à son fils, Jacob, la bonne action d'Alfred la veille. Elle l'a pris à part et, quelques minutes plus tard, la mère et le fils se sont approchés du sans-abri pour lui annoncer une bonne nouvelle qui l'a ému aux larmes.

À des fins d'illustration uniquement | Source. Unsplash

À des fins d'illustration uniquement | Source. Unsplash

Annonces

"Alors, comment avez-vous dit que vous vous appeliez ?" lui demande Jacob.

"Alfred Tyler."

"M. Tyler, ravi de vous rencontrer. Je suis Jacob Johnson. Nous cherchons à embaucher quelqu'un pour aider nos clients âgés à porter leurs sacs. Je pense que vous feriez l'affaire. Qu'en pensez-vous ? !"

Alfred n'en croyait pas ses oreilles. Les larmes aux yeux, il croisa les mains en signe de gratitude et hocha la tête. Il était fou de joie et, pour la première fois depuis la tragédie, il remerciait Dieu de l'avoir aidé.

Jacob lui a remis un ensemble d'uniformes et lui a demandé de commencer dès le lendemain. Alfred était content, et avant de partir, il s'est tourné vers la femme âgée pour la remercier. "Je vous remercie infiniment. Vous n'êtes pas différente de ma mère", dit-il en larmes.

"Et vous n'êtes pas différent de mon fils", dit-elle en tapant sur l'épaule d'Alfred. Avant de partir, il s'est arrêté pour lui demander son nom.

"Mary... Je m'appelle Mary Johnson", dit-elle, ce qui a fait pleurer Alfred une fois de plus. Sa défunte mère s'appelait également Mary.

À partir de ce jour, Alfred, un ancien sans-abri, a récolté les fruits de sa compassion. Il a trouvé un bon emploi et a commencé à aller à l'église tous les dimanches. De plus, il ne s'est plus jamais plaint de quoi que ce soit et n'a plus jamais blâmé Dieu !

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source. Pexels

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Aidez les autres sans rien attendre en retour. Vous serez certainement récompensés. Lorsqu'Alfred a vu la femme âgée se démener pour porter ses sacs, il l'a aidée sans attendre d'argent. Le lendemain, il a été récompensé par une nouvelle vie grâce à un bon emploi au supermarché.
  • Si Dieu ferme une porte, il en ouvre toujours une autre pour vous. Après avoir perdu sa maison et sa femme dans un ouragan catastrophique, Alfred s'est retrouvé veuf et sans abri. Il reprochait constamment à Dieu son impuissance. Mais il a changé d'attitude et l'a remercié de l'avoir aidé à la fin.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Annonces
Annonces
Articles connexes

Je suis amoureuse d'un sans-abri - Histoire du jour

10 avril 2024

Un vieil homme voit une femme sans abri et reconnaît l'infirmière qui est restée à son chevet pendant 27 mois il y a des années - Histoire du jour

02 février 2024

Un père de trois enfants vivant sous une tente donne ses derniers 2 dollars à un inconnu dans une station-service et se retrouve propriétaire d'une grande entreprise - Histoire du jour

17 avril 2024

Le fils d'un millionnaire propose à une fille qui travaille comme femme de ménage de devenir sa femme pour une heure - Histoire du jour

22 mars 2024

J'ai reçu un message de mon fils et je me suis précipitée dans une autre ville aussi vite que possible – Histoire du jour

15 mars 2024

5 histoires où les riches décident d'intimider les pauvres et obtiennent un karma instantané

13 mai 2024

"Le mariage est annulé !", s'écrie le marié après avoir appris la vérité sur sa fiancée – Histoire du jour

23 février 2024

6 personnes racontent le moment où elles ont réalisé que leur partenaire était "le bon"

01 février 2024

Le jour de la Saint-Valentin, une femme pratique la réanimation sur un sans-abri et quelques jours plus tard, elle se réveille millionnaire - Histoire du jour

13 février 2024

Quelques jours avant le mariage, la fille d'un millionnaire se déguise en sans-abri pour mettre à l'épreuve son riche fiancé - Histoire du jour

30 janvier 2024

Une femme surprend son mari en train de la tromper ; il fait comme si de rien n'était – Histoire du jour

28 février 2024

Ma mère m'a mise en vente — Histoire du jour

08 février 2024

"Papa ?" Un garçon voit son père soldat en train de dormir dans la rue. L'homme lui répond - Histoire du jour

12 mars 2024

Une mère sans scrupules laisse son enfant voler ma canne d'aveugle - Un serveur se venge en mon nom

07 mai 2024