Presque 100 morts et plus de 300 blessés lors d'une terrible tempête de sable

Les habitations et les bâtiments ne sont à présents que des décombres. Le bétail des agriculteur est mort, et toutes les écoles sont fermées.

Selon Telemundo et le Washington Post, les vents forts et la foudre rapide d'une tempête de sable violente ont détruit des habitations et déraciné des arbres mercredi dernier dans la ville d'Agra, en Inde, et dans 16 autres états de ce pays.

Les images de cette catastrophe naturelle sont devenues virales sur les réseaux sociaux, et montrent les habitants dévorés par un gigantesque nuage de poussière.

Sanjay Kumar, directeur de projet de l'Autorité régionale de gestion des catastrophes, a rapporté ce qui suit:

"Dans certaines parties de la ville, les maisons se sont effondrées et les gens ont été piégés à l'intérieur, avec des arbres qui tombaient sur leurs maisons."

Les maisons et les bâtiments d'entreprises se trouvent à présents ensevelis sous les décombres, les arbres déracinés et les lignes électriques arrachées. Le bétail agricole est mort. Les écoles sont fermées.

En plus du sable, la tempête a également apporté de fortes pluies. Cette pluie, ajoutée à la foudre, ont aggravé la situation et ont rendu le travail de sauvetage plus difficile.

Au moins 100 personnes sont mortes et plus de 300 ont été blessées. En outre, les autorités ont indiqué que l'alerte météorologique serait maintenue pendant au moins 48 heures, ajoutant qu'un climat potentiellement plus létal serait encore à venir.

Les résidents se préparent à une autre tempête qui devrait se produire dans quelques jours. L'Indian Express a rapporté jeudi dernier que le scientifique du département météorologique indien, Himanshu Sharma, avait mis en garde contre une autre série de conditions météorologiques dangereuses qui frapperaient probablement la région.

La majorité des décès sont survenus dans l'Uttar Pradesh et le Rajasthan dans le nord. Le nombre de morts au Rajasthan a augmenté de plus de trois douzaines, et le nombre pourrait continuer à augmenter, selon l'Express indien. Les dégâts les plus importants ont été enregistrés dans le district de Bharatpur, selon le journal.

"La majorité des morts s'est produite après que les murs et les toits des maisons se soient effondrés au milieu de la nuit", a déclaré T. Ravikanth à CNN, commissaire de la division du district dans la capitale de l'Etat, Jaipur.

Le Premier ministre Narendra Modi a déclaré dans un communiqué qu'il était "attristé par tous ces décès" et a appelé les gouvernements des Etats à fournir une assistance aux personnes dans le besoin.